17 experts prédisent l'avenir de la vape

Louise Ross, avocate vape

Depuis sept ans, nous publions des prévisions d’experts sur l’avenir du vapotage.

L’objectif est d’obtenir une gamme de perspectives allant de la géographie aux groupes d’intérêts. Cette année, nous avons parcouru le monde avec des experts du Royaume-Uni, de la France, du Canada, des États-Unis, de l'Australasie et de l'Asie. Chaque expert ici impliqué dans la réduction des méfaits du tabac depuis plusieurs années est en mesure d’apporter une perspective unique aux défis et aux opportunités qui se présentent à vapotage.

Comme d'habitude, c'est un long post. Pour ceux qui sont plus intéressés, nous avons mis en évidence les citations et les points clés et les avons placés en haut de cet article. Vous pouvez cliquer sur n'importe quelle prédiction individuelle à partir de ces citations. Vous pouvez également trouver un résumé des prévisions sur LinkedIn ici.

Pour faciliter la navigation dans les publications, nous avons également classé la publication de cette année dans différents domaines: santé publique et avocats, scientifiques, blogueurs et industrie. C'est délicat, car il y a un certain chevauchement. En particulier, la plupart des contributeurs, sinon tous, sont des défenseurs du vapotage.

Prédire l'avenir est diaboliquement difficile, mais nos contributeurs ont encore une fois pris du temps sur des horaires chargés pour rassembler des idées bien pensées, pour aboutir à un aperçu de l'avenir de vapotage qui est inégalé ailleurs sur le Web. Donc, encore une fois, un grand merci à tous nos contributeurs, à la fois pour leurs efforts ici et pour leur travail pour les vapoteurs et l'industrie du vapotage.

Sommaire

Citations Clés

Louise Ross: ex-directrice du service de lutte contre le tabagisme de Leicester, Vape Advocate

Clive Bates: Counterfactual Consulting Limited, ancien directeur de l'action sur le tabagisme et la santé, Blogs sur CliveBates.com

Clive Bates, ex Action pour le tabagisme et la santé et avocat

Jim McManus: Vice-président de l'Association des directeurs de la santé publique au Royaume-Uni

Photo du visage

David Sweanor: professeur de droit, défenseur expérimenté de la réduction des méfaits du tabac

David Sweanor, professeur de droit

Oliver Kershaw: fondateur, Forum sur la cigarette électronique

Photo du visage

Martin Cullip: Nouvelle alliance de la nicotine

Martin Cullip, Nouvelle alliance de la nicotine

Ghyslain Armand: bailleur de fonds de Vaping Post et de PGVG Magazine. Co-réalisateur du film documentaire “Beyond the Cloud

Ghyslain Armand, écrivain et éditeur de vape

Samrat Chowdhery: Directeur, Association of Vapers India (AVI)

Samrat Chowdherry, Vape Inde

«Ce sera une année difficile pour les entreprises. L'incertitude réglementaire et la pression croissante décourageront les entreprises locales et retarderont l'entrée de grandes marques internationales telles que Juul et iQOS… »

Lire la prédiction complèteicône twitter blancheTweet cette citation

Dr. Konstantinos Farsalinos: Chercheur, Université de Patras

Dr Konstantinos Farsalinos

Riccardo Polosa: Directeur du Centre d’excellence pour l’accélération de la réduction du nombre de HAr (CoEHAR)

Professeur Riccardo Polosa

Dr Marewa Glover: Centre d'excellence en recherche: Souveraineté autochtone et tabagisme

Dr Marewa Glover

«La réduction des méfaits du tabac en tant que secteur et solution progressera à mesure que davantage de scientifiques, médecins, infirmières, travailleurs sociaux et chercheurs en verront la preuve par eux-mêmes».

Lire la prédiction complèteicône twitter blancheTweet cette citation

Neil Humber: Clic E-Cig

Neil Humber, Cliquez sur E-Cig

Jim McDonald: Vaping 360

Photo du visage

Greg Conley: Association professionnelle des alternatives sans fumée

Greg Conley, SFATA

«Avec tant d’incertitude et de peur, aucun État n’est en sécurité, il est donc essentiel que les sociétés de vape et leurs clients commencent à s’engager dès maintenant et qu’ils n’attendent pas qu’il soit trop tard.»

Lire la prédiction complèteicône twitter blancheTweet cette citation

Nigel Quine: PDG, Cuts Ice

Nigel Quine, PDG de Cuts Ice, un fabricant britannique de e-liquides.

Gillian Golden: directrice générale et coprésidente du comité directeur de l'IBVTA

Gillian Golding, responsable de l'Independent British Vape Trade Association

“… On espère que la prochaine série de réglementations sera peut-être un peu plus équilibrée et comportera davantage de connaissances sur un secteur de marché désormais développé.”

Lire la prédiction complèteicône twitter blancheTweet cette citation

Paul Hare: Innokin

Paul Hare d'Innokin, un fabricant de matériel de vape

Santé publique et défenseurs de la vape

Louise Ross: Le Royaume-Uni montrera qu'il a bien compris

Alors que la directrice du Leicester Stop Smoking Service, Louise Ross devint un ardent défenseur du vapotage. Maintenant à la retraite, elle continue de parler et d'écrire à propos de vaping et est également administratrice de la New Nicotine Alliance.

Chaque année, ma certitude que nous allons nous rapprocher et plus rapidement de la lutte contre le tabagisme généralisé s’affaiblit de plus en plus à mesure que des chercheurs, des décideurs, des leaders d’opinion et de soi-disant «experts» de la santé publique jettent leur poids combiné dans la balance. voie de progrès du tabac. Mon optimisme est toutefois soutenu par la passion, la détermination, les analyses ponctuelles et la bonne humeur de l'armée mondiale de défenseurs de tous les horizons – scientifiques, consommateurs, hommes politiques, travailleurs de la santé et personnalités respectées. Sans vouloir souhaiter ces années, j’attends avec impatience la fin des 12 prochains mois. Je suis convaincu que le Royaume-Uni sera en mesure de montrer au monde que, loin d’être du mauvais côté de l’histoire, nous l’avons indéniablement de retour en 2014.

