Vapotage: quel développement du marché?

Vapotage: quel développement du marché?

Le secteur français de la cigarette électronique subirait une baisse d'activité de l'ordre de 25% à 30% après la question de la vapeur aux États-Unis (cf. décret du 1er octobre).

Au moins, ce sont les risques qui doivent être annoncés Franceinfoce 1er octobre lors d'une interview avec Bernard Basset, Vice-président de l’Association nationale de prévention de l’alcoologie et des toxicomanies (ANPAA): Il y a une correction du marché, après une phase de mode, il y a une phase de sagesse et d'utilisation rationnelle ». Extraits.

•• » … en FranceVaping est considéré comme un moyen de cesser de fumer car le tabac a un bilan terrible: un sur deux meurt.

•• " la États-UnisIl existe un marché beaucoup moins réglementé et une utilisation en partie ludique. (…) Surtout chez les jeunes qui n'ont jamais fumé, on a fait la promotion de la vapeur et d'une variété de produits: avec une population jeune, la nicotine devient dépendante alors qu'elle ne l'était pas.

•• " Après une folie associée à l’apparition d’un nouveau produit que nous pouvons supposer être la raison qui nous libère du tabac pour toujours, il en existe un. Stabilisation de l'opinion, Il n'y a plus d'attrait pour la nouveauté. Il y a aussi des facteurs économiques.

•• " … La position des praticiens en France est pragmatique: par rapport à un risque redoutable, le vapotage offre un avantage indiscutable. C'est une question de risque et d'avantages, et la vapeur est infiniment moins dangereuse que le tabac.

"Pour le moment il n'y en a pas Ne paniquez pas et changez la perception du produit. C'est un produit qui, comme tous les biens de consommation, est surveillé en permanence par les autorités françaises. "

Source : www.lemondedutabac.com