Vapotage: "Et si l'OMS arrêtait de fumer?" (Fivape)

Vapotage: "Et si l'OMS arrêtait de fumer?" (Fivape)

Et la controverse sur l'expédition continue AFP A sa manière, les récentes positions de l'OMS (Organisation mondiale de la santé) sur les cigarettes électroniques (voir aujourd'hui et le 27 juillet).

Dans une déclaration qui Fivape (Fédération interprofessionnelle de la Vape / voir du 1er novembre 2018) dénonce fermement la formule " les dommages indéniables »« « Récupération massive et en recul de la presse et de la télévision ».

•• Fivape critique le rapport de " réitèrent qu'ils ne sont pas en mesure de donner un avis final sur le niveau de risque des cigarettes électroniques et soulignent le manque de preuves scientifiques Pour enfin " se contredire et confirme clairement les "dommages indéniables" des cigarettes électroniques ».

Surtout QUI " basé sur une seule source, dont elle est elle-même à l'origine: un rapport sur les "inhalateurs électroniques de nicotine" de 2014, qui était déjà largement controversé à l'époque par les professionnels de la santé et les scientifiques ».

Donc " L'OMS a délibérément choisi d'ignorer plus de cinq années de recherche étayées par des centaines de publications scientifiques et médicales sur le vapotage, à faible risque et à faible efficacité successives. "

•• Un autre sujet de préoccupation est la synthèse récente de Santé publique France Rappelant que la perception des risques pour la santé résultant de la vaporisation de produits via le tabac a augmenté régulièrement depuis 2014 (voir édition du 26 juin). " La France ne peut se permettre une telle régression compte tenu de l'urgence sanitaire liée à l'abandon du tabac, notamment avec l'un des taux de tabagisme les plus élevés d'Europe. La déclaration met en garde.

•• " La vape est un outil pragmatique qui doit être promu et défendu, Vaping est une innovation de rupture portée par les utilisateurs, les bénévoles du sevrage tabagique et l'expertise de professionnels indépendants, dont la véritable valeur doit être prise en compte: un moyen de sortir d'une vie sans tabac. "Rappelle Fivape.

" Comment pouvons-nous, professionnels responsables, porteurs passionnés d'une innovation révolutionnaire en matière de santé publique, lutter contre les fausses informations, en particulier si elles proviennent d'un organisme tel que requis par la loi en vigueur à l'OMS? " La déclaration continue alarmante avant "… Notre voix doit être partagée et soutenue de professionnels de la santé légitimes, de politiciens courageux et de journalistes conscients de l'impact de leur parole sur la vie des fumeurs de tabac ».

Source : www.lemondedutabac.com