Ariège: un contrebandier mort pour 3000 euros

Ariège: un contrebandier mort pour 3000 euros

Deux frères ont été emprisonnés ce vendredi 6 mars, soupçonnés d'emprisonnement forcé et de vol du domicile d'un buraliste à Saint-Girons.

La victime a vécu à Saint-Girons pendant quelques années et s'est rendue au Pas-de-la-Case en Andorre, pour stocker et nourrir les cigarettes petit anneau de contrebande.

Une façon de joindre les deux bouts pour les fins de mois difficiles de cette ancienne prostituée et mère de quatre enfants.

•• Le 3 janvier, les deux frères sonnent à la porte des années cinquante, qui connaissent ses deux visiteurs, habitués à acheter des cigarettes, et les laissent entrer. Juste à l'intérieur, ils l'ont ligotée et bâillonnée avant de voler 3 000 euros en espèces.

Une fois l'argent volé, les deux frères se rendent à Toulouse pour vendre l'argent en cocaïne. Le corps de la victime, décédée par suffocation, n'a été découvert par sa fille qu'en début de soirée.

•• Pour les chercheurs, le motif méchant devient rapidement un favori. Le sac à main de la victime a disparu et une enquête du quartier indique que la femme dans la cinquantaine était connue pour avoir souvent de l'argent.

Une trace d'ADN laissée sur la bande – utilisée pour immobiliser la victime – mène l'enquête sur un toxicomane bien connu. De plus, un travail approfondi sur les caméras de surveillance a permis d'identifier son frère quelques minutes avant la tragédie à ses côtés dans une voiture.

•• Les deux suspects, 41 et 48 ans, issus de la communauté des voyageurs, étaient déjà préoccupés par le système juridique des actes de violence et de fraude dans le sud-ouest de la France.

Voir aussi notre article sur les tubes pour faire les cigarettes

Source : www.lemondedutabac.com