Clive Bates - Citation: Les consommateurs, les spécialistes du marketing, le commerce sur Internet et les entrepreneurs étrangers commenceront à enseigner aux régulateurs des leçons sur les limites de leur pouvoir. "width =" 650 "height =" 500 "srcset =" https://www.ecigarettedirect.co.uk/ashtray-blog/wp-content/uploads/2018/12/Quotes-Clive-Bates-02.jpg 650w , https://www.ecigarettedirect.co.uk/ashtray-blog/wp-content/uploads/2018/12/Quotes-Clive-Bates-02-300x231.jpg 300w "tailles" (largeur maximale: 650 pixels) 100vw, 650px

Clive Bates: Les consommateurs et les marchés finiront par l'emporter

Directeur, Counterfactual Consulting Limited, ancien directeur de l'action sur le tabagisme et la santé, Blogs sur CliveBates.com

L'année dernière, j'étais optimiste quant à la situation aux États-Unis. Nous étions encore plongés dans la chaleur de la nomination de Scott Gottlieb et dans le relâchement de l’application de la voie de mise sur le marché ultra-lourde et anti-proportionnée de la FDA par la FDA. Franchement, cette prédiction n’a pas bien vieilli. En 2018, la FDA a pris part à une véritable panique morale en se positionnant comme la protectrice de la jeunesse du pays. Elle a ainsi révélé que sa fonction première était de protéger le commerce de la cigarette, quoi qu’elle pense faire. Mes perspectives pour les États-Unis sont devenues négatives et M. Gottlieb est devenu l'un des principaux ennemis de l'innovation.

Mais ma prédiction principale est à nouveau optimiste. C’est que les consommateurs, les marchés, le commerce sur Internet et les entrepreneurs étrangers commenceront à enseigner aux régulateurs des leçons sur les limites de leur pouvoir. Comme pour toute interdiction ou son équivalent réglementaire plus respectable, les énormes opportunités d'arbitrage créées par les barrières érigées par les régulateurs aux produits que les consommateurs veulent acheter pour des raisons légitimes, dans leur propre intérêt, s'avéreront trop tentantes. Les imitations de Juul, quelle que soit leur saveur, deviendront omniprésentes.

Professeur Jim McManus: plus de preuves, plus de conflits

Directeur de la santé publique, Vice-président de l'Association des directeurs de santé publique, Blogs at The Common Place

Au cours de la prochaine année, je constate une plus grande dissonance dans la communauté des cliniques et de la santé publique. Nous verrons de plus en plus d'éléments de preuve sur les avantages de la réduction des méfaits et du vapotage, et il deviendra de plus en plus évident que l'idéologie plutôt que les preuves d'efficacité reste à la base du rejet par certains professionnels de la santé du vapotage en tant qu'outil de réduction des méfaits.

David Sweanor Citation: L'innovation prend de l'ampleur et les gens aiment avoir le pouvoir sur leur vie. Une révolution technologique en matière de santé publique est en marche. "" Width = "650" height = "500" srcset = "https://www.ecigarettedirect.co.uk/ashtray-blog/wp-content/uploads/2018/12/ Quotes-David-Sweanor-05.jpg 650w, https://www.ecigarettedirect.co.uk/ashtray-blog/wp-content/uploads/2018/12/Quotes-David-Sweanor-05-300x231.jpg 300w " tailles = "(largeur maximale: 650px) 100vw, 650px

David Sweanor: L’opposition aux e-cigs continuera, mais elle ne cessera pas de s’essouffler

Président du conseil consultatif du Centre sur le droit, les politiques et l’éthique en matière de santé de l’Université d’Ottawa, lauréat du prix «Héros de la santé publique», entre autres récompenses.

Il n'y a rien de tel que de lire mes prédictions passées quand je veux une dose d'humilité. Au risque de voir la même situation d’ici un an, voici mes prévisions pour 2019.

Depuis le début, le vapotage a été une révolution menée par les entrepreneurs et les consommateurs. Ceci malgré l’énorme importance de réduire la consommation de cigarettes et l’existence de tant d’entités affirmant que c’est un objectif. Au départ, il semblait absurde que de nombreux organismes de réglementation et groupes anti-tabac refusent de soutenir vaping ou s’opposent ouvertement. Je pense que beaucoup d’entre nous pensent depuis longtemps qu’il y aura finalement suffisamment de preuves pour que le pragmatisme et la compassion gagnent la plupart d’entre eux.

Il y a eu des progrès remarquables. Le Royaume-Uni, un pays qui a longtemps été sujet à des problèmes de rationalité, est généralement cité comme le meilleur exemple. Au cours de la dernière année, de nombreux pays, y compris le mien, ont encore progressé. Mais la réaction globale est de loin inférieure à ce à quoi on pourrait s’attendre si les Lumières étaient prises au sérieux.

Alors, en 2019, à quoi pourrions-nous nous attendre?

Je pense que beaucoup des organisations qui devraient jouer un rôle majeur dans la substitution des cigarettes létales à des produits non combustibles à faible risque resteront contradictoires. En fait, à mesure que le vapotage devient de plus en plus courant et que la recherche devient de plus en plus accablante, ils doubleront leur opposition. Ils rechercheront ardemment la pureté idéologique sur les faits et la vie. Des organismes comme l’OMS, le CDC, Tobacco-Free Kids et la FDA vont crier davantage au sujet des inconvénients perçus de la vapotage, alors attendez-vous à en savoir plus sur les «enfants» et même sur les poumons du maïs soufflé. Ils déformeront activement les faits et faciliteront davantage la viabilité actuelle de l’industrie de la cigarette et sa destruction. L’argent des États-Unis financera généreusement une approche globale destructrice et inhumaine de la nicotine utilisant uniquement l’abstinence, de la même manière que ce pays a toujours cherché à imposer des approches morales à l’échelle mondiale à l’alcool, aux drogues, aux services de contrôle des naissances, etc.

L’aspect optimiste est que toute cette opposition n’aura en grande partie aucune importance. Du moins, évitez les vapoteurs et autres alternatives à faible risque aux cigarettes dans un nombre croissant de juridictions. En fait, cela pourrait simplement aider les bons défenseurs à générer la discussion publique qui accélère la disparition des combustibles (et la crédibilité de ceux qui les protègent). Il existe déjà des millions de vapoteurs et la plupart peuvent facilement obtenir et partager des produits et des informations. De plus en plus d’entrepreneurs avertis voient des possibilités extraordinaires de «bien faire en faisant bien». L'innovation prend de l'ampleur et les gens aiment avoir le pouvoir de vivre. Une révolution technologique et de santé publique est en marche.

La liste des «pays en rupture de marché» à effet de substitution, ceux qui ont réduit leurs ventes de cigarettes à un rythme jamais atteint auparavant, inclut désormais la Suède, la Norvège, le Royaume-Uni, l’Islande, le Japon et la Corée du Sud. En 2019, la liste deviendra plus longue. Certains pays entreront sur la liste en raison du décollage rapide des combustibles non combustibles. D’autres, par Big Tobacco, les données complètes sur les consommateurs et les ventes spécifiques à chaque pays sont finalement rendues publiques. Nous savons qu'ils disposent de données qui vont nous étonner et nous choquer par la rapidité avec laquelle ce marché pourrait évoluer et ce qui s'est déjà passé dans plusieurs pays. Il s’agit simplement de le rendre public. Cela se produira en 2019. En partie parce que certains lecteurs de cette prédiction auront accès à de telles données, sachant que j'ai une longue tradition de protection des sources de fuites et que je pourrais vouloir limiter mon humilité lorsque nous examinerons ces prédictions a année à partir de maintenant.

