Addictions : “que la génération qui naît est une génération sans tabac…” (un groupe de spécialistes de la santé dans “Le Monde”)

Addictions : "que la génération qui naît est une génération sans tabac..." (un groupe de spécialistes de la santé dans "Le Monde")

Un groupe de spécialistes de la santé publique convoque un forum sur la Monde, candidats aux élections présidentielles et plaider pour des dispositions légales et réglementaires, notamment en matière de tabac. extraits.

Depuis 1988, nous interrogeons les candidats à la présidence de la République sur leur engagement à mettre en place des mesures de santé publique simples et efficaces.

Nous avons été parfois entendus et avons notamment contribué à la suppression de la promotion du tabac, du droit de respirer sans fumée dans les lieux publics et au travail, au contrôle de la publicité pour l’alcool et à la réduction de la mortalité sur la route. Nous n’avons pas toujours été écoutés alors que certaines mesures, dont l’efficacité a été démontrée, auraient pu améliorer la santé des Français. C’est pourquoi nous lançons à nouveau un appel aux candidats aux élections présidentielles.

C’est juste de saluer certains engagements pris par le candidat Emmanuel Macron en 2017 qui ont été tenus. Le prix du paquet de cigarettes est de 10 euros comme promis

Le système d’information nutritionnelle sur la face avant des produits alimentaires (Nutri-score) a été soutenu et l’activité physique promue pour les plus vulnérables avec 285 « centres de santé sport ». En matière de sécurité routière, les résultats sont discutables (…)

Quant à l’attitude du Président de la République à l’égard de l’alcool, elle a toujours favorisé les intérêts commerciaux du secteur industriel des producteurs d’alcool. Néanmoins, l’alcool est la première cause d’hospitalisation et la deuxième cause évitable de mortalité en France. Malgré toutes les promesses, même le message de prévention pour les femmes enceintes n’a pas évolué, est resté invisible et illisible.

•• Quelles solutions aujourd’hui ? Le domaine de la santé étant très vaste, nous avons priorisé sept thèmes cruciaux : le système de santé, l’alcool, le tabac, le cannabis, la nutrition, la vaccination et la sécurité routière (…)

• En matière d’alcool, tout est encore à construire ou à reconstruire car la loi d’Évin s’est affaiblie au fil des années† La France reste l’un des plus grands consommateurs d’alcool en Europe. Les conséquences sanitaires et sociales de la consommation d’alcool sont bien documentées. Les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé et l’expertise des autorités sanitaires proposent une série de mesures, validées et efficaces, qui permettraient de réduire les risques : fixation d’un prix minimum, indication de la quantité d’alcool pur et du nombre de calories sur les emballages avec l’avertissement “l’alcool est dangereux pour la santé”, réglementation de la publicité et soutien, notamment, des campagnes de prévention.

La baisse de la consommation de tabac observée depuis 2014 s’est interrompue lors de l’épidémie de Covid-19. Les efforts doivent se poursuivre pour que la génération qui naît soit une génération sans tabac : respect des interdictions, augmentation des taxes pour porter le prix du paquet de cigarettes à 20 euros, élimination de la fumée visible de la vie publique (…)

Les 900 000 consommateurs quotidiens de cannabis démontrent l’échec d’une politique publique qui se concentre principalement sur l’aspect sécuritaire. Certains États en ont tiré la leçon pour légaliser le cannabis ou adopter des politiques moins répressives envers les consommateurs. Nous demandons un débat citoyen sur le cannabis et d’analyser les arguments pour ou contre sa légalisation (…)

les déposants : Bernard Basset (Médecin spécialiste en santé publique), Amine Benyamina (Professeur de soins psychiatriques en addictologie, Université Paris-Saclay), François Bourdillon (Médecin spécialiste en santé publique, Ancien directeur de Santé publique France), Gérard Dubois (Professeur honoraire de santé, Université Jules-Verne, Amiens, Académie de médecine), Irène Frachon (pneumologue, CHU de Brest), Claude Got (Professeur honoraire de médecine, Université René-Descartes, Paris), Serge Hercberg (Professeur émérite de nutrition, Université Sorbonne – Paris-Nord), Catherine Hill (épidémiologiste, Institut Gustave-Roussy), Albert Hirsch (Professeur émérite de pneumologie, Université Paris-VII, Paris), Mickael Naassila (Professeur de physiologie, Université Jules-Verne, Amiens) et Chantal Perrichon (président de la Ligue contre les violences routières).

Découvrez aussi notre article sur la tubeuse électrique

Source : www.lemondedutabac.com

  • Le Coq Qui Vape Gaufrette Framboise Le Coq Qui Vape Premium 50ml 00mg (sans nicotine ni tabac)
    Le Coq qui Vape Premium revient avec des créations toutes plus gourmandes les unes que les autres en format 50 ml ! Gaufrette framboise : Elle a pointé le bout de son nez depuis que l'on a des dents et depuis sa framboise est INOUBLIABLE. Dosage PG/VG : 50/50 Pour booster votre e-liquide Gaufrette framboise en 50/50 PG/VG de la marque Le Coq qui Vape, ajoutez simplement un ou plusieurs boosters de nicotine en fonction du taux de nicotine souhaité. Le e-liquide Gaufrette framboise est à 00 mg de nicotine, consultez notre tableau de conversion pour obtenir le taux de nicotine souhaité. Booster son e-liquide Gaufrette framboise facilement et rapidement : En boostant votre e-liquide Gaufrette framboise , vous obtiendrez un excellent mélange Gourmand, Fruité aux délicieuses saveurs de Gaufrette, framboise. Pour tout savoir sur votre Gaufrette framboise :