Vapotage: question des autorités sanitaires françaises … (Le Parisien)

Vapotage: question des autorités sanitaires françaises ... (Le Parisien)

selon Le Parisien / Aujourd'hui en France Les autorités sanitaires françaises accordent désormais plus d'attention à la cigarette électronique et déclarent: " Regarde attentivement la situation Selon les décès et l'hospitalisation des États-Unis.

Santé publique France développe actuellement avec des ventilateurs pulmonaires et anesthésistes un Outil d'alerte Pour renvoyer les cas suspects d'empoisonnement à la cigarette électronique.

•• Après l’effet de l’annonce et un "A" alarmant, le journal n’annonce pas de détails supplémentaires, mais y insiste. "Le soupçon qui a traversé l'Atlantique et l'opinion des trois millions de consommateurs ».

" Nous pensions avoir trouvé un remède contre le tabac, mais depuis la chute aux États-Unis, c'est comme vivre avec une épée de Damoclès sur la tête. "Dit un vapoteur,

" En consultation, les patients sont concernés. Il y a des médecins qui me demandent si c'est dangereux "Le pneumologue dit Thierry UrbanDéfenseur de la première heure. Comment il traverse et organise la réaction des toxicomanes.

•• Communiqués de presse, interventions, tweets. Sa plus grande crainte, l'ex-fumeur avec ses vieux démons, renouvelle: la cigarette. " Il est facile de soulever des doutes, il est beaucoup plus difficile de se calmer Dit l'épidémiologiste Gérard Dubois,

•• Dans l'Hexagone, aucune comparaison n'est possible, rassuré Le Parisien / Aujourd'hui en France, Contrairement aux États-Unis, la cigarette électronique est beaucoup plus contrôlée et la publicité est interdite. " La teneur en nicotine des produits sous forme de vapeur est limitée à 20 mg / ml »Nous rappelle"Agence de sécurité sanitaire (Anses) contre 50 mg / ml outre-Atlantique.

Source : www.lemondedutabac.com