Châtillon: quand la municipalité s'attaque à la vente, en fuite, de contrebande

Châtillon: quand la municipalité s'attaque à la vente, en fuite, de contrebande

La police municipale de Châtillon (Hauts-de-Seine) assure désormais une présence quotidienne pour arrêter la circulation autour de la station de métro Châtillon-Montrouge – un lieu privilégié pour revendre du tabac en banlieue sud (voir 2 décembre 2019) – sur un site qui accueille en moyenne près de 20 000 personnes par jour.

Gérald Darmanin s'y est rendu pour le réaliser en début d'année avec Philippe Coy (voir 6 février 2020).

•• Mardi 14 juillet prochain, dans la matinée – en attendant une transaction pour faire face à l'acte – la police municipale de Châtillon a arrêté un marchand de cigarettes près de la station de métro. Dans son sac: 84 paquets prêt à être vendu pour 5 euros l'unité, aux prix de revente habituels.

Le commerçant et ses biens ont été mis à la disposition de la police nationale: " nous restons dans le cadre des pouvoirs de la police municipale, qui sont les pouvoirs de police du maire & # 39; Souligné, à Parisien, Stéphane Jacquot, le nouvel assistant de sécurité à Châtillon.

•• En fait, le nouvelle majorité de Nadège Azzaz (PS) a décidé, dans le cadre de ses prérogatives, de recourir à la police municipale pour lutter contre la circulation à proximité de la station de métro.

" La police municipale y est présente tous les jours aux heures de pointe du matin et du soir & # 39; Continuer Stéphane Jacquot & # 39;, l'objectif est de reprendre le territoire et de lutter contre ce trafic source d'incertitude. D'autant plus que la zone autour de la station de métro fait l'objet d'une guerre de territoire entre vendeurs de tabac (voir 15 mai 2020).

Voir aussi notre article sur les tubes à cigarettes

Source : www.lemondedutabac.com