Vapotage: Imperial Brands mobilise ses chercheurs

Vapotage: Imperial Brands mobilise ses chercheurs

Le groupe Imperial Brands (propriétaire de blu / Seita en France) a ouvert ses portes en 2005 dimanche Journal les portes de son centre de recherche à Liverpool, Royaume-Uni.

Et le rapport a été publié le 22 septembre en pleine controverse sur la cigarette électronique (voir 18, 20 et 21 septembre), sur laquelle l'hebdomadaire ne manque pas. Dans ce contexte, cependant, cela montre une volonté de comprendre en faisant référence à la source du sujet de la part des médias, ce qui mérite d'être souligné.

•• Le centre héberge une partie des 150 développeurs et des 220 chercheurs qui ont mobilisé Imperial Brands pour la cigarette électronique. Parmi eux se trouvaient les équipes de Nerudia, une start-up spécialisée dans le développement de nouveaux produits, rachetée en 2015.

" Le développement de nouveaux produits attire davantage de consommateurs de tabac traditionnels déclaré David Newns, Directeur de l’innovation chez Imperial Brands, " Chaque année, nous enregistrons plus d'une centaine de brevets « (…)

•• Les principaux fabricants de cigarettes électroniques caché derrière un chiffre: votre produit est 95% moins toxique que le tabac « Suivant JDD, Aujourd'hui, ils doivent le prouver avec des données scientifiques.

" Nous avons opté pour un système fermé avec lequel nous pouvons contrôler notre steamer et nos cartouches »garanties Abid Khan-Lodhi, Directeur de l'innovation de Nerudia.

Source : www.lemondedutabac.com