Directive européenne sur le tabac: appel et détours autour des marques

Directive européenne sur le tabac: appel et détours autour des marques

Nous savons en Europe que les "directives européennes" transposent, transposent et finalement transfèrent au droit français. Mais cela peut aussi prendre du temps. En raison de recours ou même de problèmes d'application stricts.

Par exemple, Marisol Touraine n'avait pas manqué le label de qualité – avec l'emballage neutre – pour transposer l'article sur l'emballage des produits du tabac dans la dernière directive sur le tabac de 2014.

En revanche, l'article 13 de cette directive – qui concerne l'interdiction des marques qui doivent être considérées comme une promotion – reste difficile et différé. Avec interprétations plus ou moins restrictives selon les pays (cf. des 27 juin, 10 octobre et 27 décembre 2016). Il semble que le Journal du dimanche Le 19 mai a tenté d'intéresser ses lecteurs au sujet sous le titre La bataille de Lucky Strike ".

•• À retenir "qil y a plus de deux ans, le Fédération des fabricants de cigares soumis refuge "Demander l'annulation de l'article en question sur la possibilité" d'interdire certains emballages et produits du tabac susceptibles d'induire les consommateurs en erreur ", ce qui pourrait indiquer des effets bénéfiques en termes de perte de poids, de sex-appeal, de statut social, des qualités telles que la féminité, la masculinité ou l'élégance "(Voir lettre du 3 janvier 2017).

•• " S'il s'agit de certaines marques chères aux amoureux de La Havane, en particulier, cela pourrait conduire à l'interdiction en France Lucky Strike, l'un des blockbusters du marché de la cigarette, dont le nom signifie «coup de chance». Le danger n'a pas échappé à leur fabricant, British American Tobacco. Pendant des semaines, la multinationale a exhorté la petite fédération à retirer son appel. Malgré le soutien du ministère de la Santé, les producteurs de cigares se préparent à jeter l'éponge. "

" Ce dernier semble parier que, comme la procédure de Cour de justice de l'Union européenne la France n’aurait pas le courage de le faire seule en se concentrant sur le caractère ludique des cigarettes Il pense qu'il sait JDD. " Au contraire, si la cour européenne décidait rapidement du litige, elle saisirait cette occasion pour faire la lumière sur la directive antitabac en fournissant une sorte de moyen exécutoire de l’utiliser dans tous les États membres.

" Un fendoir plairait aux marques prestigieuses telles que Lucky Strike ou Vogue, ce qui porterait un coup dur à la société britannique, car ses trois principaux concurrents (Philip Morris avec Marlboro, Imperial Tobacco avec Gauloises et News et Japan Tobacco avec Camel et Winston) , ils sont protégés contre les menaces lexicales. "

Source : www.lemondedutabac.com

Laisser un commentaire