Seine-et-Marne: jugement considérable et recherche exemplaire pour un réseau de contrebande de tabac à chicha

Seine-et-Marne: jugement considérable et recherche exemplaire pour un réseau de contrebande de tabac à chicha

Le commerce du tabac narguilé permet de joindre les deux bouts. Ils ont appris cela lors d'un procès correctionnel à Melun le jeudi 13 juin.

Cinq personnes se sont révélées libres, tandis qu'une sixième, actuellement en détention, a tenté de s'expliquer entre deux gendarmes. Les déclarations compliquent le fort accent tunisien du prévenu selon les médias locaux.

•• Le premier grand coup porté à ce réseau par vrais professionnels qui travaillent comme grossiste Comme l'a déclaré le président du tribunal, remonte à la soirée du 14 mai 2016, op péage de Fleury-en-Bière (Seine et Marne).

À minuit, les agents des douanes sont méfiants s’ils apprennent qu’un Citroën Jumpy a un "petit cul". En demandant à voir à l'intérieur, ils sont venus 161 boîtes avec 966 kilos de tabac à chicha, de Suisse.

Aucun droit dans ce cas: il s'agit d'un cas typique de contrebande. Il y avait deux personnes dans le véhicule qui ont dit ne pas savoir que ce type de trafic était illégal. L'enquête commence.

•• D'Auxerre à Lyon, à travers le village d’Achères-la-Forêt en Seine-et-Marne, kilos de tabac à chicha saisis lors d'une perquisition. Les valeurs de marché sont chaque fois considérables: 100 000 euros, 28 000 euros et 18 000 euros.

Au fur et à mesure que l'enquête progressait, le réseau devenait un nombre non exhaustif de six personnes. Principal outil de recherche des chercheurs, le fonctionnement des téléphones cellulaires. Bien que la recherche soit compliquée par l'utilisation de surnoms et de pseudonymes.

En fin de compte, dans un réseau de versions contradictoires et indiscernables, le "drapeau", les aveux de certaines personnes et les textes trop explicites pour être réfutés doivent encore être exploités devant les tribunaux.

•• Bilan: des douleurs partir de 12 mois de fonctionnement, avec une amende de 2 000 € pour le plus lourd Suspendu pendant 6 mois et 500 euros d'amende, pour le moindre.

Le jeu en valait probablement la chandelle.

Source : www.lemondedutabac.com

Laisser un commentaire