Même dans le commerce du tabac entre l'Algérie et Nantes … nous nous diversifions

Même dans le commerce du tabac entre l'Algérie et Nantes ... nous nous diversifions

Cigarettes de contrebande à la première étape, objets volés au retour … Neuf accusés impliqués dans un trafic – manifestement installés par deux frères, l'un vivant en Algérie, l'autre en France – ont été jugés et condamnés le lundi 24 juin à Nantes.

Nous savons que le trafic de toutes sortes comprend de nombreuses "petites mains": jeunes migrants recrutés pour l'occasion.

•• Ces jeunes ont développé deux activités: des petits vols dont les produits sont allés en Algérie. Et la vente de cigarettes dans la rue … toujours d'Algérie. En fait seuls quelques-uns de ces artistes ont été identifiés et font l’objet de poursuites dans le cadre de cette affaire, comme l’a rapporté la presse locale.

Selon le procureur général, cette réseau clandestin "Alimenté entier" économie souterraine »Permettre aux jeunes de survivre économiquement en France. Objets destinés au vol: téléphones mobiles, matériel informatique et électronique, appareils photo et …

•• De plus, il faut bandes transporteuses ramener le butin en Algérie. Un couple – l'un des frères et sa femme – transportait, parfois avec une troisième personne, qui est en train de fuir.

Ils sont arrivés vendredi soir et sont partis dimanche. L'homme a fait 23 voyages, la femme un sur deux. Le couple, parti pour l'Algérie, a été arrêté à l'aéroport le 11 mars 2018 avec des valises remplies de biens volés. À leur retour, ils ont rapporté des cigarettes.

•• Au cours de l'audience, peu de déclarations ont été fournies, certains des suspects faisant valoir leur droit de garder le silence. Les deux frères ont reçu les peines les plus sévères: trois ans de peine pour un, deux ans pour l’autre. Ils ont également reçu une amende de 10 000 euros chacun.

Trois hommes de main payer le prix dix-huit mois de prison et 5 000 euros d'amende. Une autre année de prison et une amende de 8 000 euros. La seule femme impliquée a été condamnée à un an (dont six mois avec sursis) et à une amende de 5 000 euros.

Un autre type est condamné à trois mois de prison avec sursis à exécution.

Voir aussi notre article sur les tubes à cigarettes

Source : www.lemondedutabac.com

Laisser un commentaire