Les enquêtes s'attaquent aux paquets: "Ce qui serait vraiment intimidant …" (Alain Sauvage)

Les enquêtes s'attaquent aux paquets: "Ce qui serait vraiment intimidant ..." (Alain Sauvage)

dans union et les ardennesAlain Sauvage (président de la Confédération des magasins de tabac de l'Est et trésorier de la Confédération) répond aux chiffres d'une enquête biennale sur le paquet de collections de Seita Imperial Brands (juin 2019).

Dans le Grand Est, 32% des cigarettes ne seraient pas achetées chez un buraliste (+ 2,7 points en six mois). Un chiffre qui s'élève à 38% dans les Hauts-de-France (+7 points en six mois).

•• Les chiffres sont plus nuancés dans les détails (en juin). Rappelons que la dernière étude de KPMG fait état d'un marché parallèle de 28,4% pour l'ensemble de la France en 2018 (cf. du 6 juin).

TO Reims, 21,5% les colis provenaient d'un autre pays (10,2% en décembre 2018).
TO Charleville Mézièresnous sommes allés à 42,9% (32,3% en juin 2018, 17,6% en décembre).
TO Châlons-en-Champagne, notons 25,8% (44% en décembre 2018).
TO Saint-Quentin enfin nous arrivons 22,8% (15,8% en juin 2018, 27,8% en décembre 2018).

" Les fluctuations d'une étude à l'autre sont souvent dues à la présence ponctuelle de petits réseaux de revente "stressé Hervé Natali (Responsable des relations territoriales de Seita Imperial Brands).

•• L'origine de ces colis étrangers ne peut être trouvée très loin dans cette région. " Ils viennent généralement directement de l'autre côté de la frontière, à savoir du Luxembourg et de la Belgique, mais pas seuls Dit Hervé Natali.

" Pour Reims, par exemple, 35% des forfaits proviennent Luxembourg selon l'une des dernières études. À Saint-Quentin, 12% sont sortis La Roumanie … Ils peuvent être achetés légalement, dans la limite des stocks autorisés, fruit du mouvement de M. et Mme Tout le monde. Les forfaits étrangers trouvés peuvent également être le résultat de ventes sur des réseaux sociaux en développement. ".

•• " Il s’agit d’une enquête privée et nous n’avons aucune comparaison possible, mais nous constatons actuellement une diminution significative du nombre de tabacs dans le réseau, en volume (…) Tant que nous n’avons aucune approche approximative avec nos chers collègues luxembourgeois et belges, nous serons toujours sur le même horaire "commentaires Alain Sauvage.

" Une harmonisation totale, on n'y croit pas, il faut être clair. Mais s'il y en a un approche de prix d'un euro ou moinsJe pense qu'il serait vraiment décourageant de se procurer du tabac ailleurs. Seule une contrebande forte subsiste en Europe de l'Est ou par la poste.

"Concernant la concurrence de réseaux sociauxnous avons encore du mal à quantifier, mais nous voyons que les autorités et les douanes se penchent sérieusement sur la question, car elles se rendent compte que c'est un réseau florissant, malheureusement. ".

•• Pour rappel, selon un sondage Santé publique France, les régions du Grand Est et des Hauts-de-France se distinguent par un nombre élevé de personnes qui ont effectué leur dernier achat de cigarettes ou de tabac à rouler dans un pays voisin (voir Arrêt du 16 juillet).

Découvrez aussi notre article sur la machine à tuber électrique

Source : www.lemondedutabac.com