Journée mondiale sans tabac: France Vapotage publie deux études non publiées

Journée mondiale sans tabac: France Vapotage publie deux études non publiées

France Vapotage (voir du 3 avril 2019, 6 décembre et 31 août 2018) vient de publier un article sur les résultats de deux études non publiées prouvant un débat d'une importance particulière peu de temps avant la Journée mondiale sans tabac vendredi.

" Les résultats de l'enquête de Santé publique France sont clairs: de plus en plus de Français arrêtent de fumer. Après plusieurs années de stabilité, le nombre de fumeurs a diminué de 1,6 million entre 2016 et 2018.

Dans le même temps, la pratique de la vapeur en France, avec plus de 2 millions de consommateurs à ce jour, s'est développée rapidement. Deux phénomènes sont étroitement liés: Presque tous les Vapers sont des fumeurs ou d'anciens fumeurs qui ont utilisé cette pratique pour réduire ou arrêter de fumer.

Et pourtant vaping a du mal à prendre sa place dans les politiques publiques de lutte contre le tabagisme, L'une des raisons évoquées serait le manque d'études disponibles. C'est pourquoi France Vapotage a commandé deux études pour répondre à un manque flagrant d'informations fiables.

•• Un rapport au cabinet Opus Line, qui passe en revue les études scientifiques qualitatives et quantitatives à partir d’études publiées en France et à l’étranger (*).

Cette approche met en évidence plusieurs leçons importantes:

Malgré des progrès indéniables, la France reste l’un des pays européens les plus touchés par le tabagisme, avec un taux de prévalence supérieur à 31,9%.

Les risques associés aux cigarettes électroniques sont bien moindres que ceux liés au tabagisme (95% moins d'émissions toxiques).

La cigarette électronique est l'outil le plus couramment utilisé en France pour les fumeurs qui veulent arrêter de fumer.

Aujourd'hui, les Français déclarent être en Manque d'information et trouver un réglementation contradictoire,

(*) Bilan des études scientifiques et qualitatives réalisées en mars 2019 par Opus Line, un cabinet de conseil en santé. Pour assurer la neutralité du rapport, les recherches financées par les industries pharmaceutique, du tabac ou de la vapeur ont été systématiquement exclues.

•• Un sondage d'opinion au Harris Interactive Institute (*)

Cette étude montre que la perception du français est conforme aux résultats du rapport d'Opus Line:

Une majorité de Français (57%) se considèrent comme eux-mêmes mal informé sur la cigarette électronique

60% des fumeurs aimeraient Informations complémentaires sur l'efficacité la cigarette électronique pour réduire la consommation de tabac

57% des Français considèrent que l'utilisation de cigarettes électroniques est correcte moins risqué cette consommation de tabac

73% des Français considèrent la cigarette électronique comme moyen efficace réduire la consommation de tabac et 52% pour arrêter cette consommation

Une nette majorité de Français (62%) souhaite que des campagnes publiques de prévention fassent fumer les fumeurs.

(*) Sondage en ligne du 10 au 20 mai 2019 auprès de 3001 représentants des Français de plus de 18 ans.

•• Pourquoi ne pas prendre la chance d'un outil efficace dans le processus de sortie?

Les enseignements tirés de ces deux études soutiennent en effet les demandes de VAP responsables de France Vapotage:

La vape doit avoir un cadre légal et réglementaire approprié;

Les autorités doivent considérer les cigarettes électroniques comme un moyen pour les fumeurs de réduire ou d’arrêter de fumer.

L’amélioration de l’information des fumeurs et des consommateurs doit être renforcée.

Source : www.lemondedutabac.com

Laisser un commentaire