Caen: deuxième démantèlement d'un grand trafiquant de tabac, suivi d'une condamnation définitive

Caen: deuxième démantèlement d'un grand trafiquant de tabac, suivi d'une condamnation définitive

Un passeur de 23 ans a fait immédiatement l'objet d'une comparution devant le tribunal correctionnel de Caen, vendredi 21 mai, pour trafic de tabac et de cannabis. Trois jours plus tôt, la police de Mondeville, aux portes de Caen, avait saisi 278 kilos de tabac dans une boîte.

On retrouve dans ce cas un mode de fonctionnement très similaire à un précédent démantèlement de trafic intervenu il y a moins de deux mois dans le même secteur. Avec 4 parties impliquées (voir 28 mars). Mais revenons à notre affaire qui a commencé début mai sur la base d'informations: un commerce de tabac devait avoir lieu devant un pavillon à Fleury-sur-Orne, toujours aux portes de Caen.

•• Au cours de la surveillance et de l'enquête, la police s'est convaincue qu'un véritable réseau était opérationnel dans l'agglomération de Caen. Grossiste, employé logistique, revendeur: l'organisation semblait bien huilée.

En particulier, la police a suivi la camionnette conduite par le suspect, signée pour la vente de fruits et légumes biologiques. Il allait régulièrement à un box situé à Mondeville (comme dans le premier cas). Le mardi 18 mai, c'est pour la même boîte que le suspect et deux de ses principaux concessionnaires ont été surpris délit flagrant lors d'une transaction et arrêté sur place.

Dans un véhicule, la police a découvert de nombreux pots de tabac et 400 euros en espèces. Et dans la boîte elle-même, ils mettent la main sur 861 pots de tabac et 12 boîtes de 50 boîtes de cigarettes chacune. Tout indique que le tabac a été acheté au Luxembourg (toujours comme dans le premier cas). Au total, la police mettra en fourrière 278 kilos de tabac.

•• A l'audience, l'accusé s'est présenté comme une «nounou», seule responsable du stockage des marchandises pour le compte d'une «personne d'en haut» qui lui versait 2 000 euros par mois pour ce service. Mais il avouait aussi vendre, et parfois même approvisionner, notamment à Lisieux, pour «faire un petit profit: 1,50 euro le pot». Il explique également qu'il a "fait de la publicité" sur les réseaux sociaux.

Verdict: 12 mois de prison, ainsi que 6 mois de révocation d'une suspension antérieure, avec maintien en détention et une amende de 2 500 euros. Le suspect avait déjà été condamné pour des infractions similaires en février 2020. Trois complices seront traduits en justice en septembre.

Source : www.lemondedutabac.com

  • en fil d'Indienne Grand coussin en velours de coton 50x75 cm tabac
    Grand coussin 50x75 cm de la collection Vague en velours de coton sur les 2 faces, Zip pour la fermeture, déhoussable, confectionné dans le mme velours de coton que les collections Médicis et Lyric, garnissage en polyester fibre creuse