Etats-Unis: Juoul attaqué par un tribunal de New York

Etats-Unis: Juoul attaqué par un tribunal de New York

Alors que l'impact médical de la crise sanitaire causée par l'utilisation abusive de la cigarette électronique a diminué, selon les déclarations des autorités américaines (voir le 9 novembre), l'offensive politico-judiciaire contre le secteur de la vapeur se poursuit.

Selon ses collègues californiens (voir le 20 novembre), le procureur général de New York vient de charger Juul Labs de "commercialisation trompeuse".AFP,

La plainte déposée à New York accuse Juul de marketing et de publicité trompeurs et de vente illégale de ses produits à des mineurs dans le contexte de la forte augmentation des tendances à la vapotage dans les collèges et les lycées américains.

•• " Il ne fait aucun doute que la publicité agressive de Juul a contribué à la crise de la santé qui a rendu les jeunes de New York et du reste du pays dépendants de leurs produits. dit Le procureur général de New York, Letitia Jamesdans une déclaration.

La plainte de 38 pages cite, entre autres, des soirées organisées par Juul et des campagnes publicitaires pour attirer les jeunes, ou la sélection de parfums conçus spécifiquement pour le jeune public. Elle accuse également le fabricant d'avoir assuré aux étudiants que ses produits sont plus sains que les cigarettes.

•• La limite d'âge pour l'achat de cigarettes électroniques et de recharges dans l'État de New York est passée de 18 à 21 ans (voir 18 juillet).

La plainte ne précise pas le montant total des dommages réclamés. Toutefois, elle demande à Juul de faire don d'un fonds pour faire face à cette crise sanitaire et de verser plusieurs milliers de euros en compensation pour toute pratique trompeuse.

Source : www.lemondedutabac.com