Cégés: François-Michel Lambert veut durcir le projet de loi de Brune Poirson et déclencher une nouvelle guerre contre les industriels

Cégés: François-Michel Lambert veut durcir le projet de loi de Brune Poirson et déclencher une nouvelle guerre contre les industriels

Le député des Bouches-du-Rhône, François-Michel Lambert (anciennement EELV, maintenant membre du groupe Libertés et territoires / voir des 7 juillet, 3 juin et 5 avril 2019) souhaite que la loi interdise les cigarettes dont les filtres ne sont pas "compostables" "serait selon le Journal du dimanche hier.

Certes, l'application du principe du "pollueur-payeur" à l'industrie du tabac – prévue pour le 1er janvier 2021 – est en fait incluse dans le projet de loi sur l'économie circulaire et contre le gaspillage de tabac. Brunette Poirson, Ministre de la transition écologique et solidaire.

Projet à examiner à l'Assemblée nationale avant la fin de l'année, après le vote du Sénat le mois précédent (voir le 23 septembre et le 7 juillet 2019).

•• Mais pour le député, le texte de Brune Poirson est encore trop timide: " cela équivaut à donner un permis de polluer. Les fabricants paient une écotaxe, mais celle-ci est transférée au prix du colis. Ce sera un greenwashing et à terme, la société continuera à financer les dommages écologiques. ".

D'où son idée d'imposer bout recyclable ", Formulé dans une seule et brève proposition d'article de loi:" interdire la vente de cigarettes avec un filtre non compostable à partir du 1er janvier 2022 ".

•• Avec sa proposition étonnante, la Chambre veut mettre en garde sur ce qu'il considère comme un scandale sanitaire inconnu, poursuit-il. Le journal du dimanche (qui ne manque pas de mentionner qu'il est également président du club des parlementaires amateurs de La Havane).

En d’autres termes, la société commence à partir de & # 39; FilterGate ", Un dossier auquel il fait explicitement référence dans le préambule de son projet de loi … Mais le temps de justice semble trop long pour François-Michel Lambert (voir 3 et 14 mai 2018 et le 9 février 2018).

•• Le député a expliqué qu'il avait lu des enquêtes suggérant que cela était dû à filtres, la fumée serait inhalée plus profondément et serait cancérigène. Alors, il rêve à voix haute, le signale JDD : " dans quelques années, l'industrie admettra qu'il ne s'agissait que d'un outil de marketing et que les fumeurs fumeraient sans filtre. "

Voir aussi notre article sur les tubes pour faire les cigarettes

Source : www.lemondedutabac.com