Brest: deux anciens dockers condamnés pour trafic de cigarettes

Brest: deux anciens dockers condamnés pour trafic de cigarettes

Deux anciens dockers (père et fils), du port de Brest, ont comparu devant le tribunal correctionnel le jeudi 14 juin: pour vol et revente de boîtes de cigarettes, entre 2013 et 2014.

C'était le fils, qui venait de succéder à son père dans son travail au printemps 2013, qui aurait proposé la "bataille prévue" avec leur insigne respectif et une camionnette.

Un fils de 44 ans aujourd'hui, dont le casier contient 22 entrées, dont 18 condamnations, notamment pour vol. Et qui est actuellement sorti de prison pour un autre cas, selon Le télégramme.

•• Les deux hommes ont en fait été arrêtés au cours d'une enquête sur la sécurité du port: un rapport avait conduit la police à un homme de 39 ans, où il a été retrouvé 39 cartouches et 8 autres emballages. Il a déclaré s'être vendu à un client dans un bar.

D'un point à un autre et grâce à l'insigne, les chercheurs sont arrivés chez le père et son fils. Lors de son arrestation, ce dernier avait été entreposé chez lui 30 boîtes de cigarettes qu'il a revendu de 1 000 à 1 500 euros …

•• L'origine des cigarettes était double. Ceux trouvés à la maison de l'homme de 39 ans sont sortis tout de suite deux conteneurs que les douanes avaient scellés dans un hangar de port. Il s'est avéré que les phoques avaient sauté et les cartons avaient disparu. Certains ont été trouvés dans la maison du fils.

Une autre partie des cigarettes, passées directement par le père et le fils, provenait de l’un des huit conteneurs récupérés en mer après la tempête d'Ulla, mi-février 2014: l'un d'entre eux a été déchiré.

Au final, témoignages de clients, prises de téléphone et confessions ont dérouté père et fils.

•• Le tribunal les condamna à six mois de prison avec sursis et à 2 000 euros d'amende pour le père, à six mois de prison et à 1 000 euros d'amende pour le fils. Quant au troisième protagoniste, le détaillant de 38 ans – dont le père et le fils disent ne pas savoir – son record a déjà mentionné cinq mentions. Il a été condamné à trois mois de prison.

Découvrez aussi notre article sur la machine à tuber électrique

Source : www.lemondedutabac.com

Laisser un commentaire