Calais : « Mon quartier est Zup. Et tout le monde y vend des seaux de tabac ! »

Calais : « Mon quartier est Zup.  Et tout le monde y vend des seaux de tabac !  »

Le patron d’un snack nocturne du quartier prioritaire Beau-Marais à Calais (Pas-de-Calais), semblait tranché depuis un casier judiciaire mêlant vol, conduite sans permis et stupéfiants…

Lorsque des policiers l’ont reconnu le 22 avril alors qu’il déchargeait des cartons de tabac luxembourgeois d’une camionnette blanche garée devant chez lui, ils se sont dit qu’il avait repris ses mauvaises habitudes… Côte nord.

L’intéressé a pris la fuite au nez, s’est enfermé dans son garage et s’est rendu lui-même au commissariat le lendemain.

•• En fouillant son véhicule et sa maison, ils ont trouvé 43 boîtes de 10 pots de tabac luxembourgeois chacune ainsi qu’un coffre-fort contenant une importante somme d’argent liquide. L’intimé a assuré qu’il s’agissait de la recette tout à fait légale de sa collation. Pour les chercheurs, il a été l’un des architectes d’un système d’achats groupés de tabac mis à disposition via la page Facebook Tabac Calaiscollecté les commandes en ligne, avant d’assurer l’achat, puis la livraison des pots de tabac.

•• Au président du tribunal de Boulogne-sur-Mer il répondit : « J’ai été arrêté avec 300 seaux de tabac, je l’avoue. Mais tous vos trucs de page Facebook, ce n’est pas moi. Moi, j’ai vendu sur Snap, sur mon application perso Et d’insister sur le fait qu’il était poursuivi pour trafic extrêmement banal dans son quartier : ” mon quartier est le Zup. Et dans la Zup tout le monde vend des seaux de tabac ! “.

•• En tout cas, le tribunal a jugé que les quantités en sa possession étaient tout sauf banales. Surtout, il estime que le parcours de l’accusé est symptomatique d’une plus grande réalité : il y a une augmentation du commerce du tabac à Calais. La traite des êtres humains est organisée et de nombreux trafiquants sont d’anciens trafiquants de drogue. Ils ont compris que le commerce du tabac était moins risqué, moins lourdement pénalisé et tout aussi rentable, sachant que la marchandise se vendait clairement très rapidement. »

Verdict : 5 000 euros d’amende douanière et plus de 38 000 euros d’amendes. L’argent saisi dans son coffre-fort lui a été restitué, car il n’y avait aucune preuve qu’il provenait de la traite des êtres humains. (Voir aussi 30 octobre, 6 et 17 mai). Photo: Côte Nord

Source : www.lemondedutabac.com

  • Couleurs du Monde Tonnelle Adossée en Acier, Aluminium et Polycarbonate Oslo 14 m²
    La tonnelle adossée Oslo de chez Couleurs du Monde s’est vue dotée d’un design moderne et élégant, tout en courbes, lui permettant de s’intégrer aisément dans tous types d’extérieurs. Elle possède une couverture faite d’aluminium e...