Trafic Internet: "une menace pour la santé publique, le réseau et l'économie" (Philippe Coy)

Trafic Internet: "une menace pour la santé publique, le réseau et l'économie" (Philippe Coy)

Inspiré par la découverte du compte Facebook éphémère "Amiens tabac pas cher" (voir du 19 septembre), BFMTV un sujet sur la réaction des buralistes le lundi 23 septembre.

•• " C'est un danger pour le programme de santé publique, pour le réseau de proximité représenté par les buralistes et pour l'économie de ce pays, car ce sont des produits importés illégalement en France. "critique Philippe Coy, filmé au cœur de l'assemblée générale de la salle syndicale des buralistes de la Somme.

•• "Nous fabriquons des colis relais dans nos locaux et nous recevons parfois des colis. Nous nous demandons s'il ne s'agit pas de tabac et, malheureusement, nous avons parfois la preuve qu'un colis est endommagé." "continue Philippe Laveau, président des bureaux de tabac du département.

•• Et le rapport explique que le processus a été correctement resserré: une personne peut aller à l’étranger et acheter du tabac. Il le vend ensuite moins cher sur Internet, puis effectue une transaction physique ou envoie un colis à l'acheteur.

•• Si 88 millions de colis ont été vendus illégalement sur Internet, ce trafic est toujours limité selon Philippe Marnat, Directeur des douanes picardes: " le phénomène existe mais il est intégré. Nous sommes actuellement confrontés à un phénomène de fourmis et non à un crime hautement organisé ".

et BFMTV N'oubliez pas que cela peut coûter une amende de 2500 à 5000 euros.

Découvrez aussi notre article sur la machine à tuber électrique

Source : www.lemondedutabac.com