Nord: conviction plus que symbolique … pour un spécialiste de la vente de rue

Nord: conviction plus que symbolique ... pour un spécialiste de la vente de rue

En mars 2019, un habitant de Bruay-sur-l'Escaut (près de Valenciennes) a été aperçu en train de pirater des cigarettes sur des mineurs devant une école.

Après avoir été licenciée, la femme de 43 ans a finalement été traduite en justice par le tribunal correctionnel de Valenciennes.

•• Lors des premiers interrogatoires, elle a déclaré vendre à la maison, de 7 h à 21 h, cigarettes pour la vente au détail (15 cents l'unité) pour les adultes et les mineurs de seize ans … pour une centaine de clients réguliers. Et ça, d'une décennie. Elle a acheté des seaux de tabac en Belgique et a fabriqué les cigarettes … " pour me servir et gagner de l'argent ".

Un voisin confirmera l'arrivée régulière de jeunes de 10 à 13 ans: " Ils avaient tort et ont sonné à ma porte Une sixième étudiante a confirmé qu'elle avait obtenu des cigarettes de cette manière.

•• En juillet 2019, lors d'un autre interrogatoire, elle a changé sa version pour que les policiers ne vendent qu'aux adultes: environ 20 clients par jour pour un montant de 50 euros. " Je n'arrêterai pas de vendre Elle avait osé leur dire à cette occasion.

Le tribunal a condamné l'accusé à … 400 euros d'amende.

Voir aussi notre article sur les tubes à cigarettes

Source : www.lemondedutabac.com