2020 Vape Predictions – Expert Round Up

Clive Bates

Quelle année ce fut pour l’industrie du vapotage. Au premier semestre, rien ne semblait pouvoir arrêter le vapotage, les fumeurs passant du tabac aux cigarettes électroniques en masse.

Puis une épidémie de maladie respiratoire grave a éclaté aux États-Unis. Bien que la maladie ait été causée par l'utilisation d'acétate de vitamine E dans des produits illicites de cannabis, les premiers rapports du CDC ont confondu cela avec le vapotage. Des sources me disent que cette confusion était délibérée et que beaucoup de membres du CDC étaient consternés par la façon dont la situation était gérée.

Les conséquences étaient épouvantables. Premièrement, le fait de ne pas identifier la source de la maladie signifie que certains consommateurs tentent toujours d'acheter le produit même à l'origine de la maladie. J’ai même entendu parler de consommateurs entrant dans les magasins de vape britanniques et demandant «Dank Vapes», l’un des produits qui a tué les consommateurs de cannabis américains.

Deuxièmement, il y a de plus en plus de rapports indiquant que les vapoteurs retournent à la cigarette, estimant que fumer est meilleur que vapoter. Leurs craintes sont alimentées par un torrent de science indésirable, comme l'étude qui prétend que le vapotage a provoqué des crises cardiaques – mais n'a pas mentionné les crises cardiaques qui se sont produites avant que les sujets ne commencent à vapoter.

C’est le passé – à quoi ressemble l’avenir? Afin d'obtenir un instantané, nous avons demandé à des scientifiques, consultants, avocats, fabricants, activistes et analystes du monde entier de contribuer à notre publication annuelle de prévisions de vape. Il est difficile de prédire l'avenir, mais les connaissances et l'expérience partagées de nos prédicteurs offrent un aperçu inégalé de la situation de l'industrie et de son avenir.

Sommaire

Citations clés

Clive Bates
Counterfactual Consulting Limited, ex directeur de l'action sur le tabagisme et la santé, blogs sur CliveBates.com

Samrat Chowdhery
Journaliste, directeur de l'Association of Vapers India (AVI)

Samrat Chowdhery

Dave Cross
Rédacteur en chef de Planet of the Vapes, administrateur de la New Nicotine Alliance

Dave Cross

«La réduction des méfaits du tabac a une part du financement et de l'accès dont disposent les groupes qui encouragent la peur et l'ignorance. Ceci pourrez vous intéresser : La plus grande entreprise de cigarettes au monde propose l'idée d'un "monde sans fumée". Il est inévitable que nous soyons confrontés à de nouvelles demandes coordonnées pour restreindre les saveurs ici. »

Lire la prédiction complèteicône twitter blancTweeter cette citation

Jim McDonald
Editeur Vaping 360

Jim McDonald

"Pour moi, il n'y a rien de plus excitant ou d'encourageant pour l'avenir que les liens croissants entre les réformateurs de la politique du vapotage et de la drogue et les défenseurs de la réduction des méfaits. Sur le même sujet : Clopinette: et le 100ème point de vente."

Lire la prédiction complèteicône twitter blancTweeter cette citation

David Sweanor
Professeur de droit, avocat expérimenté en réduction des méfaits du tabac

David Sweanor

Neil Humber
E-Cig Click

Neil Humber

"Ma vision du vapotage de 2020 pour les vapoteurs américains et l'industrie dans son ensemble pourrait être un peu floue en ce moment, mais l'écriture est sur le mur. Ceci pourrez vous intéresser : Meilleurs e-cigs au Royaume-Uni. Les PMTA auront un impact majeur sur l'avenir de la scène de la vape aux USA et les choses ne seront plus jamais les mêmes. "

Lire la prédiction complèteicône twitter blancTweeter cette citation

Professeur Gerry Stimson
Sociologue en santé publique et l'un des fondateurs de la réduction des méfaits des drogues

Professeur Gerry Stimpson

«J'espère que 2020 verra une augmentation de l'activisme des consommateurs, des contestations judiciaires des interdictions et une reconnaissance croissante du droit de choisir et du droit d'utiliser. La réduction des méfaits est un droit humain, y compris le droit d'accéder à des alternatives plus sûres au tabagisme. »

Lire la prédiction complèteicône twitter blancTweeter cette citation

Harry Shapiro
Auteur et journaliste britannique

Harry Shapiro

«Nul doute que les fanatiques de la lutte contre le tabagisme applaudiront jusqu'à ce que les taux de tabagisme et le nombre de corps commencent à augmenter – et que les directeurs de funérailles commencent à applaudir.»

Lire la prédiction complèteicône twitter blancTweeter cette citation

Tim Phillips
Directeur général, E-Cig Intelligence

Tim Phillips

«Au-delà de 2020, je reste optimiste sur ce secteur. Les perspectives à long terme sont bonnes… mais je crains de ne pas avoir beaucoup d'optimisme pour l'année prochaine, ça va être assez difficile. »

Lire la prédiction complèteicône twitter blancTweeter cette citation

Martin Cullip
Président, New Nicotine Alliance

Martin Cullip

«Il est important que les vapoteurs britanniques soient vigilants et prêts à agir, notre gouvernement est actuellement favorable et la réglementation que nous avons ici est raisonnable, mais il suffit de quelques politiciens pour le détruire.»

Lire la prédiction complèteicône twitter blancTweeter cette citation

Louise Ross
Consultante clinique National Center for Smoking Cessation and Training

Louise Ross

Dr Atila Danko
GP, directeur médical de Nicovape

Dr Atilla Danko

"Lentement mais sûrement, plus de personnes au sein du gouvernement et de la santé publique verront qu'une sorte d'accès légal réglementé pour les consommateurs doit être autorisé pour réduire les problèmes du marché noir."

