Charte "Plage sans plastique": Saint-Malo n'oublie pas les culs

Charte "Plage sans plastique": Saint-Malo n'oublie pas les culs

Brunette Poirson, secrétaire d’État à la transition écologique, a présenté le 5 août une charte pour une plage sans déchets plastiques.

Cette charte couvre trois domaines d'action: la sensibilisation, la prévention, le nettoyage et quinze actions concrètes pour réduire les déchets plastiques au quotidien.

Selon le ministère, dix municipalités se préparent à signer cette charte Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Pornic, Perros-Guirec et Boulogne-sur-Mer. et Saint Malo doit suivre avant la fin de l'été.

•• Cela permettrait à ces derniers d'apprécier ce qu'ils ont déjà mis en place pour lutter contre le gaspillage face à la forte pression touristique: plus de 1,2 million de visiteurs. Saint-Malo, par exemple, a lancé une campagne de communication intitulée "La chasse aux crados".

" Nous avons également commencé le tri sélectif sur certaines plages avec l’introduction de conteneurs différenciés. "Le maire Claude Renoult dit contre Ouest-France.

•• Et bien sur le mégots sont également dans la ligne de mire.

Saint-Malo se veut un pionnier à cet égard. En 2013, c'était la première ville de l'Ouest à être lancée Plage sans tabac "(Voir Ldtt des 12 août 2016 et 3 juillet 2013). Les auteurs d'infractions pénales sont passibles d'une amende de 68 euros pour une cigarette allumée sur la plage.

Voir aussi notre article sur les tubes pour faire les cigarettes

Source : www.lemondedutabac.com