Loi sur la mobilité: les députés votent sur l'obligation faite aux compagnies de bus d'informer leurs passagers des "limites imposées au transport du tabac"

Loi sur la mobilité: les députés votent sur l'obligation faite aux compagnies de bus d'informer leurs passagers des "limites imposées au transport du tabac"

Vendredi, au cours de la longue enquête (et controversée) du Bill Mobility menée par les délégués, un certain nombre de changements d'importance pour les affaires de tabac ont été examinés: nous les avons déjà présentés (voir Lmd 3 juin 2019).

Et ils consistaient en un peu de "cadrage", l'activité de ces bus, spécialement affrétés pour des voyages de tourisme fiscal – par exemple en Andorre (voir du 20 novembre 2018) – ou de ces bus sillonnant l'Europe (voir 9 septembre 2018).

•• Parmi les amendements déposés, tous n'ont finalement pas été discutés. Y compris celui qui demande à étiqueter les bagages. Deux autres – recommandant un contrôle systématique des passagers – ont été rejetés.

•• Mais celui de Frédérique Tuffnell (LREM, Charente-Maritime) adoptée (appuyée par un autre amendement de Jean-Marie Sermier – LR, Jura – demande la même chose).

Le but de cet amendement est d'exiger personnes qui assurent le transport international de voyageurs, par autobus ou autocar, fournir des informations suffisantes aux passagers, pendant le voyage, aux limites maximales autorisées le transport pour usage personnel de tabac fabriqué et de boissons alcoolisées, ainsi que des amendes pour dépassement de ces limites. ".

•• Il reste à voir comment cela sera mis en œuvre. Quand la loi est finalement passée. Mais même si cela semble peu, ce n'est rien.

Source : www.lemondedutabac.com

Laisser un commentaire