Lire la prédiction complèteicône twitter blancTweeter cette citation

Ghyslain Armand
Fondateur de Vaping Post et PGVG Magazine, directeur de Beyond the Cloud

Ghyslain Armand

«Les vapoteurs et la santé publique ont un ennemi commun, mais les organisations de santé anti-tabac pensent que nous faisons partie de l'ennemi. Nous devons changer cette perception. »

Lire la prédiction complèteicône twitter blancTweeter cette citation

Joseph Magero
Réduction des méfaits du tabac | Meilleur avocat INNCO de l'année 2019

Joseph Magero

«La prévalence de la vaporisation continuera d'augmenter en Afrique. Une meilleure compréhension des avantages par rapport aux risques de ces nouvelles technologies, ainsi qu'une qualité supérieure et une plus grande diversification contribueront toutes. »

Lire la prédiction complèteicône twitter blancTweeter cette citation

Professeur Marewa Glover
Scientifique, fondateur et directeur du Centre indépendant d'excellence en recherche: souveraineté autochtone et tabagisme

Professeur Marewa Glover

"En 2020, nous verrons des millions de personnes supplémentaires libérées de la dysphorie causée par les bêlements constants (souvent exagérés) de la santé publique -" si vous faites cela, vous mourrez "(répétition ad nauseum)."

Lire la prédiction complèteicône twitter blancTweeter cette citation

Paul Hare
Directeur du marketing, Innokin

Paul Hare

Zhenyi Zhou
Bureau de tabac français spécialisé dans le vapotage, avocat THR. Ambassadeur du mouvement #EUforsnus

Zhenyi Zhou

"Les ventes sur Internet augmentent régulièrement et nous devrions voir une augmentation du nombre de détaillants de vapotage en raison de la hausse des prix du tabac et de l'interdiction des cigarettes mentholées d'ici mai 2020."

Lire la prédiction complèteicône twitter blancTweeter cette citation

Vapotage: Fontem Ventures répond aux déclarations des autorités sanitaires américaines
Voir l’article :
Fonta Ventures, propriétaire de vape blu products et filiale de Seita's Imperial…

Clive Bates: Le défi est de revenir aux faits et à la réalité

Directeur, Counterfactual Consulting Limited, Ex Directeur de l'action sur le tabagisme et la santé, Full Bio

2019 a été l'année où les nuages ​​sont devenus noirs et le monde entier a été frappé par un blizzard de conneries en provenance des États-Unis. Le désordre qui en résultera prendra probablement la prochaine décennie pour se dissiper. Comme l'a dit Jonathan Swift en 1710:

«Le mensonge s'envole, et la vérité vient en boitillant, de sorte que lorsque les hommes viennent à être trompés, il est trop tard; la plaisanterie est terminée, et l'histoire a eu son effet. "

Nous vivrons donc avec des mythes créés de manière malveillante pour l'année à venir et au-delà. Quatre en particulier:

(1) la confusion des lésions pulmonaires graves liées au THC sur le marché noir avec les liquides commerciaux à base de nicotine;
(2) la panique morale face à «l’épidémie de dépendance à la nicotine chez les jeunes» en Amérique; (3) l'idée que des interdictions absolues (par exemple, l'Inde) ou partielles (par exemple, des saveurs) constituent une bonne réponse politique, et;
(4) que la réduction des concentrations de nicotine aux niveaux de l'UE empêchera en quelque sorte les jeunes de vapoter.

Une grande partie de la communauté de la lutte contre le tabagisme – universitaires et militants – a répondu avec une joie à peine cachée, comme si quelques morts étaient exactement ce qu'il fallait pour revenir dans la zone de confort de la lutte contre Big Vape, alias les nouveaux marchands de la mort.

Nous ne verrons pas la vérité simplement mais lentement se réaffirmer, comme une loi de la nature. Nous verrons des tentatives de plus en plus audacieuses d'utiliser des mensonges pour poursuivre un programme anti-vapotage et anti-nicotine dans le monde entier. Cette initiative sera dirigée par l'OMS à la FCTC COP-9 (novembre 2020), s'inspirant et couvrant le discours déformé aux États-Unis. Avec beaucoup d'argent de la part de Mike Bloomberg, les tromperies feront leur chemin dans tous les coins du monde, jusqu'à ce que personne ne sache quoi croire ou qu'ils acceptent ce que les missionnaires anti-vapotage américains leur disent (ou les achètent) de croire .

Le défi pour 2020 et au-delà est de revenir aux faits et à la réalité, et de contrôler le battage médiatique, les mensonges et la panique morale. L'industrie doit mieux s'expliquer et cesser de faire des concessions directes à ses détracteurs. Les consommateurs doivent s'équiper intellectuellement et organisationnellement pour un sacré combat. Nous devons développer le réseau de courtiers honnêtes en santé publique qui voient les opportunités massives du vapotage et mettent les risques relativement triviaux en proportion.

Doublure argentée? Je m'attends à un examen critique des géants de la santé publique. Peut-être que quelqu'un demandera enfin, par exemple, à l'American Heart Association (chiffre d'affaires = 852 millions de euros / an), pourquoi elle publie du matériel pédagogique qui dit: "Il existe de nombreuses croyances non fondées que le vapotage est plus sûr que les cigarettes combustibles."

Comment consommer du CBD en fumant ?
A voir aussi :
Quelle est la meilleure façon de consommer du CBD ? Pour bénéficier…

Samrat Chowdhery: L'interdiction indienne va créer un nouveau marché noir

Directeur, Association of Vapers India (AVI) et vice-président, Réseau international sur les organisations de consommateurs de nicotine (INNCO), Full bio.

Le gouvernement indien a fait un faux pas cette année en interdisant la vente de cigarettes électroniques, ce qui aura un impact négatif significatif en 2020. Comme nous l'avons vu dans des pays comparables comme le Brésil, le Mexique et la Thaïlande, l'interdiction créera un marché noir pour ces produits même lorsque les fournisseurs actuels quittent ou déménagent au Moyen-Orient.

Environ un million de personnes en Inde utilisent actuellement des cigarettes électroniques, selon des estimations prudentes. Ceux qui ne peuvent pas ou ne veulent pas accéder au marché noir tenteront de passer à d'autres produits à faible risque comme le snus qui n'est pas interdit, d'essayer le bricolage ou de recommencer à fumer.

