Journée mondiale sans tabac: deux nouvelles initiatives de François-Michel Lambert

Journée mondiale sans tabac: deux nouvelles initiatives de François-Michel Lambert

Le représentant de l'UDE des Bouches-du-Rhône, François-Michel Lambert (cf. des 5 et 4 avril) était invité à "M as Maïtena" le BFM TV Le vendredi 31 mai, à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac.

Il a annoncé le lancement de deux initiatives :

soumettre un compte " viser à obtenir un effet dissuasif sur les sanctions fiscales et pénales applicables au commerce parallèle du tabac et à faciliter la recherche de ceux qui l'ont provoqué et de leurs condamnations "

le début d'un audit sur l'optimisation fiscale des compagnies de tabac.

•• Le texte à soumettre est destiné à mettre fin à la duplicité des fabricants de tabac qui vendent du tabac en parallèle sanctions, selon les cas, jusqu'à 500 000 EUR, jusqu'à 200 fois le montant des indemnités préparées, voire jusqu'à 10% du chiffre d'affaires national Dit le substitut dans une déclaration.

•• Il propose également, comme dans le cas de la drogue, que " les peines encourues par ceux qui portent cette contrebande de tabac, ce genre de "mule", sont réduites des trois quarts si elles leur permettent de retourner chez le fabricant de cigarettes coupable et de le faire punir ".

Un autre objectif est de mieux informer les gouvernements, les responsables politiques et les journalistes et de décourager ainsi les arguments des fabricants de produits du tabac sans exposer leur implication directe ou indirecte dans le commerce parallèle.

•• De plus, François-Michel Lambert veut savoir quel est le bénéfice réel des fabricants de tabac en France et quels systèmes d'optimisation fiscale ils doivent éviter, alors que les contribuables et les assureurs sociaux qui, sur 70% des non-fumeurs, comptent sur les coûts sociaux et environnementaux du tabac .

C'est pourquoi le député demanderaaudition des compagnies de tabac par la commission des affaires financières et sociales de l'Assemblée nationale. " J'espère que mes collègues parlementaires, à l'Assemblée nationale, au Sénat et plus encore aux nouveaux élus européens, prendront une position sérieuse sur ce sujet de la fiscalité qui est distrait par le commerce parallèle dont les sociétés de tabac être accessoire "La déclaration se termine.

Source : www.lemondedutabac.com

Laisser un commentaire