Lyon: l'uberisation du marché parallèle

Lyon: l'uberisation du marché parallèle

En Rhône-Alpes et à Lyon, près d'un tiers des cigarettes consommées ont été vendues par accident, selon une étude commandée par Seita / Imperial Brands et relayée par la presse locale (Lyon capitale, le progrès).

Qui n'a jamais la place Gabriel Péri, dans le 7ème arrondissement de Lyon, parmi les Marlboro! Marlboro! »Des vendeurs de cigarettes? (Voir le du 19 avril).

•• Les anciennes régions Rhône-Alpes et Lyon ne sont pas en dehors de la moyenne nationale (28,8% des ventes en dehors du réseau officiel des buralistes au dernier trimestre de 2018 / voir aussi du 6 juin), les deux cas 29% des cigarettes sont vendues sournoisement en leur nom.

Mais c'est Grenoble qui a connu la plus forte augmentation de la vente illégale de cigarettes, avec 45,5% au dernier trimestre de 2018, contre 23,7% l’année précédente.

•• Pour se débarrasser de ces marchandises frauduleuses, telles que la drogue, l’uberisation est une bénédiction, se souvient Hervé Natali, responsable des relations territoriales chez Seita-Imperial Brands, interrogé par progrès: Les contrebandiers seraient de plus en plus nombreux le web et en particulier réseaux sociaux offrir des livraisons de cigarettes à domicile, et même dans des colis qui sont livrés dans des points de transfert … également au bureau de tabac.

•• Selon Hervé Natali, la traçabilité instaurée le 20 mai ne concerne que l'Europe (cf. décret du 1er juillet).

Dans la capitale de la Gaule, 40% de ces cigarettes ont été achetées sous la fourrureAlgérie. À Villeurbanne, cette source préoccupe la moitié du marché parallèle de la cigarette.

Voir aussi notre article sur les tubes à cigarette

Source : www.lemondedutabac.com