L'interdiction exclut l'utilisation personnelle, mais contrairement à la législation pour les autres biens soumis à restrictions, ne définit pas ce qui constitue une consommation personnelle. Cela a conduit à un abus de la loi – un ressortissant russe a été emprisonné pour possession de 4 appareils de vape, tandis que d'autres ont été condamnés à de lourdes amendes. Ce harcèlement public devrait s'aggraver.

Une contestation pourrait être déposée auprès de la Cour suprême dans l'attente d'un redressement provisoire, mais le verdict final pourrait ne pas être rendu immédiatement car la loi sera contestée sur la constitutionnalité. Une collecte de fonds est en cours.

Pendant ce temps, des preuves de plus en plus nombreuses concernant la sécurité des vapeurs et l'élargissement de l'écart de prévalence du tabagisme entre l'UE / le Royaume-Uni et les pays interdits augmenteront la pression sur le gouvernement indien et nous continuerons nos efforts de sensibilisation, encourager les médecins à prendre la parole et exhorter les politiciens et les bureaucrates à être plus raisonnables.

Il y a un stress similaire à travers l'Asie alors que la clameur se développe en Indonésie, en Malaisie et aux Philippines pour interdire les cigarettes électroniques, probablement en raison d'une action concertée dirigée par des responsables de l'OMS et des organisations à but non lucratif alliées comme Bloomberg, L'Union, SEATCA, etc. avant la FCTC COP9 en Novembre.

Graphique illustrant la baisse des taux de tabagisme au Royaume-Uni chez les jeunes
Lire aussi :
«Il y a une épidémie de vapotage chez les jeunes!», Disent-ils, montrant…

Dave Cross 2020 Prediction: Chaos

Journaliste, activiste, rédacteur en chef de Planet of the Vapes, administrateur de la NNA et, selon le chirurgien général américain, un bot. Bio complète.

2019 a été un appel facile; il était clair que les organisations anti-vapotage en Amérique se préparaient à une attaque massive contre la réduction des méfaits du tabac et c'est ainsi que l'on triste (malheureusement). Les milliards de Bloomberg ont été utilisés pour attiser les flammes du fanatisme aux États-Unis et ailleurs.

Nous pouvons dire avec certitude que Bloomberg annonçant apparemment son intention de briguer la présidence des États-Unis est de mauvais augure pour la réduction des méfaits du tabac. L'homme utilise des vies qu'il se soucie peu comme un football politique pour marquer des buts faciles dans la quête de l'opinion publique.

Même s'il échoue dans cette ambition, Trump a prouvé qu'il n'était ni l'ami des petites entreprises ni la vérité sur le vapotage et continuera de se ranger du côté de ceux qui profitent de ses objectifs personnels et politiques. La récente marche arrière sur une interdiction des arômes n'aura pas d'impact sur le grand schéma des choses, car état après état interdira tout ce qui menace leurs revenus du tabac.

Cela encouragera ceux qui ont déjà imposé des restrictions sur le vapotage dans le monde et incitera ceux qui envisagent de le faire ou d'aller plus loin. Encore une fois, cela sera soutenu par ceux qui reçoivent de l'argent de Bloomberg Philanthropies.

La seule chose sur laquelle nous pouvions compter au Royaume-Uni était une forte cohorte de politiciens qui avaient écouté la raison et utilisaient le bon sens pour atténuer les aspects les plus sévères de la directive sur les produits du tabac. Les élections n'ayant pas encore lieu au moment de la rédaction du présent rapport, qui sait comment le Parlement fonctionnera en matière de réduction des méfaits du tabac en 2020? Espérons que les comités pourront fonctionner aussi efficacement qu'auparavant, car les forces britanniques opposées au vapotage sont de plus en plus coordonnées avec leur campagne de désinformation.

Le NHS a pris des mesures pour favoriser la réduction des méfaits du tabac, mais doit encore nommer quelqu'un pour le superviser, comme demandé. Les organisations de vapotage se trouvent continuellement soumises aux demandes de FOI alors qu'elles cherchent à discréditer la science en utilisant l'émotion. La réduction des méfaits du tabac a une part du financement et de l'accès dont disposent les groupes qui encouragent la peur et l'ignorance. Il est inévitable que nous soyons confrontés à de nouvelles demandes coordonnées pour restreindre les saveurs ici.

Nous nous tenons sur un point.

Jim McDonald: les défenseurs du vapotage ont de nouveaux amis intelligents

Rédacteur en chef de Vaping 360, membre du conseil d'administration de Consumer Advocates for Smoke-Free Alternatives Association. Bio

Il y a beaucoup de terribles nouvelles dans le monde du vapotage, et sans aucun doute 2020 apportera plus. Mais il y a aussi des points lumineux. Pour moi, il n'y a rien de plus excitant ou d'encourageant pour l'avenir que les liens croissants entre les réformateurs de la politique du vapotage et de la drogue et les défenseurs de la réduction des méfaits.

Magazine Internet sur la réduction des méfaits et la réforme des drogues Filter lancé il y a un peu plus d'un an avec Helen Redmond, défenseure de la réduction des méfaits du tabac. La publication l'a largement présentée et a également publié plusieurs autres auteurs respectés sur des sujets liés au vapotage, y compris l'avocat indien Samrat Chowdhery et la Marewa Glover de Nouvelle-Zélande.

Encore plus excitant, le fondateur de Drug Policy Alliance, Ethan Nadelmann, qui a pris la parole au Forum mondial sur la nicotine 2017 et au Sommet de Londres sur la cigarette électronique de cette année, dit qu'il est «all in» pour le vapotage. Nadelmann est l'une des figures les plus influentes du mouvement de réforme de la politique des drogues et une autorité reconnue dans le monde entier. Espérons que son implication signifie que d’autres suivront et qu’ils apporteront avec eux certaines des stratégies qui ont changé le débat sur la consommation de drogues au cours des 30 dernières années.

