Belgique : poursuite du démantèlement d’un réseau d’entrepôts de cigarettes contrefaites

Belgique : poursuite du démantèlement d'un réseau d'entrepôts de cigarettes contrefaites

Encore une information qui ne contredit pas le rôle de plaque tournante de la contrefaçon de tabac de la Belgique (voir 3 juin, 8 avril et 31 mars). Une opération coup de poing, le 23 août par les douanes belges, a conduit à la saisie de cigarettes produites illégalement, vient d’indiquer le SPF Finances dans un communiqué publié le 30 août.

L’opération a débuté par la recherche d’entrepôts sur leOuest de Bruxelles – Enghien, Dilbeek, Ichtegem et Zaventem – et dans une maison à Anderlecht. D’autres entrepôts d’Anderlecht et d’Asse ont été perquisitionnés dans l’après-midi.

Les saisies s’élèvent à un total de 57 millions de cigarettes et un peu plus de 48 tonnes de tabac à rouler. Les actions ont également conduit à l’arrestation de 15 personnes, dont un suspect principal à Anderlecht, précise Infos Sud.

En Belgique, pas moins de quatre sites illégaux de production de cigarettes et un site illégal de production de tabac à chicha ont été démantelés cette année. 15 entrepôts ont également été découverts. Les captures totales en 2022 seront de près de 275 millions de cigarettes, 88,6 tonnes de tabac à rouler, 65 tonnes de tabac à chicha et 40,9 tonnes de tabac brut.

La Belgique semble être l’un centre de production et de commerce de tabac illégal, confirme le SPF Finances. Selon lui, cela est dû à sa situation géographique centrale à mi-chemin entre les marchés noirs français et britannique. La Belgique est attrayante pour les fraudeurs étant donné les augmentations des droits d’accise dans les pays voisins.

Source : www.lemondedutabac.com