Butts : « notre première tâche sera de rendre les statistiques plus fiables et consensuelles et de savoir où nous en sommes » (Jérôme Duffieux, Président d'Alcome)

Butts : « notre première tâche sera de rendre les statistiques plus fiables et consensuelles et de savoir où nous en sommes » (Jérôme Duffieux, Président d'Alcome)

"Alcome aura fort à faire" a souligné les échos au lendemain de l'adoption du premier éco-organisme de la filière du recyclage des mégots de cigarettes (voir 10 août).

" En France, 64 milliards de cigarettes sont consommées chaque année dont 12% sont mal jetées, soit 7,7 milliards de mégots finissent par terre dans l'espace public Le communiqué d'Alcom a souligné… une heure avant de remarquer qu'il a "nié" l'ampleur du problème des mégots au sol par un communiqué du ministère selon lequel " 23,3 milliards de mégots de cigarettes sont jetés au sol et se retrouvent dans la nature, contaminant chacun jusqu'à 500 litres d'eau. L'objectif est de réduire ce montant à au moins 40 % en 6 ans », les notes quotidiennes (voir 11 août 1 et 2).

" Notre première tâche sera de rendre les statistiques plus fiables et « consensuelles » et de savoir où nous en sommes. " Donne le . s'il te plaît Président d'Alcome, Jérôme Duffieux.

•• Il n'est pas innocent de déterminer combien de mégots sont jetés au sol : ce volume dépendra du montant que les compagnies de tabac devront verser en éco-contributions pour financer l'éco-organisme et ses missions. " Avec la création de cette nouvelle filière, 80 millions d'euros par an seront mis à disposition des collectivités pour financer la collecte et le nettoyage » salue le communiqué du ministre. Mais cela ne devrait pas être avant trois ou quatre ans.

Parce que pour l'instant" Nous sommes dans le flou en termes de budget. On attend 10 millions cette année et 25 millions pour l'instant pour 2022, mais tout dépendra du rythme auquel les communes commenceront à contracter avec Alcome. » explique Jérôme Duffieux.

•• Selon la loi Agec, la responsabilité financière des fabricants court à partir de janvier 2021, date officielle de la mise en place d'une filière obligatoire d'élimination des déchets, mais le cahier des charges pour l'agrément de l'éco-organisme n'est pas paru en février », il devait entrer en vigueur le jour de l'approbation d'Alcoma, nous sommes donc le 10 août 2021 », précise Jérôme Duffieux.

Découvrez aussi notre article sur la machine à tuber électrique

Source : www.lemondedutabac.com