Pourquoi cette alliance est-elle une excellente nouvelle pour le vapotage? Premièrement, parce que Nadelmann, Filter et leurs alliés de la politique en matière de drogue offrent un meilleur accès aux personnes influentes de gauche, qui seront plus susceptibles d'écouter lorsque des personnes intelligentes en qui elles ont déjà confiance se porteront garantes du messager. Le monde du vapotage a eu du mal à trouver des alliés parmi les démocrates, ce qui est dommage car de nombreux groupes affectés de manière disproportionnée par le tabagisme – les pauvres, les membres des syndicats, les minorités, les LGBTQ – sont les constituants naturels de ce parti.

Les militants de la réduction des méfaits des drogues apportent un nouvel ensemble d'arguments dont les défenseurs du vapotage ont désespérément besoin en ce moment de «folie de vapeur» maximale:

L'interdiction fait plus de mal que la nicotine La réduction des risques est le point de rencontre entre la santé publique et les droits de l'homme Science et non la stigmatisation Rencontrez les gens là où ils en sont

Ce sont des messages qui peuvent faire écho à certaines des personnes puissantes que nous n'avons jusqu'à présent pas réussi à faire bouger. Franchement, le «choix des adultes» et la liberté individuelle ont un attrait limité, même si vous croyez qu'ils sont importants (comme moi). Ils ne fonctionnent tout simplement pas dans tous les domaines parce que, en tant que points de discussion communément conservateurs et libertaires, ils repoussent autant de personnes qu’ils se retirent.

Comme la réputation du vapotage a baissé de plus en plus, devenant peut-être désormais la forme la plus stigmatisée de consommation de substances légales dans le pays, nous avons continué à repousser avec les mêmes arguments inefficaces que nous avons utilisés il y a cinq ans. Nous avons besoin de nouvelles idées, et où mieux les trouver que celles des personnes qui ont décriminalisé le cannabis avec succès, puis qui ont contribué à le généraliser?

David Sweanor: Attendez-vous à ce que la crédibilité des groupes anti-vapotage soit détruite

Avocat, professeur et défenseur de la santé publique qui a remporté des prix pour son rôle dans la lutte antitabac. Biographie complète.

Dans des situations dynamiques, prédire le cours des événements est une entreprise périlleuse. Pour tous ceux qui souhaitent conserver une certaine fierté et conserver une certaine crédibilité, je conseille fortement d'éviter de telles choses. Mais, cela dit, c'est parti. . .

Peu de problèmes contemporains sont aussi dynamiques que le vapotage. Nous avons assisté à des avancées technologiques spectaculaires dans les produits et à l'émergence d'une gamme de produits sans aucun doute massivement moins dangereux qui peuvent remplacer les cigarettes. Nous avons observé que la technologie perturbatrice jouait un rôle clé pour faire tomber des centaines de milliards de euros de la valeur marchande des grandes sociétés de cigarettes, et que les pays avaient réalisé les réductions de ventes de cigarettes les plus rapides jamais vues alors que les consommateurs avaient accès à des alternatives viables, et encore une fois a noté l'efficacité de donner aux gens les moyens de prendre des décisions personnelles en matière de santé.

Mais nous avons également, et en particulier au cours de la dernière année, vu un effort massif pour détruire le vapotage. Ces efforts ont été un exemple classique de «la mort de la vérité». La science, la raison et l'humanisme sont abandonnés au profit d'un objectif idéologique généralement mal défini.

Alors, que va-t-il se passer en 2020?

Dans un grand nombre de pays, nous assistons à la mort de la vérité et à l'auto-immolation de la crédibilité d'un grand nombre de politiciens, d'agences gouvernementales, d'organismes des Nations Unies tels que l'OMS, de grandes organisations non gouvernementales, de revues scientifiques, de médias auparavant dignes de confiance et un grand nombre de supposés «experts». Si une entreprise se livrait à une tromperie des consommateurs aussi efficace et mortelle, des avocats comme moi les conduiraient à la faillite. Mais dans ce cas, et comme je pense que nous commencerons à le voir en 2020, c'est la crédibilité de ces groupes qui sera détruite. La tromperie continue est extrêmement difficile à réaliser à l'ère d'Internet et des médias sociaux.

Quelles sont les conséquences prévisibles? Je pense qu'il y aura une grande colère. Je dis qu'en tant que personne qui a appris en écrivant ceci, quatre autres personnes qu'il connaît qui sont passées de la cigarette au vapotage sont, à cause de la panique morale fabriquée, retournées au tabac. La colère est une émotion puissante et accentuée par ces forces des médias sociaux. Lorsque les gens sont en colère, lorsqu'ils voient les résultats d'une désinformation effrontée qui mènera invariablement à des souffrances évitables et à des décès prématurés, comment pouvons-nous nous attendre à ce qu'ils ressentent ceux qui ont commis ou refusé de contrer la fraude?

À une époque où la démocratie est menacée, alors que l'humanité est confrontée à des problèmes extrêmement importants et compliqués, l'abandon de la crédibilité des entités qui devraient être une source de vérité et de rationalité deviendra de plus en plus flagrant; les conséquences sont de plus en plus graves. Nous verrons des attaques malveillantes et mal jugées contre le vapotage se refléter dans une baisse de la confiance générale dans les organes gouvernementaux et les «experts».

Donc, à mesure que 2020 se déroule, je pense que nous verrons de plus en plus de difficultés à amener le public à accepter des opinions d'experts. Pas seulement sur les problèmes liés à la nicotine, mais sur tout, des vaccinations au changement climatique. C'est un cadeau aux opposants aux principes des Lumières, et tout comme les cancers que le vapotage peut empêcher, nous commencerons à voir dans quelle mesure ce déficit de crédibilité se propagera.

Neil Humber: E-Cig Click: L'écriture est sur le mur…

Writer, E-Cig Click

Appeler Annus horribilis du vapotage 2019 est un euphémisme pour le moins!
Ce fut certainement une année horrible en particulier pour les vapoteurs en Inde – Thaïlande, Brésil et plus récemment aux Philippines avec le vapotage interdit et dans certains cas criminalisé.

Et qu'en est-il de l'état de la vape en Amérique?

