Virus Corona / contrebande: le commerce du tabac joue un rôle aux frontières

Virus Corona / contrebande: le commerce du tabac joue un rôle aux frontières

Les obstacles au libre passage des frontières du fait de l'enfermement ne peuvent pas décourager le commerce du tabac: la différence de prix est toujours une réalité tangible.

•• Vosges : Jeudi 16 avril, la police de la BSU (Brigade de sécurité urbaine) de Saint-Die a surpris une personne dans sa voiture, qui a vendu des pots de tabac de 300 grammes et des cartouches aux passants. La police a estimé que dans sa malle il avait l'équivalent de 1 200 euros de tabac provenant apparemment du Luxembourg.

Le lendemain, 17 avril, des policiersEpinal a surpris un autre individu engagé dans le même trafic dans les rues de la ville voisine de Golbey. Dans ce van de Nancy: une soixantaine de pots. À domicile: 70.

Pendant leur détention, les deux commerçants ont admis qu'ils effectuaient régulièrement des livrer des visites au Luxembourg. 190 kilomètres plus loin. Mais c'est vrai que ça se passe bien en ce moment.

•• Pyrénées-Atlantiques : Il y a deux semaines, les équipes douanières ont activement recherché – et neutralisé – une camionnette assurant une livraison discrète du tabac, en quantité, "Ventas" espagnols.

•• Nord : La rumeur d'un camion transportant des livraisons clandestines de tabac belge dans certains quartiers a été exhortée la semaine dernière parmi les buralistes du nord.

Découvrez aussi notre article sur la machine pour faire soi même les cigarettes

Source : www.lemondedutabac.com