Bar-Tabac: l'Assemblée vote en première lecture pour interdire le chauffage des terrasses

Bar-Tabac: l'Assemblée vote en première lecture pour interdire le chauffage des terrasses

Les propriétaires d'établissements disposant d'une terrasse extérieure chauffée en hiver – accueillant ainsi des fumeurs dans des conditions réglementées – ont d'autres préoccupations en tête avec la fermeture administrative de leurs activités de bar et de brasserie.

Mais il leur sera difficile de considérer l'interdiction de tous les radiateurs de terrasse comme une bonne nouvelle. du 31 mars 2022 (voir 31 mars 2021 et 31 juillet 2020).

Cette mesure a été adoptée en première lecture par l'Assemblée nationale hier soir.

C'est learticle 46 du projet de loi sur le climat et la résilience (conformément à la Convention civile sur le climat) a appelé à la prise d'un certain nombre de mesures écologiques que le gouvernement souhaite inclure comme «caractéristiques écologiques» de son action.

S'il est facile de voter pour une mesure aussi symbolique que démagogique (“ il est absurde de chauffer l'air extérieur ''), cela semble moins contre-propositions techniques sinds afgelopen zomer gepresenteerd door professionele organisaties – in de eerste plaats de Confederatie en het BNI – die het mogelijk maken om een ​​activiteit te behouden en rokers te verwelkomen bij koud weer (bijvoorbeeld met systemen die een minimum aan energie verbruiken en onder gecontroleerde omstandigheden travailler).

Certains professionnels ont déjà souligné que les terrasses représentent 30% de leur chiffre d'affaires (voir 21 septembre 2020).

Hier soir, cette interdiction a été votée sans grande opposition. Le débat devrait être un peu plus approfondi au Sénat.

Cependant, cette mesure «verte» sera commercialisée dans les médias sous le nom de «bon sens». Il semble que les fumeurs n'aiment plus ça.

Découvrez aussi notre article sur la machine pour faire soi même les cigarettes

Source : www.lemondedutabac.com