J'ai écrit l'année dernière que 2019 pourrait être l'acte final pour le vapotage aux États-Unis et, parfois, il s'en est approché avec quelques États qui claquent le marteau d'interdiction.

L'incertitude entoure toujours exactement ce qui va se passer en ce qui concerne les saveurs et les interdictions de saveur, et Trump semble basculer à chaque tour.

Une chose est sûre, les groupes de défense de la vape au-dessus de l'étang ont un combat difficile à faire. Cependant, les batailles pour arrêter une saveur totale ou une interdiction totale de la vape ne sont que des escarmouches dans la guerre plus large contre le vapotage là-bas.

2020 n'est pas seulement une année d'élection présidentielle; il annonce également l'arrivée du serpent endormi dans l'herbe – les accords antitabac sur le tabac ou PMTA.
En bref, chaque appareil et saveur d'e-liquide en vente aux États-Unis depuis février 2007, aura besoin d'un PMTA approuvé par la FDA ou il sera retiré de la vente.

Les fabricants devront soumettre une masse ahurissante de documents scientifiques sur chaque produit à un coût exorbitant pouvant atteindre 460 000 € pour chaque article!

Seul un acte du Congrès, ou peut-être un veto de la part du président de la Maison Blanche, peut changer cela, bien que, compte tenu du climat anti-vape actuel, on doute que cela se produise.

Espérons que Mike Bloomberg – le grand sorcier et homme d’argent derrière la plupart des organisations de brigade anti-vape ne sera pas élu – que
serait désastreux!

Ma vision du vapotage de 2020 pour les vapoteurs américains et l'industrie dans son ensemble pourrait être un peu floue en ce moment, mais l'écriture est sur le mur. Les PMTA auront un impact majeur sur l’avenir de la scène de la vape aux USA et les choses ne seront plus jamais les mêmes.

Sur une note plus légère que j'ai mentionnée dans les prévisions de l'année dernière, je m'attendais à ce que quelques nouveaux appareils de vape puissent se connecter à vos téléphones portables. C'est exactement ce que nous avons fait avec deux appareils: un kit de pod moins connu et un de Wismec.

Je suggère que tous les vapoteurs américains utilisant l'un de ces appareils appellent leur politicien local et national et les exhortent à repenser les sentiments anti-vape venant de Capitol Hill et des mairies à travers le pays.

Ayez une vape et faites cet appel – comme nous l'avons vu dans la campagne #WeVoteWeVape, les politiciens commencent à écouter.

Les doigts croisés, ils agissent aussi.

Professeur Gerry Stimson, 2019 – l'année de la grande crise du vapotage.

Scientifique et auteur, Gerry a été l'un des fondateurs du mouvement de réduction des méfaits en réponse à la crise du VIH. Blogs à Nicotine Policy, aide à organiser le Forum mondial sur la nicotine.

Les progrès constants vers la réduction des méfaits du tabac sont au point mort, puis inversés dans de nombreux pays. Le THC et les maladies pulmonaires – un phénomène spécifique aux États-Unis – ont mis en évidence l'échec de la réglementation sur le marché de la vape au cannabis. La réponse inadéquate du CDC et la fusion du vapotage du THC avec le vapotage de la nicotine se sont révélées être une mine d'or pour les fanatiques anti-THR, commençant aux États-Unis et s'étendant à d'autres pays.

Vaper-phobia relance le livre de jeu Reefer Madness – la guerre contre la vape saisit l'imagination du public, tout comme la guerre contre les drogues. Tout cela a été alimenté par le financement de Bloomberg pour la lutte antitabac, et en arrière-plan du harcèlement, de l’intimidation et de l’absence de plate-forme des partisans de la réduction des méfaits du tabac. Il est temps pour les bonnes personnes dans la recherche sur la lutte antitabac et le tabagisme d'appeler le temps sur ce comportement répugnant.

Ce sera une rude épreuve pour les prochaines années, avec des enquêtes montrant déjà des niveaux plus élevés d'incertitude sur la sécurité des cigarettes électroniques.

Pourtant, nous avons également des histoires de réussite – le vapotage continue de remplacer le tabagisme au Royaume-Uni, la montée des produits de tabac chauffé au Japon avec des baisses spectaculaires des ventes de cigarettes et le succès continu du snus en Suède. En Norvège, le tabagisme disparaît rapidement chez les jeunes – seulement 1% des jeunes femmes fument maintenant, au lieu de cela elles commencent et s'en tiennent au snus.

J'espère que 2020 verra une augmentation de l'activisme des consommateurs, des contestations judiciaires des interdictions et une reconnaissance croissante du droit de choisir et du droit d'utiliser. La réduction des méfaits est un droit humain, y compris le droit d'accéder à des alternatives plus sûres au tabagisme.

Harry Shapiro: les fanatiques de la lutte contre le tabagisme applaudiront … jusqu'à ce que le nombre de corps commence à augmenter

Journaliste, écrivain, auteur, directeur de Drug Wise. Blogs sur la politique de la nicotine. Biographie complète.

Vous pourriez être pardonné de penser que la musique d'ambiance actuelle autour du vapotage ressemble trop à la marche funèbre de Chopin. Le lien erroné entre le vapotage des e-liquides et les décès a donné au lobby anti-vapotage un nouvel élan de fausses nouvelles qui se poursuivra sans aucun doute en 2020 avec l'OMS promettant une nouvelle attaque contre les produits de nicotine plus sûrs lors de la prochaine réunion COP-OUT à Novembre. Si les gouvernements continuent sur la voie de tout interdire, les vapoteurs qui ont abandonné le tabagisme pourraient bien retourner aux cigarettes.

Alternativement, les vapoteurs seront criminalisés car ils continueront à rechercher des produits au mépris de la loi. Semble familier? «La guerre contre la nicotine». Vous vous demandez comment cette autre guerre se déroule? Nul doute que les fanatiques de la lutte contre le tabagisme applaudiront jusqu'à ce que le taux de tabagisme et le nombre de corps commencent à augmenter – et que les directeurs de funérailles commencent à applaudir.