Pour une année 2019 vraiment plus saine et pour l'expérience partagée frustrante mais profondément enrichissante de véritablement faire du monde un meilleur endroit!

Citation d'Oliver Kershaw: "L'industrie et l'anti-vape voulant les voir partir, je ne donne pas beaucoup d'espoir d'échapper à l'action du régulateur." "Width =" 650 "height =" 500 "srcset =" https: // www.ecigarettedirect.co.uk/ashtray-blog/wp-content/uploads/2018/12/2019-Predictions-Quotes-Oliver-Kershaw-edit-04.jpg 650w, https://www.ecigarettedirect.co.uk /ashtray-blog/wp-content/uploads/2018/12/2019-Predictions-Quotes-Oliver-Kershaw-edit-04-300x231.jpg 300w "tailles =" (largeur maximale: 650px) 100vw, 650px

Oliver Kershaw: les courts métrages seront réglementés

Fondateur d'E-Cigarette Forum, Oliver Kershaw est un défenseur actif depuis des années et en a probablement fait plus dans les coulisses que ne le réalisent la plupart des vapoteurs!

2018 a été l'année où la panique de la vape s'est généralisée. Pour la première fois, les opposants à la vapotage ont pu occuper une place importante dans les médias, donnant une image déformée de la technologie. Ce phénomène était principalement américain, mais il ne fallait pas sous-estimer les répercussions sur d’autres régions du monde. Par exemple, le Sunday Times a récemment publié un article important sur les marques à remplissage court et leur marketing. Je pense que cela se poursuivra l’année prochaine. Je n’aime pas faire de prédictions précises, mais comme l’industrie ET les anti-vape veulent les voir partir, je ne donne pas beaucoup d’espoir d’échapper à une action réglementaire.

Aux États-Unis, les saveurs sont fortement menacées aux niveaux fédéral et local. Les interdictions locales insèrent généralement des restrictions dans les projets de loi de superproduction et sont difficiles à contester si elles vont assez loin. La FDA ne veut pas que le congrès prenne des mesures, mais le sénateur Schumer a le béguin sur la question des arômes: ne vous attendez pas à ce que les mesures fédérales fassent leur possible.

Également d'ici 2019, je prévois de nombreuses autres batailles sur la propriété intellectuelle. Encore une fois, ils sont susceptibles d’affecter d’abord les plus grands marchés, alors regardez aux États-Unis. Smok vient de retirer sa série Alien et JUUL poursuit agressivement des actions en violation de brevets contre les fabricants de pod. Attendez-vous à plus de cela, il ne fait que commencer à chauffer.

Plus largement, est-il probable que nous assistions à un rapprochement entre les camps pro et anti-vapotage? Cela semble douteux. Quoi que l’on pense de la fondation de PMI pour un avenir sans fumée, son plus grand impact jusqu’à présent semble être d’inciter la communauté anti-tabac à confirmer son opposition à la réduction des méfaits du tabac. Où cela laisse-t-il les consommateurs et l'industrie indépendante dans le débat? Je ne suis pas sûr, mais nous avons tous besoin d’affirmer notre voix maintenant.

Et des produits? Il y a des trucs sympas sur le hit du marché!

Martin Cullip, New Nicotine Alliance: les interdictions de vaping pourraient être levées au Royaume-Uni

Le nouveau membre du conseil d’administration de la Nicotine Alliance, Martin Cullip, peut être retrouvé en train de tweeter sur @nannyfreestate.

Le plus gros moteur et shaker de cette année a été la recrudescence des systèmes de pods, ou PodMods, comme on l'appelle familièrement. Au mois de mai, à l’Expo Vaper de Birmingham, il s’avérait qu’il s’agissait d’une sous-catégorie appréciée des consommateurs. Ecigclick l’a même décrite comme une marche.

Ce qui est intéressant, c’est que les pods sont le plus souvent associés aux compagnies de tabac, mais la concurrence est également florissante dans l’industrie indépendante. Tourner le dos avec des kits compliqués, construire des RBA et enrouler la laine est en train de devenir une spécialité de niche à mesure que le vapotage se généralise, l'avenir pourrait voir la simplicité prendre le dessus à mesure que l'innovation dans les dispositifs s'améliorera rapidement. En 2019, les pods décolleront plus loin mais, contrairement aux États-Unis, Juul ne sera pas le leader du marché. Leur produit là-bas a un avantage distinctif en raison de sa force en nicotine et du fait que les organisations de lutte antitabac leur offrent de la publicité gratuite, mais elles auront plus de mal à rivaliser sur un pied d'égalité avec la DPT.

Le Brexit continuera de faire la une des journaux, mais le Royaume-Uni a de grandes chances d'abandonner les aspects inutiles et malveillants de la TPD, même si nous partons avec un accord qui nous le permet. Le poste de ministre de la Santé publique nous a traditionnellement confié des politiciens sans intérêt – voire incompétents – et les réponses de Steve Brine aux questions parlementaires sur le sujet ont été faibles et trahissent la crainte de faire des vagues. Il semble donc que nous serons à la hauteur de nos yeux dans de minuscules bouteilles en plastique à usage unique, meurtrières pour la vie marine, pendant un certain temps encore.

Sur une note plus positive, la publication des rapports du Comité de la science et de la technologie et de l'APPG en 2018, réclamant à la fois une meilleure éducation du public en matière de cigarettes électroniques et un assouplissement des interdictions de vapotage, ne peut qu'être utile. Je m'attends à ce que ce soit un domaine de plaidoyer à exploiter davantage en 2019 et je prévois une activité plus bienvenue sur le sujet. Avec un verre à moitié plein, il est à espérer que de grandes entreprises d’hôtellerie s’aligneront sur le consensus britannique sur la santé publique et annoncer qu’elles seront plus réceptives aux vapoteurs, mais peut-être avec prudence pour ne pas trop déranger leurs clients plus réactionnaires. . Imaginez un café et une vape sans furtivité? Espérons que 2019 l’apporte.

