Châtillon: pas de retard pour les marchands ambulants

Châtillon: pas de retard pour les marchands ambulants

À Châtillon (Hauts-de-Seine), le terminus de la ligne 13 du métro est désormais devenu un hub «de référence» pour la revente de cigarettes de contrebande à bas prix. Nous l'avons suffisamment mentionné ici (voir 6 février 2020 et 2 décembre 2019).

Mais depuis début juillet, les opérations de police se sont multipliées pour mettre fin à ce débouché illégal. À la mi-juillet, plus de 320 colis ont été saisis au cours de trois interventions différentes (voir 27 et 19 juillet).

•• La préfecture des Hauts-de-Seine l'a annoncé jeudi 27 août 18 interventions a été exécuté " pendant plusieurs mois. "

Au total, ce sont 913 paquets de cigarettes qui ont été confisqué, entraînant la garde à vue de 12 personnes.

•• Stéphane Jacquot, premier adjoint chargé de la sécurité de la ville, s'est dit «ravi des résultats». C'est pourtant " espère spécifiquement que cette communication sera suivie paropérations conjointes avec notre police municipale et une réponse favorable à notre demande deouvrir un poste de police à Châtillon. "

En effet, le commissariat de police national le plus proche est à Montrouge. Le mois dernier, Stéphane a expliqué à Jacquot Actualités Hauts-de-Seine que la lutte contre le fléau de la station de métro était le point de départ de toute politique de sécurité de la commune: " Avant de développer une stratégie de sécurité dans la ville, nous devons nous débarrasser de ce problème, qui commence à la Maison Blanche, et développer une police municipale locale. "

Voir aussi notre article sur les tubes pour faire les cigarettes

Source : www.lemondedutabac.com