Tim Phillips: Attendez-vous à une continuation du chaos

Fondateur et MD d'E-Cig Intelligence. Biographie complète.

2019 a été une année charnière pour le secteur du vapotage dans le monde. La «tempête parfaite» du scandale entourant la mort de plus de 40 personnes aux États-Unis suite à la vaporisation de vaporisateurs de cannabis illicites et frelatés a été confondue avec le débat en cours sur les enfants et les produits de vapotage à la nicotine aromatisée.

Ces deux problèmes ont été mélangés dans les médias, ce qui a donné aux consommateurs l'impression que les enfants meurent à cause des vapes aromatisées. Et les régulateurs et les politiciens réagissent avec des restrictions instinctives, imposant des restrictions unilatérales sur les produits de vape aromatisés aux niveaux national et local aux États-Unis, tandis que de nombreux consommateurs existants abandonnent le vapotage en croyant à tort qu'il est plus dangereux que de fumer.

Nous avons tous entendu des histoires anecdotiques à ce sujet: j'ai eu la mienne quand le frère d'un de mes amis américains m'a dit au déjeuner récemment qu'il avait dit à son fils de 22 ans d'arrêter de vapoter et de recommencer à fumer parce que «au moins fumer vous tue lentement ».

Nous avons récemment effectué une analyse simple des restrictions qui ont été appliquées dans les juridictions étatiques et locales aux États-Unis, et selon nos calculs, à travers les restrictions locales de la vape impliquées dans 7 États et 8 des plus grandes villes des États-Unis, plus de 25% de la population américaine est affectée par les récents développements réglementaires résultant de cette crise. Cela ne prend pas en compte les discussions fédérales actuellement en cours entre la Maison Blanche et la FDA pour restreindre les saveurs sur une base fédérale, et l'impact que cet épisode aura sur la façon dont la FDA met en œuvre le processus d'approbation préalable à la commercialisation qui a une date limite de mai 2020.

Si cela ne suffisait pas, la crise américaine a eu un impact mondial et a été utilisée pour rationaliser les restrictions appliquées de la Corée du Sud à Israël. Deux des plus grands marchés de vapotage potentiels au monde, la Chine et l'Inde, ont respectivement restreint les ventes en ligne et interdit la catégorie entièrement et ont utilisé la crise américaine partiellement comme raison pour le faire.

Mes prévisions pour 2020 sont vraiment une continuation du chaos que nous avons connu au second semestre de cette année: les retombées de la crise de la vape continuent d'affecter la confiance des consommateurs dans la catégorie avec une réduction du nombre de vapoteurs et leur utilisation de la vape des produits. Nos estimations suggèrent que la taille du marché mondial dans la catégorie restera statique jusqu'en 2020 à 14,5 milliards de euros, avec une baisse de 14% aux États-Unis (par rapport à une croissance attendue avant la crise de 20%), constituée par la mise en ligne de nouveaux marchés, en particulier en Asie et en Amérique latine.

La date limite de mai pour le PMTA aux États-Unis sera un moment décisif à surveiller, car l'approche adoptée par la FDA commence à mordre. Vont-ils approuver plusieurs marques de produits de vapotage pour permettre à un marché américain concurrentiel de continuer à fonctionner, ou appliqueront-ils l'approche utilisée dans le processus d'approbation des nouveaux produits du tabac et en laisseront très peu passer?

Au-delà de 2020, je reste optimiste sur ce secteur. Les perspectives à long terme sont bonnes: à mesure que davantage de données seront publiées pour clarifier le risque relatif de vapotage par rapport aux produits du tabac combustibles, et que les consommateurs sont davantage assurés par un marché américain nouvellement réglementé que les produits sur le marché sont sûrs, ils continueront de changer hors des produits combustibles et dans la vape ou d'autres produits à risque réduit. Mais je crains de ne pas avoir beaucoup d'optimisme pour l'année prochaine, ça va être assez difficile…

Martin Cullip: 2020 est un exercice de réduction des risques politiques

Défenseur des consommateurs, président de la New Nicotine Alliance, conseiller de la campagne Freedom to Vape de la Freedom Association. Biographie complète.

L'année dernière, les prévisions ont déraillé en raison d'une recrudescence assez étonnante du lobbying des déni anti-vapotage aux États-Unis. Tous les paris sont annulés alors que certaines forces puissantes joignent leurs mains et tentent de fermer une incroyable opportunité de santé publique pour diverses raisons égoïstes.

D'énormes sommes ont été consacrées à l'anti-vapotage. Les 160 millions de euros de Bloomberg sont une aubaine pour ceux qui vivent de subventions plutôt que de prendre soin de la santé publique, alors attendez-vous à beaucoup plus de désinformation en 2020.

L'interdiction des saveurs est à l'ordre du jour et nous devons veiller à ce que le malaise ignorant ne traverse pas l'Atlantique. Il y a des rumeurs inquiétantes que les politiciens britanniques ont été trompés par des histoires effrayantes non méritées, donc nous devrons peut-être organiser – comme aux États-Unis – nos propres appels à l'action l'année prochaine pour rappeler aux décideurs politiques que 3,6 millions de vapoteurs existent au Royaume-Uni et se battront pour ce que nous savons fonctionne.

Vapers l'a fait en 2010 avec la MHRA et de nouveau avec la TPD à partir de 2012, les deux avec succès. Nous devrons malheureusement le refaire. Une révision de la DPT sera bientôt disponible et l’OMS l’alimentera de «science» biaisée à l’approche de leur COP9 sans preuves en novembre de l’année prochaine. Il est important que les vapoteurs britanniques soient vigilants et prêts à agir, notre gouvernement est actuellement favorable et la réglementation que nous avons ici est raisonnable, mais il suffit de quelques politiciens pour le détruire. Ne soyez jamais assez complaisant pour penser que la bataille est gagnée ici. Soyez prêt à faire votre part si les menaces qui courent deviennent réelles.

