Les bases du faux tabac (Daniel Bruquel / PMF)

Les bases du faux tabac (Daniel Bruquel / PMF)

400 millions de colis de contrebande et de contrefaçon de cigarettes en France … Deux milliards d'euros de revenus pour les organisations criminelles de lutte contre la traite des êtres humains …

Le trafic de contrebande a diminué pendant deux ans, tandis que la contrefaçon s'accélère (voir 27 et 18 juin).

Dans une interview avec Télégramme (ce qui en fait son seul), Daniel Bruquel (Chef de la division Prévention du commerce illicite de Philip Morris France) met en garde contre un phénomène lié à l'augmentation des taxes sur le tabac. Extraits.

•• Confinement et commerce

" La contrefaçon n'a pas ralenti: utilisation des réseaux sociaux a été énorme avec jusqu'à 800 annonces par mois de vendeurs organisés, soit quatre fois plus qu'en 2019.

" Ces groupes comptent chacun 20 000 membres, représentant une zone de chalandise de 16 millions de personnes! " La méthode de travail s'est également adaptée très rapidement en proposant la livraison à domicile et le drive, rendant le produit facilement accessible.

•• La mise en réseau au travail

" Il y a les premiers les fumeurs qui prennent soin d'eux-mêmes à l'étranger pour leur consommation personnelle et s'orientent vers la vente à leurs proches, même sur les réseaux sociaux. Ensuite, il y a la contrebande qui vient deAfrique du Nord à revendre dans des lieux connus.

" La partie la plus avancée est celle servie par crime organisé pur et dur. Les flux entrant en France proviennent d'Espagne et surtout de Belgique et des Pays-Bas: ces pays ont de grandes zones industrielles, dans lesquelles il est facile de s'installer, et des voies de transport rapides vers la France et le Royaume. United, les marchés les plus lucratifs d'Europe.

" Historiquement, ces groupes opéraient depuis l'Ukraine. Mais le conflit avec la Russie en 2014 les a obligés à s'installer Pologne et en Roumanieleur permettant de s'installer au sein de l'UE, avec des usines et des espaces logistiques.

" Ce sont en fait des groupes différents, structurés comme pour le trafic de drogue. Ils ont mis en place une usine où ils sont actifs pendant trois à six mois pour produire juste à temps. Ils le démontent ensuite pour aller ailleurs (voir 29 juin). Ils appliquent une amende de distribution avec des camionnettes pour éviter des sanctions trop sévères en cas de saisie. Un mouvement permanent qui complique le travail des autorités (…)

•• Les solutions

" Dans tous les cas, la question doit être asséchée avec un stabilité budgétaire de ne pas augmenter la différence avec le prix des produits contrefaits " cite d'abord Daniel Bruquel. " D'autres leviers sont activés, comme l'amende de 135 euros qui pénalise les acheteurs dans la rue ou la réduction de l'importation autorisée à une cartouche ".

" Il est urgent de répondre plus vigoureusement à l'offre (…) la priorité des douanes doit aussi être dans une sanctions accrues encouru par des trafiquants d'êtres humains et dans les moyens d'enquête que la police et la gendarmerie utilisent pour démanteler les réseaux criminels au travail ".

Découvrez aussi notre article sur la machine à tuber électrique

Source : www.lemondedutabac.com

  • Bases données. Méthodes pratiques sur maxi et mini-ordinateurs - Daniel Martin - Livre
    Informatique - Occasion - Etat Correct - Pliures - Dunod Informatique - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.