Ghyslain Armand cite "" L'industrie du tabac acquiert le contrôle du marché des vapoteurs et ne se soucie absolument pas de votre santé. "" Width = "650" height = "500" srcset = "https://www.ecigarettedirect.co .fr / blog-ashtray / wp-content / uploads / 2018/12/2019-Prédictions-Quotes-Ghyslain-Armand-03.jpg 650w, https://www.ecigarettedirect.co.uk/ashtray-blog/wp- content / uploads / 2018/12/2019-Predictions-Quotes-Ghyslain-Armand-03-300x231.jpg 300w "tailles =" (largeur maximale: 650px) 100vw, 650px

Ghyslain Armand: Méfiez-vous de l’influence du Big Tobacco sur le vapotage

Bailleur de fonds de Vaping Post et directeur de Beyond the Cloud chez PGVG Magazine

L'année dernière, j'ai écrit qu'il était urgent de tracer une ligne rouge entre le tabac et le vapotage. Certains événements ont montré une nouvelle fois que l’industrie du tabac est en train de prendre le contrôle du marché des vapoteurs et ne se soucie absolument pas de votre santé. Les grandes compagnies de tabac continuent à dégager des marges énormes sur les ventes de tabac, continuent à commercialiser leurs produits mortels partout où cela est encore possible (en particulier en Asie et en Afrique), et prétendent maintenant vouloir réduire le nombre de décès liés au tabac? J'appelle chaque client qui se soucie encore de l'origine de vaping, un mouvement social qui, à partir de 2008, a fait trembler de peur les sociétés du tabac et des produits pharmaceutiques, introduit des stratégies de santé publique modernes et a montré que les consommateurs occasionnels peuvent changer un ordre bien établi des choses, d'acheter leurs produits de vapotage à bon escient.

Certains défenseurs de la vapotage affirment à présent que peu importe le constructeur, un appareil de vapotage ou un e-liquide aide à réduire l’épidémie de tabac. Si nous étions des machines, je serais d'accord, mais nous ne le sommes pas. Nous avons de la mémoire et nous apportons des valeurs à nos comportements. Je n’achèterais pas de tomates biologiques auprès de Monsanto (s’il en était ainsi), tout comme je préférerais obtenir une voiture électrique de Tesla plutôt que de General Motors, ou je n’achèterais pas de médicament auprès des mêmes personnes qui ont provoqué la maladie, c’est combat supposé.

Pas le temps de protester? Ensuite, votez avec votre portefeuille.

C’est une bonne chose que les compagnies de tabac soient sur le marché des vapoteurs, cela met au défi des acteurs indépendants. Mais n’oublions pas qui a changé le jeu au début et appuyons-le. Soutenons les entreprises qui ont eu cette vision à long terme de développer quelque chose qui a déjà changé notre vie, des entreprises construites par des personnes qui ont juste cessé de fumer un jour et qui voulaient en vivre.

F * ck gros tabac.

Samrat Chowdery, citation de Vape India: "L'incertitude réglementaire et la pression croissante décourageront les entreprises locales et retarderont l'entrée de grandes marques internationales telles que JUUL & IQOS" "width =" 650 "height =" 500 "srcset =" https: // www .ecigarettedirect.co.uk / ashtray-blog / wp-content / uploads / 2018/12/2019-Prédictions-Quotes-Samrat-Chowdhery-06.jpg 650w, https://www.ecigarettedirect.co.uk/ashtray- blog / wp-content / uploads / 2018/12/2019-Predictions-Quotes-Samrat-Chowdhery-06-300x231.jpg 300w "tailles =" (largeur maximale: 650px) 100vw, 650px

Samrat Chowdhery: les entreprises de vape en Inde peuvent s'attendre à une année difficile

Samrat Chowdhery est le directeur fondateur de l'Association of Vapers India (AVI). Il a été nommé «avocat de l’année» au Forum mondial de la nicotine (GFN) en 2018 et fait partie du conseil d’administration du Réseau international des organisations de consommateurs de nicotine (INNCO).

Il est difficile d’appeler 2019 du point de vue des Indiens en raison du large éventail d’inconnues, si ce n’est que le débat sur la réduction des méfaits du tabac s’aggravera du fait que les deux côtés deviendront plus forts et plus organisés.

Les élections générales prévues pour le milieu de l'année allègeront les pressions réglementaires exercées par le Centre, mais l'affaiblissement de la surveillance pourrait également donner aux États une plus grande liberté pour légiférer à leur guise. Les verdicts seront encore davantage influencés par les verdicts dans le cadre de plusieurs contestations judiciaires des lois d'interdiction du vapotage prohibitif, qui incluent une récente interdiction d'importer. Un avis favorable des tribunaux sur la réduction des dommages causés par le tabac pourrait effectivement mettre fin à la résistance du gouvernement à cet égard.

Dans le même temps, l'accent international sur l'Inde continuera de croître à mesure que davantage d'experts et de chercheurs s'impliquent dans des projets et des séminaires, alors même que les organisations caritatives et les agences gouvernementales financées par Bloomberg accentueront leurs attaques. Les médias ancreront ce débat et, au cours du processus, deviendront probablement plus conscients de la science et des preuves, amplifiant ainsi l'appel à des stratégies de réduction des méfaits.

La recherche locale démarrera pour la première fois avec l'aide de la Fondation pour un monde sans fumée. La communauté médicale se familiarisera davantage avec les innovations en matière de THR, ce qui risque de créer un fossé entre ceux qui sont attachés aux traitements antitabac actuels et ceux qui souhaitent inclure de nouvelles méthodes conviviales pour les consommateurs.

Ce sera une année difficile pour les entreprises. L'incertitude réglementaire et les pressions croissantes décourageront les entreprises locales et retarderont l'entrée de grandes marques internationales telles que Juul et iQOS, obligeront les fournisseurs existants à quitter ou à exploiter illégalement et réduiront généralement le marché à moins que les tribunaux n'interviennent. Il y aura un impact négatif sur les prix et la disponibilité.

Malgré cela, les fumeurs continueront à changer de magasin en raison d'une prise de conscience croissante, bien que la perception du public puisse devenir de plus en plus négative en raison des interdictions, de la désinformation et de la propagande. Les systèmes de pods vont décoller de manière importante, et nous pourrions commencer à voir les fumeurs bidi * faire la transition.

* Le bidi est une forme de cigarette locale. C’est la forme de tabagisme la plus répandue – le tabac roulé dans une feuille – et aussi la plus nocive.

Scientifiques

Konstantinos Farsalinos: Attendez-vous à d'importants développements aux États-Unis

Chercheur à la National School of Public Health, Athènes, Grèce et chercheur principal pour de nombreuses études de vapotage. Blogs sur E-Cigarette Research.