Enfin, le Brexit. Beaucoup dépend de la mesure dans laquelle le Royaume-Uni est autorisé à s'écarter des règles de l'UE. La menace d'une réglementation plus stricte via une mise à jour de la DPT est réelle, et il est vital que si l'UE passe au nucléaire, nous avons la possibilité d'une exclusion.

Nous devons viser à convaincre les politiciens britanniques que l'abandon des bouteilles de 10 ml est contraire aux promesses environnementales et présente également des déplacements difficiles à réglementer, que les tailles de réservoir de 2 ml ne servent à rien et que la limite supérieure de 20 mg empêche les fumeurs de réaliser les avantages de commutation. Du point de vue de la NNA, nous aimerions également que le Brexit soit l'occasion de lever l'interdiction ridicule et imméritée du snus que nous devons, de manière dommageable, observer en tant qu'État membre.

Donc, 2020 est une année de réduction des méfaits à mon avis – contre les interférences contre-productives de l'État alimentées par l'hystérie – nous devrons travailler dur pour rester immobiles. J'espère que tout le monde est à la hauteur du défi.

Louise Ross: Un temps considérable sera consacré à la lutte contre les incendies

Pioneer of E-Cig friendly Stop Smoking Services. Clinical consultant for the National Centre for Smoking Cessation and Training. Vice chair of the New Nicotine Alliance. Full bio.

Well, I thought it would all be done by now, that we’d be on our way to a happier healthier world where fewer people die prematurely from smoking, and with a comfortable tolerance at worst (if the world couldn’t manage applause) for those who had switched to a far less harmful product.

Instead, we see from across the Atlantic a multi-million dollar bounty put on the ‘head’ of vaping, while combustible cigarettes are allowed to flourish.

We should not be defeatist, we have got to carry on being proud of the UK’s role in flying the flag for tobacco harm reduction. Lives depend on it.

Dr Atila Danko: The future of vaping in Australia

Experienced General Practitioner in Australia, medical consultant. Full bio.

A year ago it seemed that the worst for vaping in Australia was over. But then the perfect storm hit. The media started reporting that young people in the US were dying from vaping. At the same time, surveys revealed that the rates of vaping among youth in the US had dramatically increased. The fact that they were dying from vaping illegal THC products and not nicotine vaping was obscured for months, many say deliberately.

For those who hate vaping, it was like all their Christmases had come at once. They mobilised their forces, took their opportunity and lobbied hard. The true story was complex, but the media headlines were simple and told a deadly lie that was swallowed whole by the masses: the lie that it was nicotine vaping that kills, youth were taking it up in unprecedented numbers and extreme emergency actions had to be taken to save young lives.

It did not matter that this messaging not only harmed nicotine vapoters who went back to smoking in droves, but also harmed THC users who did not associate the panic about vaping with the very products that were responsible: deadly black market THC cartridges laced with Vitamin E acetate.

The fight for smokers who need to access these life saving products has never been about the evidence: it’s always been about the politics, emotions and vested interests of those who are threatened by the disruption of tobacco. While there is still significant political pressure to push back against the most extreme ideas of the anti vaping lobby, their dominance is renewed and this is likely to remain so throughout 2020.

In 2020, I expect there will be further challenges ahead and further moves to restrict vaping even further, and there may be further limited success for the anti vaping forces.

Nevertheless, the numbers of consumers will slowly grow, leading to a resurgence in consumer activism. Slowly but surely more people in Government and Public Health will see that some sort of regulated, legal access for consumers has to be allowed to reduce the problems of the black market.

Ghyslain Armand: Big Tobacco will gain strength

Funder of Vaping Post and PGVG Magazine Director of Beyond the Cloud.

It has probably been the most dramatic year for the vaping market worldwide. Everybody has been hit directly or not by the US crisis. If we look on the bright side, the vape community is getting stronger and knows more than ever that it is time to unite against the so called health organizations who see in vaping and nicotine in general, a new devil to eradicate.

Since I share my predictions with James here every year, I always repeat the same message : do not trust tobacco companies. These companies have no morality, no ethics and don’t care AT ALL about your health. We need to show the world we are their opponents. We all know how this will end if we don’t draw a red line between them and us. Governments and health organizations need to understand we are fighting tobacco addiction.

My predictions go unfortunately in the wrong direction, with Big Tobacco gaining strength in an over regulated market to choke independent players, and protect governments’ tax revenues. It’s ten years of fight that goes up in smoke.

The most famous US nic salt pod will lose a lot of money (good for them), heated tobacco will become more popular by force, and all the variety of products that all helped us to quit smoking will dramatically decrease. I’m afraid that whatever the product they will choose, cigarette combustibles, heated tobacco or vapes, smokers’ money will always end up in the same pocket. Ecigarettedirect.co.uk is an independent company and I strongly support that. Congratulations to its team for these long years of ethical business. Long life to it!

It has probably been the most dramatic year for the vaping market worldwide. Everybody has been hit directly or not by the US crisis. If we look at the bright side, the vape community is getting stronger and knows more than ever that it is the time to unite against the so called health organizations who see in vaping and nicotine in general, a new devil to eradicate. Vapers and public health have a common enemy, yet the anti-smoking health organisations think we are part of the enemy. We need to change that perception.

Joseph Magero: Tobacco harm reduction will continue to spread in Africa

Chair of the Campaign for Safer Alternatives, Recipient of the Oustanding Advocate award at GFN Warsaw. Blogs at Medium.

2019 has seen a lot of progress in Africa. Seychelles lifted their ban on e-cigarettes , different safer nicotine products (including IQOS) have been launched and there is a growing awareness of vaping. Smokers across the region are finding solutions for themselves, and we are witnessing a steady growth in the vaping industry in Africa, led by former smokers, with more affordable products becoming available in the market.

My prediction for the coming year is that vaping prevalence will continue to rise in Africa. Improved understanding of the benefit vs risks of these new technologies, as well as higher quality of the products and greater diversification will all contribute.

Focus on Africa will continue to grow as tobacco control advocates in the region, backed by Tobacco-Free Kids, shift their attention to reduced risk products. The F.C.T.C COP 9 also casts some uncertainty, with policy recommendations likely to be unfavorable for reduced risk products. For tobacco growers, however, I expect reduced demand in tobacco leaf due to a decline in combustible cigarette sales worldwide.

