“30 à 50% du tabac vendu à Mulhouse est dans des filières illégales”

"30 à 50% du tabac vendu à Mulhouse est dans des filières illégales"

Près d’une cigarette sur cinq consommée en France aujourd’hui provient de la contrefaçon – tout comme les achats transfrontaliers – le phénomène s’est encore amplifié en fonction de la crise sanitaire Alsace

la propriétaire d’un bureau de tabac du quartier de Dornach . à Mulhouse constaté l’intensification de cette concurrence illégale et témoigné en le quotidien ces titres dans une de ses éditions du 2 juin : « Tabac : la recrudescence des réseaux illégaux ».

J’ai repris mon entreprise en mai 2016, j’ai investi 100 000 euros pour la moderniser et la sécuriser. Cela fonctionnait très bien au début, mais mes ventes ont diminué en novembre 2019. Mes ventes ont diminué de 5-10%, sans comprendre pourquoi.

« J’ai prévenu la douane, qui m’a expliqué que les fumeurs allaient en Allemagne pour s’approvisionner. En 2020, les ventes ont continué de baisser. Il y a eu un petit renouveau avec l’arrivée du Covid-19, mais cela n’a pas duré. Depuis le début du phénomène, j’ai enregistré une baisse de 50% du nombre de visiteurs dans mon point de vente.

C’est finalement en discutant avec ses clients qu’il a compris les enjeux, non loin de son assiette. † Ils m’ont dit queil y en avait partout dans le secteur trafiquants illégaux† J’ai fait mes propres recherches et j’ai remarqué que personne ne bougeait. Sur l’avenue Aristide-Briand, la rue Franklin et les rues parallèles, plusieurs commerces communautaires, bars, supermarchés, casse-croûte et autres sandwicheries vendent illégalement du tabac. J’ai fait des mails et des courriers adressés au maire, au préfet du Haut-Rhin, au procureur. J’ai prévenu la police et les douanes, que j’ai rencontrées plusieurs fois. J’ai indiqué les adresses de ces commerçants. Ils sont toujours en place. Rien ne semble changer, si ce n’est que la situation de notre profession ne cesse de se détériorer…

Pour le commerçant mulhousien, qui en a fait l’expérience, ces concurrents illégaux” vendre des cigarettes à des mineurs, et même individuellement

Au-delà, il existe des réseaux qui recrutent des pseudonymes commerciaux chargés de proposer et de livrer des points de vente. Ils recrutent des jeunes pour vendre dans la rue, parfois même pour des buralistes légaux. Ils sont ouverts tard “dit le buraliste qui peut seul” voir le mettre en péril tout un métiersoumis à des règles strictes

Sans avoir de chiffres précis, mais après concertation avec des confrères, je pense que 30 à 50 % du tabac vendu à Mulhouse est dans des filières illégales.

De son côté, il dresse un bilan catastrophique : « en 2021, j’ai servi 77 000 clients de moins et vendu 66 525 paquets de cigarettes de moins. Si je calcule, entre ce manque à gagner et la vente de produits supplémentaires, près de 700 000 euros ne se sont pas retrouvés au Trésor.

À suivre …

Découvrez aussi notre article sur la tubeuse électrique

Source : www.lemondedutabac.com

  • Wonderbox Séjour 3* avec accès à l'espace détente au nord de Mulhouse
    Ce bel hôtel met à votre disposition tout le confort moderne dans un cadre au luxe discret. Ouvert en toute saison et situé sur la Route des vins, près de Colmar, capitale des vins d'Alsace, il est le point de départ idéal pour découvrir la région. Une halte agréable au cœur d'une cité riche en souvenirs et d'une région au patrimoine exceptionnel.<br /><br /> Cette activité comprend :<br /> Une nuit en chambre "Classique"<br /> Un petit déjeuner "Buffet"<br /> Un accès à l'espace détente