Je pense que 2019 sera une année clé pour les développements en matière de réduction des méfaits du tabac, principalement aux États-Unis. La FDA a récemment introduit de fortes restrictions sur la disponibilité des arômes de cigarettes électroniques. Bien que la principale raison en ait été l'augmentation de la consommation de jeunes en 2018, ils n'ont pas publié de données clés à l'appui de leurs décisions (telles que la consommation régulière de cigarettes électroniques, la consommation en fonction du statut tabagique et la prévalence de la consommation de cigarettes au tabac).

L’application IQOS PMTA et MRTP constitue un autre développement clé aux États-Unis. Je prédis que IQOS obtiendra une PMTA et pourrait également obtenir une réclamation d’exposition réduite. Il sera intéressant de voir comment le marketing d'IQOS affectera la perception globale des Américains (y compris la communauté scientifique locale) sur la réduction des méfaits du tabac. En Europe, je ne vois aucun nouveau développement important. En termes de recherche, nous pourrions assister à des développements en termes de besoin de dispositifs de contrôle de la température, qui ont presque disparu du marché.

Riccardo Polosa: La prévalence du vaping continuera à augmenter

Riccardo est notamment professeur de médecine à l’Université de Catane et conseiller scientifique du LIAF (Ligue italienne anti-tabac). Il est également titulaire du prix mondial INNCO pour un plaidoyer exceptionnel.

Faire des prédictions est toujours difficile. Je suis un médecin et un chercheur, pas une diseuse de bonne aventure. Mais je vais essayer. S'il vous plaît pardonnez-moi si je suis biaisé en faveur de prédictions de type positif.

1. L’intérêt de la communauté médicale et des associations de patients pour la réduction du risque de CE avec les cigarettes électroniques augmentera chez les patients atteints de MPOC car la mauvaise qualité de vie des patients atteints de MPOC demeure un besoin non satisfait et que la gestion médicale n’est guère satisfaisante. Tout ce qui peut améliorer la qualité de vie des patients atteints de MPOC ne devrait pas être écarté avec légèreté. Il a été prouvé que le recours à la contraception d'urgence réduisait les infections respiratoires et améliorait la santé en général ainsi que les performances physiques en cas de MPOC. Étant donné que de nombreux patients atteints de MPOC continuent de fumer malgré leurs symptômes, les contraceptifs buccaux pourraient constituer une alternative viable et beaucoup moins nocive.

2. Des études plus indépendantes seront axées sur la reproduction / validation des conclusions de l'industrie du tabac. La recherche indépendante sera de plus en plus importante pour établir le potentiel de tolérance, de sécurité, d’efficacité et de réduction des dommages de ces nouvelles technologies et pour ajouter de la crédibilité au paradigme de la THR. De plus, des recherches indépendantes sont absolument nécessaires pour fournir une rétroaction rigoureuse au secteur et des réponses éclairées aux régulateurs.

3. Une analyse plus approfondie des émissions et éventuellement des études cliniques portant sur le risque réel / absolu des CE (par opposition au risque relatif des CE par rapport aux cigarettes à combustion conventionnelle) sera disponible en 2019. Une compréhension plus complète du risque résiduel de ces produits commencera à se résoudre préoccupations concernant les effets à long terme de ces produits sur la santé. Néanmoins, nous ne devrions pas perdre de vue les avantages potentiels des CE par rapport aux cigarettes, car de nombreuses personnes fument encore des cigarettes conventionnelles, ce qui constituera un problème de santé publique dans les années à venir.

4. Davantage de preuves apparaîtront à l'appui du compromis possible entre les produits de vapotage en tant que «voie de sortie» pour les fumeurs adultes et de «marche en avant» pour l'utilisation de la nicotine par les jeunes. Des millions de décès dus au tabagisme sont une tragédie immédiate, abrupte et évitable qui devrait être pleinement prise en compte dans une analyse rationnelle risques-avantages. Étant donné les inconvénients relatifs des cigarettes électroniques par rapport aux cigarettes classiques, il est logique que de nombreuses autorités sanitaires envisagent des mesures soigneusement calibrées et proportionnées, car une intervention disproportionnée pourrait nuire à la santé publique.

5. L'année prochaine, je prévois le lancement de campagnes anti-tabac innovantes qui prennent en compte des informations correctes concernant les nouvelles technologies sans combustion dans le but d'encourager davantage de fumeurs à adopter des modes de vie moins nocifs. Fournir des informations exactes et correctes permettra aux fumeurs de choisir les meilleurs choix pour eux-mêmes – en fonction de leurs besoins personnels et non en fonction des besoins des autorités. La Communauté européenne préconise vivement de transférer la responsabilité de la qualité de vie et de la santé du législateur à la personne / au citoyen grâce à un processus d'efficacité personnelle, de conscience de soi et d'alphabétisation en matière de santé.

6. La prévalence des vapeurs continuera à augmenter dans le monde entier. Un environnement réglementaire plus stable, une meilleure compréhension des avantages et des inconvénients de ces nouvelles technologies, ainsi qu'une qualité supérieure des produits et une plus grande diversification, contribueront tous. JUUL continuera de croître, en particulier en dehors des États-Unis.

7. Plus de perturbations se produiront. La distinction essentielle entre la santé publique et la politique des consommateurs est celle d’une innovation technologique en évolution rapide qui rend obsolètes les produits du tabac combustibles. Cela risque de perturber davantage les ennemis de l'innovation et les amateurs de statu quo en matière de lutte antitabac. Cette perturbation a déjà été déclenchée. De plus en plus de pays suivront les développements positifs enregistrés au Japon, en Corée, en Angleterre, en Nouvelle-Zélande, au Canada et en Islande: grâce à l'adoption généralisée et complète de nouvelles technologies, il est possible d'accélérer considérablement la réduction de la prévalence du tabagisme. En outre, l'appréciation que le vapotage n'est pas du tabac augmentera.

Voir également notre entretien avec le professeur Polosa sur le vapotage et la santé pulmonaire.

Dr Marewa Glover: "La réduction des dommages causés par le tabac en tant que secteur et solution progressera à mesure que davantage de scientifiques, médecins, infirmières, travailleurs sociaux et chercheurs en verront la preuve en eux-mêmes." "Width =" 650 "height =" 500 "srcset = "https://www.ecigarettedirect.co.uk/ashtray-blog/wp-content/uploads/2018/12/2019-Predictions-Quotes-Dr-Marewa-Glover-09.jpg 650w, https: // www. ecigarettedirect.fr/ashtray-blog/wp-content/uploads/2018/12/2019-Predictions-Quotes-Dr-Marewa-Glover-09-300x231.jpg 300w "tailles =" (largeur maximale: 650px) 100vw 650px

Dr Marewa Glover: La réduction des méfaits du tabac va progresser…

Marewa Glover est directrice du Centre d'excellence en recherche: Souveraineté et tabagisme des peuples autochtones et présidente de End Smoking, Nouvelle-Zélande.