Vaping & tobacco harm reduction is a relatively new approach in Africa, but slowly gaining ground despite some negative media coverage. Expect more disruption on the continent in 2020.

Professor Marewa Glover: The vaping movement will become more powerful

Researcher, New Zealander of the Year Finalist, Founder of Centre of Research Excellence: Indigenous Sovereignty & Smoking. Full bio.

It feels surreal to be predicting what’s going to happen regarding vaping in 2020. One of my favorite TV programmes when I was younger was Beyond 2000. I couldn’t wait for the high-tech future they profiled to get here. I’m also amazed at times that I’m still alive to see the science-fiction type futures imagined by past authors become reality. Like many people who had a lot of ‘fun’ in their younger days, which back then often involved a lot of smoking, drinking, parties and clubbing, drunk driving, late nights and junk food galore, I didn’t expect to still be here. I live a ‘healthy’ life now but there’s always that fear that some disease caused by smoking will still take me out.

Many long-term smokers expect a smoking-related disease to pop up any day. Or more fatalistically, a heart attack or stroke, like a guillotine, will suddenly cut their life short. It’s actually a very stressful worry to have hanging over you every day, especially if you have children you want to be around for.

Last year, I correctly foresaw that vapoters would become more vocal and powerful in advocating for their rights to vape. Social media has been flooded with testimonials. Regardless of how long people had smoked, many feel “saved”. For some, their life has been transformed. The benefits they speak of go beyond just physical health improvements.

Vaping has enabled people to tell the Grim Reaper (that we in tobacco control imprinted on their psyche) to fuck off! Vaping has given people hope that they now will get to see their kids grow up. They’re now living with a renewed passion. For me, this has been one of the most amazing consequences of vaping technology.

In 2020, we will see millions more people freed from the dysphoria caused by the constant (often exaggerated) bleating of public health – ‘if you do that you’ll die’ (repeat ad nauseum). Unburdened and re-energised, vapoters will become even more powerful in fighting back against the unfounded, unjust restrictions and bans on vaping and snus. I think also (at least I hope), many of the vaping advocates will stick around to make sure that smokers among the most marginalised groups in the world will also get access to this transformative technology.

Paul Hare, Innokin: Advances in technology will improve the vape experience and safety

Chief marketing officer at Innokin Technology.

2019 has been a good year for the evolution of vaporizer technologies and also challenging with the increased negative public perception of vaping for tobacco harm reduction.

The Vitamin E Acetate additive to THC vape liquids caused lung injury and death. The negative association with vaping resulted in fewer smokers adopting vaping and an increased belief by the general public that vaping is more dangerous than smoking.

Recovery from this onslaught of negative news will require the promotion of scientific testing, improved industry quality control and the professional endorsement of public health professionals and governments. The continued perception in America of vaping being more harmful than cigarette smoking will continue unless there is direct support by the
FDA into scientific study and the promotion of Tobacco Harm Reduction
and vape education.

Regulations, prohibitive taxation and commercial discredit are the three main problems facing ecig adoption and the transition away from cigarettes. The prohibitively expensive and complex PMTA process will restrict the majority of non-tobacco companies from legal access to the American market. The majority of the independent vape companies will shift their focus to vape friendly markets like the U.K., Europe, Canada and New Zealand.

Vaping technology will continue to evolve and improve in 2020 and more consideration will be given to the needs of smokers. The success of the Innokin Zenith and Z-Coils demonstrates that flavors are important to vapoters and the love of flavours continues to grow. E-liquid can be compared to the ingredients used to prepare dishes in a restaurant; great coils and devices are essential to achieving the best flavour and experience.

Manufacturers will focus on building better devices that are easy to use, offer improved flavours and a consistently enjoyable and leak-free experience. Technologies may be introduced which provide accurate nicotine dosage control and also instruct the user on when coils or pods require replacement.

Upgraded temperature control technologies will improve flavor profiles and eliminate dry-hits and toxins created from accidentally burned coils. There will be an increased focus on optimized pod airflow which will improve flavours and vapour and decrease the amount of power required by coils. The USB-C standard will become more popular as it provides higher Amp charging and the port has less chance of being damaged by user error. More testing will be completed on Pod emissions and new types of materials will be used for pods. Responsible companies will develop new methods to prevent youth from buying vaporizers and vaping nicotine.

Scientific research will continue into the short and long term effects of vaping and international regulatory authorities will be more focused on the composition of eliquids and the reduction of metals and toxins in e-cigarette emissions. A standardized database of dangerous and unhealthy compounds which cannot be vaped will be created and shared.

In 2020 the large independent vape manufacturers will work more closely together on improving public relations and the support of further scientific research into vaping and tobacco harm reduction.

Zhenyi Zhou: Reason to be optimistic in Europe

French tobacconist specialising in vaping, has encouraged hundreds of tobacconists to embrace vaping. Ambassador for the #EUforsnus movement. Full bio.

France has also been impacted by the negative press coming from mostly illegal THC liquids in the USA. That being said, surprisingly, we have received the “support” of the Health Minister stating the French market is already well regulated (as of the rest of Europe through the TPD). Internet sales are growing steadily and we should see a rise in the number of vaping retailers due to tobacco’s price hike and the ban of menthol cigarettes by May 2020.

As for Europe, I remain optimistic as well since big investments are being made by hardware manufacturers to cater the needs of the general population towards easier and more reliable devices. At the same time, there is a rise of professionalism among the liquid manufacturers with higher standards being pushed by them (such as Afnor). Outside of the UK, France, Germany and Russia are among the largest vaping markets and very likely, others countries will be following suit. I hope the next TPD won’t ban Internet sales, which could not be a concern for the UK since the Brexit is coming. As for Brexit in itself, while I don’t like it, I don’t see a direct correlation with the vaping market for Europe.

Once again, I hope you will join me in offering a huge thank you to all our predictors for taking the time out of their busy schedules to share their thoughts with us.