Bouches-du-Rhône : des milliers de faux timbres saisis par les douanes chez différents buralistes

Bouches-du-Rhône : des milliers de faux timbres saisis par les douanes chez différents buralistes

Ils ne se sont pas contentés de pousser la porte des magasins. Ainsi commence un article de La Provence dont nous traitons.

Depuis plusieurs semaines, les douanes de Marseille et d’Aix recevaient des signalements et remarquaient des “raretés” concernant des timbres suspects. Le 13 juin, des fonctionnaires ont pris en main simultanément une demi-douzaine de buralistes des Bouches-du-Rhône, dont plusieurs à Marseille.

Selon Provence, les contrôles et perquisitions ont permis d’obtenir plus de 12 000 cachets suspects, qui ont été immédiatement confiés aux experts de La Poste. Il s’agissait des carnets de Marianne appelés “l’Engagée”, un timbre très utilisé réalisé en 2018 par deux artistes, la graffeuse YZ et Elsa Catelin, graveuse de La Poste. C’est d’ailleurs au titre de la protection du droit d’auteur qu’interviennent les douanes, autorité responsable des buralistes. Bientôt l’expert de La Poste qui a examiné les timbres s’est mobilisé, constatant qu’il s’agissait de contrefaçons relativement grossières, du moins pour les initiés. La plupart des clients des bureaux de tabac n’avaient aucune idée que les revendeurs vendaient des contrefaçons.

La Poste a porté plainte contre les six buralistes interpellés, qui sont désormais poursuivis en plus d’une lourde amende douanière : le dossier est désormais entre les mains du procureur de la République. Ces commerçants risquent également une fermeture temporaire de leur comptoir de vente de tabac.

Pour autant, l’affaire n’est pas une première : des dizaines voire des centaines de milliers de timbres sont régulièrement saisis (voir 19 novembre 2018 et 23 décembre 2015). Malgré la baisse des flux postaux, le prix des timbres augmente, rendant la falsification très rentable et le risque pour le crime organisé est faible. Ce trafic représenterait une perte annuelle pour La Poste, estimée à plusieurs millions d’euros, toujours selon Provence.

Voir aussi notre article sur les tubes pour faire les cigarettes

Source : www.lemondedutabac.com