Burkina: l'industriel accusé de contrebande de tabac pour financer le terrorisme se défend

Burkina: l'industriel accusé de contrebande de tabac pour financer le terrorisme se défend

Accusé d'être «au cœur d'un trafic au carrefour des intérêts terroristes», le président du patronat burkinabé, Apollinaire Compaoré, a défendu ces «accusations fausses et malveillantes» mardi dernier, selon leAFP

Appollinaire Compaoré est cité dans un récent communiqué de presse du Comité national contre le tabagisme (CNCT / voir 23 mars).

M. Compaoré – sans lien familial avec l'ex-président du Burkinabè Blaise Compaoré – a été interrogé par le journal d'investigation à la mi-mars L'événement, selon lequel «les milliards de cigarettes qu'Apollinaire Compaoré transporte à travers le Burkina Faso financent les groupes armés et alimentent un conflit endormi qui tue des centaines de personnes chaque année».

Selon cette recherche intitulée "Apollinaire Compaoré au cœur d'un trafic au carrefour des intérêts terroristes", l'homme d'affaires burkinabé présenté comme " l'un des les hommes les plus riches du Burkina Faso, ont fait des millions de contrebande de cigarettes Philip Morris à travers l'Afrique de l'Ouest

Ces allégations et accusations malveillantes sont aussi graves qu'elles sont sans fondement et inacceptables Apollinaire Compaoré, 67 ans, a déclaré aux journalistes.

Il a affirmé que son " les entreprises n'ont jamais été impliquées dans et ne s'engageront jamais dans des activités de contrebande, elles n'ont jamais travaillé et ne coopéreront jamais, directement ou indirectement, avec des groupes armés ou terroristes, et n'ont jamais financé d'activités illégales

Un autre article d'un réseau international de journalistes et de centres de recherche publié par le Organized Crime and Corruption Reporting Project (OCCRP), révèle que " le marché burkinabé est volontairement sur-approvisionné par l'industrie du tabac », Plus précisément que« les deux tiers sont en fait destinés à la contrebande, qui sera utilisée pour nourrir les groupes terroristes ».

Les deux articles font référence à la société d'exportation burkinabé (Soburex), propriété d'Apollinaire Compaoré, qui possède un entrepôt à Markoye, dans le nord du Burkina Faso, qui fournit des cigarettes aux marchands.

Reconnaître qu'il a été détenu «légalement» un entrepôt de cigarettes dans la ville de Markoye, M. Compaoré a déclaré qu'elle était fermée depuis 2018 en raison d'attaques djihadistes contre le Burkina Faso depuis 2015, leAFP

Les allégations ont fait sensation dans le monde des affaires, mais de nombreux patrons sont restés sceptiques quant au manque de «preuves incriminantes» contre le patron.

Elu à la tête du Conseil national du patronat burkinabé (CNPB) en octobre 2018, M. Compaoré, actif dans le monde des affaires depuis 1968, dirige le groupe Planor Afrique, un conglomérat (télécommunications, assurance, banque) avec un chiffre d'affaires d'un chiffre d'affaires cumulé de 268 millions d'euros en 2019 et avec plus de 2000 personnes.

Source : www.lemondedutabac.com

  • Arty Fragrance Bougie parfumée l'Aristocrate cuir tabac 180g
    « Cette bougie retrouve les effluves galants et sensuels de cet homme raffiné autant que viril. L’effluve répandu autour de lui vibre en ondes légères. Le lourd parfum animal se dissipe bientôt au profit des volatiles senteurs balsamiques, du puissant et terreux vétiver Bourbon et des accords de cuir