Restrictions au transport de tabac par des particuliers: «Cela empêche les autocaristes de faire le plein» (Gérard Vidal)

"Près d'un fumeur français sur cinq s'achète régulièrement à l'étranger" (étude)

Avec actu.fr, Gérard Vidal (président de l'Occitanie Tobacco Shop) fait le point sur le nouveau texte sur le transport du tabac (voir 10 juillet).

" C'est un combat que nous combattons depuis des années. A Toulouse et dans la région, cela empêchera les autocaristes de se rendre en Espagne pour s'approvisionner en cigarettes … C'est très bénéfique. Si nous restituons même 20% du marché qui nous échappe, la survie de notre entreprise est garantie! & # 39;.

" Pour & # 39;Andorre, il y a des douaniers qui font un travail remarquable. Vérifier là-bas est plus important pour les automobilistes que lorsqu'ils reviennent d'Espagne … & # 39;.

•• " Pendant l'incarcération, nous avons eu une activité exceptionnelle Il continue.

" A Toulouse, les volumes ont doublé pendant l'incarcération. En Ariège, département français avec la plus forte progression, il est même de 70%. Mais il a immédiatement reculé dès la réouverture des frontières … & # 39;.

•• Gérard Vidal pense que le paquet de 10 euros a encore accru les différences : " il n'y a jamais eu une telle différence de prix avec l'Espagne aujourd'hui. Et je ne parle même pas d'Andorre! Pour une politique de santé efficace, cette lutte doit être menée au niveau européen. Il ne devrait pas y avoir plus de 2 euros de différence d'un pays à l'autre … & # 39;.

Source : www.lemondedutabac.com