La polarisation du paysage politique dans de nombreux pays incite généralement des citoyens sans engagement à prendre la parole et à devenir plus actifs sur le plan politique. C'est bon! Mais, cela augmente également la demande faite aux experts et aux avocats professionnels d'intervenir sur les faits, la vérité et la santé mentale. C’est bien aussi, à condition que cela ne détourne pas l’énergie des solutions professionnelles.

Les politiques extrêmes préconisées par des personnes aux convictions politiques opposées sont effrayantes. Peu importe de quel côté du débat nous sommes contre eux, les gens de l’autre extrême semblent souffrir d’une sorte de folie à plusieurs. Si vous écoutez attentivement, vous les entendrez siffler «culte» les uns aux autres.

C’est inquiétant lorsque des personnes se comportent de manière illogique, par exemple lorsque les médecins veulent interdire les produits qui réduiront les maladies liées au tabagisme et les décès prématurés. Si même les médecins peuvent être la proie de la folie de la désinformation, est-ce que l'un de nous est en sécurité? Cela déclenche la peur. C’est rapidement suivi d’une réaction défensive, telle que la colère. Avec l’encouragement des sites de médias sociaux, la normalisation a été suivie par le tweet d’insultes et la publication de mauvais traitements vitrioliques chez des opposants.

Se mettre en colère est compréhensible si vous êtes menacé et que vous êtes privé de votre droit égal à la santé, comme ce qui se passe pour les personnes qui fument ou qui fuient. Les défenseurs de la santé, les universitaires et les défenseurs de la justice qui dénoncent les inégalités, le racisme et la violence suscitant des attaques ad hominem contre les fumeurs, les vapoteurs et leurs défenseurs, sont tout simplement hypocrites. Nous ne pourrons jamais réaliser l’utopie qu’ils prétendent vouloir tant qu’ils s’imposent à qui que ce soit que leurs compagnons leur disent de haïr.

En 2019, malheureusement, nous verrons plus de sable. Des défenseurs plus forts du vapotage, en particulier des consommateurs, s’épuiseront au fur et à mesure que les objectifs de réduction des méfaits s’effondreront. Des défenseurs plus professionnels s'engageront dans la lutte contre le trumpisme, le changement climatique ou d'autres actions gouvernementales qui menacent des changements sociaux dont nous ne pourrons jamais revenir.

L'année 2019 sera marquée par la montée en puissance des fabricants et des détaillants de produits de vapotage en tant que groupe de parties prenantes avec lequel il faudra compter – et sur le temps. L'industrie des vapoteurs, qui est indépendante de l'industrie des cigarettes, a été trop timide. Ils ont eu peur de s’attaquer au cas où ils auraient provoqué une législation excessivement restrictive. Meanwhile, their seasoned competitors – cigarette companies and pharmaceutical giants have been lobbying to shut the independent vaping industry out.

There will be millions of new vapoters in the coming year and some of them will join local lobbying efforts. Vaping consumer groups, however, will need to become more sophisticated. For instance, they’ll need to start demanding that their favorite vape kit or e-juice maker does more to protect access to the product. Investors, jumping on the vaping elevator to riches, will certainly be demanding more aggressive protection of their investments. More lawyers will be employed and, I do hope, we start to see some of the anti-vaping commentators hit with legal action for the defamation they feel so self-righteously free to employ.

Tobacco harm reduction as a sector, and solution, will advance as more scientists, doctors, nurses, social workers and researchers see the proof for themselves. Millions of people who once smoked, without medical intervention, without cost to their Governments, have more quickly than ever before, stopped smoking.

Bloggers

Neil Humber, E-Cig Click: "If 2018 sounded the death knell of vaping in the US then 2019 could see the final act. Let's hope I'm wrong."" width="650" height="500" srcset="https://www.ecigarettedirect.co.uk/ashtray-blog/wp-content/uploads/2018/12/2019-Predictions-Quotes-Neil-Humber-07.jpg 650w, https://www.ecigarettedirect.co.uk/ashtray-blog/wp-content/uploads/2018/12/2019-Predictions-Quotes-Neil-Humber-07-300x231.jpg 300w" sizes="(max-width: 650px) 100vw, 650px

Neil Humber, E-Cig Click: The future of vaping is… mobile?

Writer Neil Humber has been vaping for seven years and can be found blogging at E-Cig Click.

Touch screen control has been a thing for a while but this year saw vaping take the voice and motion control route to varying success.

And of course Wismec utilized Bluetooth meaning you are now able to turn your mod into a loudspeaker – what a time to be alive! None of those appeal to me – as an old school vapoter I prefer good old fingers and thumbs – much like my building style – so what new technology can we vapoters expect in 2019?

iJoy has just stolen my thunder for this article by announcing the new wireless charging feature – thanks’ iJoy I was proud of that one and now my big idea has been blown out of the water lol. I thought it seemed a natural progression given most of the mobile phones coming out of China nowadays has that feature – and so it is.

So…and given I’m the least technological savvy of any of the team over at EcigClick (and I’m guessing those writing on this article) that’s left me stumped to say the least.

However. Let’s run with the whole mobile phone thing for a moment. Most of the higher priced vaporizers out there use Bluetooth apps to connect and take total control of the device and I think some vaping devices – not many – but some may have done something similar.

So given we live in a mobile phone based world it seems obvious to me your phone and mod are going to link up in some way very soon and maybe even in reverse – let me explain.

A camera on your mod? Using the microphone/speakers on your mod to make a call? The screen becoming a keyboard for texting? Given China is home to both the bonkers and cutting edge (in equal portions) I don’t think it’s too much of a stretch to see a marrying of the two technologies – we shall see.

As to what else is coming up in the year ahead in the world of vaping? This past year has I think seen the rise of squonking but I reckon that’s peaked and will be on the wane for a few years. I was pleased to see so many new rebuildable MTL tanks arrive on the scene and also it’s been good to see vaping remember its roots.

Vaping is after all about quitting smoking in the first instance and there have been plenty of good starter kits out there as well as a plethora of pod systems. Some of those pods have been bloody awful – but many have been excellent allowing regular vapoters and newbies a clean ‘n easy way to get that nic fix.

I’ve also begun seeing CBD specific vape kits appear and coupled with the rise in use of CBD based e- liquids I’m sure 2019 will see some of the bigger mainstream vape companies enter the thriving market – it really is becoming big business.

