Reprise économique: les hauts et les bas d'une boutique de vapotage

Belgique: monopole du tabac et de la vapeur?

Il est de coutume dans certains cercles de vape de mettre en évidence la «crise profonde» des négociants en tabac et leur «équilibre fragile». C'est un point de vue.

On pourrait aussi poser la question Difficultés dans certaines affaires Contrairement aux détaillants de tabac, il ne s'appuie pas sur un modèle solide dans le temps, déjà diversifié entre plusieurs activités clairement identifiées avec un flux régulier de clients et doté d'un projet de transformation.

Dans son numéro du 3 septembre Le monde dis nous à propos de cela Situation de deux salariés ayant investi dans des boutiques de vapotage et utilisation d'un PEM. Extraits:

•• ••. «Des deux magasins de cigarettes électroniques qu'ils exploitent, ils en ont fermé un pendant le verrouillage, et trois travailleurs étaient en chômage partiel. "" En deux mois, nous avons perdu 65% des ventes. Les clients ne sont pas entièrement revenus depuis la réouverture. Ceux du télétravail ne passent plus », Note l'un des deux partenaires.

"" Mais avec l'EMP, nous avions 80 000 euros sur notre compte en moins d'une semaine! Il délire. L'argent leur permet de payer des retards de salaire, la moitié du loyer, une partie des fournisseurs et de reporter les cotisations.

•• ••. Et investir Rénovation d'un des magasins, renommé Aux herbes folles: " Pour passer, nous avons décidé de nous diversifier "Il explique au milieu des pots de peinture." Nous commençons à vendre des plantes à infusion et des fleurs de CBD "." " L'histoire est si jolie. Mais surtout, nous sommes en train d'atteindre des niveaux d'endettement très élevés sur cinq ans ! C'est une bulle très ponctuelle ", se moque le jeune entrepreneur inquiet: " Nous ne connaissons même pas les taux d'intérêt du PEM pour la deuxième année. Comment faisons-nous des prévisions? Cela ne nous sécurise pas du tout! ""

Source : www.lemondedutabac.com