Vapotage: "Des dizaines de millions d'Américains sont vapoteurs …" (Bertrand Dautzenberg / Le Figaro)

Vapotage: "Des dizaines de millions d'Américains sont vapoteurs ..." (Bertrand Dautzenberg / Le Figaro)

Les diverses mesures prises aux États-Unis et en Inde, à la suite de la maladie ou du décès de vapoteurs américains qui ont utilisé leur cigarette électronique, continuent de provoquer l'indignation des experts français dans ce domaine, qui est contenue dans un article important de la Santé Figaro (Numéro du 30 septembre) intitulé "Faut-il avoir peur de la cigarette électronique?"
(Voir 25, 18 et 17 septembre).

•• " Cela semble être un phénomène circonscrit Tempérer le professeur Bertrand DautzenbergSpécialiste du tabac et pneumologue. " Des dizaines de millions d'Américains naviguent et un petit nombre d'entre eux ont un grave problème. Je pense que c'est le résultat d'un abus. "(Voir aussi le 28 septembre).

" Interdire uniquement les liquides aromatisés, loin de réduire le risque d'abus, ne peut que l'augmenter Ajouter le professeur Dautzenberg. " Lorsque les consommateurs ne trouvent plus les produits qu’ils apprécient, ils ont soit recours au tabac (qui tue 50% des consommateurs fidèles), soit bricolé avec des liquides présentant un risque d’accident., "

•• " Il existe un amalgame entre les produits disponibles en France et les produits à l'origine de ces cas apparemment illégaux « Regrets Jean Moiroud, Président de la fédération interprofessionnelle de Vape (Fivape). " Si vous mettez de l'eau de javel dans une bouteille d'eau et que vous buvez, l'empoisonnement n'est en aucun cas dû à la bouteille! ».

•• Dans un Eco-Flash de Figaro.frc'est Rémi Baert, le PDG de Cumulus Vape – Le Lyonnais figure depuis mai sur la liste des grossistes et des vendeurs du public par le biais de son site Web – ce qui le situe dans le créneau: à ses yeux, l'industrie française de la cigarette électronique depuis l'enquête, aux États-Unis, s'est dirigée vers les États américains en baisse de l'ordre de 25% à 30%.

" Nous craignons que les fumeurs pensent maintenant que la vapeur est plus dangereuse que la cigarette. ». Tant que " Le marché américain n'est pas soumis aux mêmes lois qu'en France Argues Rémi Baert, " Aux États-Unis, la composition des produits est totalement gratuite ».

Les produits de recharge vendus par sa société sont " majoritairement français Il assure: " et on peut clairement dire que les producteurs français sont les meilleurs du monde En imposant des critères allant au-delà des exigences légales et certifiés selon le standard Afnor. Depuis son sommet en juillet, l’action Kumulus Vape a perdu la moitié de sa valeur, cédant environ 4 euros.

Source : www.lemondedutabac.com