Interdiction de vendre du tabac aux mineurs: "nous lançons une campagne dans le réseau" (Philippe Coy / LCI)

Interdiction de vendre du tabac aux mineurs: "nous lançons une campagne dans le réseau" (Philippe Coy / LCI)

Rappel du matin LCI, Lundi 14 octobre, sur la vente de tabac aux mineurs tabassiers (voir 3 et 4 octobre).

Après un micro-trottoir autour du lycée Claude-Bernard à Paris (non loin du siège de TF1) et une séquence de caméra cachée pour un adolescent qui achète des cigarettes … un personnage est marqué "parlant": en Ile-de-France et dans les grandes villes, 92% des buralistes vendent à 17 ans, selon une enquête BVA / CNCT.

•• Explication de position Philippe Coy, inscrit dans son bureau, confirmant son appel au respect de la loi (voir du 3 octobre): " il est vrai qu’aujourd’hui nos adolescents semblent plus âgés que leur âge. Parfois, il est assez compliqué de faire la distinction … Nous lançons une campagne d'affichage dans le réseau, car les recherches montrent que 40% des institutions n'atteignent pas l'affichage obligatoire.. "

•• Dans le rapport, le NCTC exprime ses demandes. " Il y a peu de contrôles et donc peu d'amendes au final. En plus, 135 euros c'est bien, ce n'est pas très dissuasif. Des contrôles plus systématiques et des clôtures administratives sont recommandés en cas de récidive. "demande instamment Amelie Eschenbrenner, responsable de la communication.

•• Conclusion de Jean-Michel Apathie cela met en perspective: " transformer les buralistes en aides policières est un rêve. Quelqu'un qui est en sa compagnie, avec beaucoup de problèmes, quand on lui dit: demander une preuve d'identité ou vous serez mis en prison … ce n'est pas très cohérent ".

Découvrez aussi notre article sur la tubeuse électrique

Source : www.lemondedutabac.com