Speaking of business and as I alluded to this time last year the vape industry in the US is seriously under threat with in particular Big Tobacco and Pharma doing their level best to sabotage from within.

JUUL sold vaping out big time with its sucking up to the FDA following a meeting of it and the four main tobacco companies that have a stake in vaping. I had a feeling then JUUL wasn’t in the fight and thought it was a matter of time before one of the big 4 bought them out.

As I’m writing this in late November I see Altria – parent company of PMI makers of IQOS – has or is about to buy into the JUUL product.

Big business is threatening to kill off the US vape industry and my hope for 2019 is the advocacy groups over there get their acts together – toughen up and get their collective feet into the doors of the movers and shakers in Washington.

However up against the wealth – power and lobbyists of Big Tobacco and Big Pharma I think it’s too late. If 2018 sounded the death knell of vaping in the US then 2019 could see the final act.

Let’s hope I’m wrong.

Jim Mc Donald: While nicotine product sellers face resistance at every turn, the legal marijuana biz has a bright future."" width="650" height="500" srcset="https://www.ecigarettedirect.co.uk/ashtray-blog/wp-content/uploads/2018/12/2019-Predictions-Quotes-Jim-McDonald-08.jpg 650w, https://www.ecigarettedirect.co.uk/ashtray-blog/wp-content/uploads/2018/12/2019-Predictions-Quotes-Jim-McDonald-08-300x231.jpg 300w" sizes="(max-width: 650px) 100vw, 650px

Jim McDonald, Vaping 360: Three not-so-wild guesses from the land of the free

Jim McDonald is editor of Vaping360.

Flavor bans coming soon to a state near you

Following the lead of cities and counties in California’s Bay Area, expect states to begin advancing bans on e-liquid flavors (other than tobacco and possibly menthol). New York Governor Andrew Cuomo has proposed a ban already, and California and Massachusetts probably won’t be far behind. Fighting these state bills will add to the burden of state vapor industry trade groups who are already struggling to keep up with nearly endless proposals to tax vapor products and age-restrict purchases. Industry giant JUUL Labs is helping fund the state-level fight, through the Vapor Technology Association (VTA), but they seem unwilling to publicly oppose any of the regulations and legislation inspired by the moral panic still raging over JUUL’s apparently irresistible shape and rather ordinary flavors. And JUUL Labs supports Tobacco 21 laws that include e-cigarettes.

Will Prof. Glantz retire?

Stanton Glantz, everyone’s least favorite anti-smoking (and -vaping) zealot, is finally facing a political challenge he may be unable to handle. After reaching a settlement with one accuser for sexual (and academic) misconduct, Glantz has another case coming up soon. Meanwhile, he’s on the radar of some highly capable and determined #MeToo activists, and they’re unlikely to be swayed by Glantz’s power within the insular tobacco control world. Even the €20 million NIH/FDA grant Glantz finagled for his UCSF tobacco control center might not be enough to save him.

Maybe the future of vapor tech is green

With recreational cannabis now legal in 10 U.S. states, and medical weed legal in 33, expect vapor business leaders to spend more of their resources trying to break into the “other” vaping industry. It makes business sense, because in many states (California especially) the very same politicians that clamor for bans and restrictions on nicotine products are very amenable to legal weed and the huge industry springing up around it. The trend is clear: while nicotine product sellers face resistance at every turn, the legal marijuana biz has a bright future.

Industrie

Greg Conley, SFATA: Companies and consumers need to get involved before it is too late

Writing on behalf of SFATA for this post, Greg Conley is also the President of the American Vaping Association and has previously served as the pro bono legislative director Consumer Advocates for Smoke-free Alternatives Association (CASAA).

“Since I started advocating for vaping in 2010, the expectation has always been that however bad the prior year was, things would only get worse the next year. It is almost certain that 2019 will be the most difficult year for harm reduction advocates yet. The combination of youth vaping increasing in 2018, the associated JUUL panic, Democrats making big gains in state and federal elections, and health activists vilifying the FDA for delaying the PMTA deadline until 2022 presents the perfect storm for bad legislation to pass.

“At the federal level, we can expect Rep. Frank Pallone (D-NJ) to become Chairman of the House Energy & Commerce Committee. Rep. Pallone has repeatedly refused to meet with small business vape shops from his own district and has not been shy about labeling the entirety of the vaping industry as Big Tobacco. We expect Rep. Pallone will introduce a bill to ban or severely restrict e-cigarette flavors in the near future. With House Speaker Nancy Pelosi being adamantly opposed to vaping, stopping this bill from passing the House will be difficult.”

“At the state level, we should expect to see a flurry of bills seeking Tobacco 21, excise tax, indoor usage restrictions, and flavor bans. Every state is different, but we significant threats are likely in California, New York, the New England states, and Colorado, among others. With so much uncertainty and fearmongering, no state is safe, so it is critical that vape companies and their customers start getting engaged now and not wait until it is too late.”

Nigel Quine, quote: "This year more than ever, consumers, industry and researchers alike must unite to defend flavours with a common voice."" width="650" height="500" srcset="https://www.ecigarettedirect.co.uk/ashtray-blog/wp-content/uploads/2018/12/2019-Predictions-Quotes-Nigel-Quine-11.jpg 650w, https://www.ecigarettedirect.co.uk/ashtray-blog/wp-content/uploads/2018/12/2019-Predictions-Quotes-Nigel-Quine-11-300x231.jpg 300w" sizes="(max-width: 650px) 100vw, 650px

Nigel Quine, Cuts Ice: We must defend e-liquid flavours

Nigel Quine is the founder and CEO of Cuts Ice and Liquid Ice Brands.

2018 undoubtedly provided some significant high points in vaping’s transition from a burgeoning to established industry. As the wave of our seemingly endless summer began to crest, the House of Common’s Science and Technology Select Committee provided one of the strongest positive policy interventions our sector has seen to date. Vaping had its long awaited and well-deserved good news day, but now is not the time to rest. This positive momentum must not be allowed to falter, especially with politics looking set to play a big role in the year to come.

In the UK, one event is set to dominate the discourse of 2019; the UK’s withdrawal from the European Union on March 29th. At time of writing, the country is still awaiting any clarity about the shape our exit and future relationship will take.

Putting the politics of the debate aside, it is crucial that the Government learns from its experiences thus far and begins to communicate across industries, including vaping, about the Brexit process. There are doubtless opportunities to be seized in addition to the obstacles to overcome. Brexit will surely prove to be turbulent for vaping businesses across Europe in 2019, but our industry has dealt remarkably well with significant upheaval before, and I am sure this will be the case again.

