Entre la Roumanie et la France: 250 € pour transporter de la contrebande

"Je suis un escroc ...": un passeur de tabac, de retour de Belgique

Lors d'un contrôle à Verdun le 27 avril 2018, les autorités douanières avaient intercepté deux véhicules utilitaires immatriculés en Roumanie …

Et très vite, ils avaient reçu pas moins de 729 boîtes de cigarettes de différentes marques, cachés dans des sacs de sport et dans une housse spéciale dans la remorque de l’un des véhicules.

•• À l'époque, les deux chauffeurs avaient prétendu se rendre à Paris pour différents événements familiaux: ne pas se connaître et … ne pas connaître le contenu de leurs marchandises.

Ils sont revenus explicitement de Roumanie – "comme une promesse de bonne volonté" – à la semaine dernière avant la tribunal de grande instance de Verdundes rapports Républicain de l'Est.

Tous deux reconnaîtront enfin la totalité des accusations portées contre eux et déclareront qu'une connaissance roumaine leur aurait demandé de transporter ces cigarettes à Paris. Un transport payé environ 250 euros chacun.

•• Le procureur a demandé " une phrase exécutable qui a du sens ": C'est-à-dire l'amende demandée par le représentant de l'administration des douanes et deux mois d'emprisonnement.

Les juges ont ensuite condamné le premier directeur (qui détient 448 cartouches) à une amende de 30 464 euros et 2 mois de prison avec sursis et le second (en possession de 281 cartouches) à 19 108 EUR et également 2 mois de prison.

Voir aussi notre article sur les tubes à cigarettes

Source : www.lemondedutabac.com