When it comes to products, our industry is rightly led by developments driven by consumers. In 2019 I expect to see a growing demand for high quality e-liquids which provide a unique, but consistent vape experience. Device trends in 2019 will continue to follow the same cycle we have seen play out before. Pod systems dominated much of 2018, providing a simple to use, fuss free vaping experience to both new and existing vapoters alike, much in the same way that cig-a-likes dominated the vape landscape between 2009 – 12. Their market share will continue to grow and be one of the key driver to converting smokers to vaping.

As new vapoters continue along their ‘vaping journey’, it is only natural that they will look to progress to more advanced systems, in the search of a fuller flavour experience, given that many pod systems tend to mute user experience, offer much less choice and are expensive by comparison to the open system products.

As the FDA’s tactics in the US start to become clear, it seems that flavour availability will be a key battleground over the coming months, which plays nicely with PMI’s key strategy to promote their HNB products. In the UK, we benefit from a well-informed Government and public health community. By irresponsibly banning e-liquid flavours apart from mint and menthol in convenience stores across the US, the FDA risk a public health disaster at home, and poisoning the vaping debate abroad. This year more than ever, consumers, industry, and researchers alike must unite to defend flavours with a common voice, and prevent this perverse action from harming smokers and vapoters alike around the world. 2019 proves to be another interesting year for our industry.

Gillian Golden: "There is some hope that the next set of regulations might be a little more balanced, and carry within it more knowledge of a more developed market sector."" width="650" height="500" srcset="https://www.ecigarettedirect.co.uk/ashtray-blog/wp-content/uploads/2018/12/2019-Predictions-Quotes-Gillian-Golden-10.jpg 650w, https://www.ecigarettedirect.co.uk/ashtray-blog/wp-content/uploads/2018/12/2019-Predictions-Quotes-Gillian-Golden-10-300x231.jpg 300w" sizes="(max-width: 650px) 100vw, 650px

Gillian Golden, IBVTA

Chief Executive of the Independent British Vape Trade Association, Gillian has been engaged with policy discussion at a local, national and international level.

The UK has offered the best example of politicians and regulators working positively and collaboratively with the vape industry, some of the worst examples of unnecessarily negative media portrayals of vaping relative to the harms of tobacco and smoking. Within all this, there is some hope that the next set of regulations might be a little more balanced, and carry within it more knowledge of a now developed market sector.

One of the more negative outcomes of the Brexit referendum result is that UK players have not been in a position to lobby for the most sensible way forward, which would be to remove vape products from the TPD entirely and move for the creation of a European Directive specifically encompassing vaping products without the encumbrance of combustible tobacco.

Perhaps a prediction, but most certainly a hope, is that we see the UK vape trade refocus on its reason for existence, which is providing an alternative to tobacco smoking.

As I write, the IBVTA are about to embark on supporting the fourth national campaign with Public Health England. 2019 will see this positive engagement continue to bear fruit, as more Stop Smoking Services and public health organisations move towards more pragmatic positions in supporting vaping. More local authorities too, including those in Scotland, Wales and Northern Ireland, will become sensitive to their obligations to not engage with the tobacco industry. And there will be a shift-change in understanding the efficacy of vaping as a means to quit smoking, something that detractors have long denied, despite all evidence.

In terms of the UK independent vape industry, while we undoubtedly operate in one of the most positive and pro-vaping landscapes, there is still work to do before vaping reaches its full potential. We will see the increase in independent companies coming to work together continue through to the next regulatory review, and more companies will recognise the value that a unified independent trade association voice can bring to the vaping sector. It has always been the case where the loudest voices in the vaping debate do not necessarily have the best interests of the independent vaping industry or vapoters at heart, and 2019 will see renewed recognition of that.

Final prediction, and a very easy one – products will become better. While not every new product release will be a huge step forward, they will continue in the direction of improvement. Vaping products have come a long way over the first 10 years. We are fortunate that in many markets there are producers who are agile; they understand the technology, and customer demands have been able to make massive strides in relatively short periods of time.

It is woeful that in some parts of the world there have been regulatory constraints that do not take into account the vibrancy of a still relatively young industry with a very enthusiastic customer base, keen to advocate for it.

Paul Hare, Innokin: "Key players in the vaping industry will invest more heavily in scientific research to reduce potential toxins and optimize flavours."" width="650" height="500" srcset="https://www.ecigarettedirect.co.uk/ashtray-blog/wp-content/uploads/2018/12/2019-Predictions-Quotes-Paul-Hare-01.jpg 650w, https://www.ecigarettedirect.co.uk/ashtray-blog/wp-content/uploads/2018/12/2019-Predictions-Quotes-Paul-Hare-01-300x231.jpg 300w" sizes="(max-width: 650px) 100vw, 650px

Paul Hare, Innokin; Changes in Vape Technology

Chief Marketing Officer at Innokin

In 2019 e-cigarette adoption will grow quickly in countries with scientific based regulations and face restrictive policies in others. Rapid improvements in product design and usability will continue, being driven by an ever larger consumer market. Advanced coil technologies, like Innokin Plex3D coils, will improve vapor and flavor and increase the number of puffs per charge.

Vaping may begin to benefit from the research and development of consumer electronic battery technologies. This will improve vaping by greatly speeding up charging, increasing battery storage capacity and eliminating any risk of explosions.

There will be an increased focus on reducing the number of youth trying vaping through more effective educational campaigns as well as the implementation of technologies to restrict access to minors.

The United Kingdom, New Zealand, and Canada will benefit from having adopted vaping into their respective tobacco harm reduction campaigns. The number of smokers in these countries will decrease as fewer young people take up smoking and more smokers make the transition to vaping.

Negative media coverage and consumer uncertainty in the US may discourage older smokers from making the transition to vaping and inversely encourage youth who consider perceived “risky behaviours” attractive.

Key players in the vaping industry will invest more heavily in scientific research to reduce potential toxins and optimise flavours. This research will improve the effectiveness of vaporizers and electronic cigarettes as tools for tobacco harm reduction.

Scientific studies from universities and researchers are needed to convince governments to adopt vaping as a key strategy in tobacco harm reduction. Through collaborative research studies with universities and health researchers around the world, more long term scientific data about the effects of vaping vs. smoking will become available.

The quality of vaporizers will continue to improve and the adoption of the UL 8139 certification will ensure that vaporizer kits reach high standards of production and safety.

The number of Chinese vaporizer manufacturers will decrease as experienced buyers focus on professional companies that provide quality products with strong customer support and a long term vision.

Heat not burn devices will continue to grow in Japan and Korea and improvements to the design and technology may increase adoption in more countries around the world.

At Innokin, we will continue to invest into research and state of the art production facilities to deliver more advanced kits and technologies to vapoters around the world.

Laisser un commentaire