Châtillon: c'est exemplaire … cette mobilisation municipale contre la revente hâtive des cigarettes

Châtillon: c'est exemplaire ... cette mobilisation municipale contre la revente hâtive des cigarettes

La nouvelle majorité municipale de Châtillon (Hauts-de-Seine) a fait de la lutte contre les vendeurs de cigarettes l'une de ses priorités. Un exemple qui pourrait être suivi par d'autres municipalités.

Depuis juillet, pas moins de 246 interventions sur le métro ont été réalisées par la police municipale (saisie de 814 colis / voir 19 et 27 juillet). À cela s'ajoutent les 18 opérations de police nationale menées ces derniers mois (12 arrestations et près d'un millier de colis saisis / voir 31 août).

•• Pourtant, c'est une longue bataille. Les revendeurs sont toujours là, note Le parisien. Ils sont activés lorsque vous quittez le bureau ou lorsque vous arrivez dans le métro.

Mercredi dernier, plusieurs paquets de cigarettes ont de nouveau été découverts par la police municipale.

•• le Campagne d'affiches lancé il y a un mois pour effrayer les acheteurs potentiels ne suffit pas.

" Les clients viennent toujours. Ils sortent des bureaux et viennent. C'est moins cher, c'est pourquoi. Et nous sommes gentils, nous Souriez à deux jeunes hommes. " Je viens souvent ici pour faire du shopping. Je ne connaissais même pas ces affiches », Déclare un client pressé.

•• L'adjoint au maire chargé de la sécurité, Stéphane Jacquot, est convaincu de «l'effet paralysant» de cette campagne, même si le nombre d'amendes infligées par la police nationale est resté «relativement faible» depuis septembre.

" Nous avons demandé au parquet de signer un accord qui permettrait également à la police municipale d'imposer des amendes. ", Déclare les élus Parisien. Ce dernier a également rencontré les dirigeants d'entreprises du secteur afin qu'ils former leurs employés.

•• La lutte contre ce hotspot des ventes de cigarettes ira plus loin dans quelques mois. La ville en ouvre un antenne de la police municipale juste devant la station de métro, au cours du premier semestre 2021.

" Cet emplacement est stratégique, il offre une vue panoramique sur le trafic de cigarettes mais aussi de stupéfiants puis, dans la perspective de l'arrivée du Grand Paris Express, qui va générer un flux de voyageurs encore plus important », Explique Stéphane Jacquot. Il est prévu que cinq policiers municipaux y seront postés.

•• " Nous ne pouvons pas être complètement en sécurité, il y en a aussi un aspect préventif et un composante sociale », Chéri Stéphane Jacquot. " Ces vendeurs sont également des victimes, des victimes de la traite des êtres humains. Par conséquent, les acheteurs doivent savoir qu'ils participent à alimenter les réseaux criminels. C'est pourquoi nous collaborerons également avec des associations "Conclut l'agent de sécurité.

Les vendeurs qui disent pour la plupart s'approvisionner à la gare de Saint-Denis le confirment: " nous ne sommes pas fiers de ce que nous faisons. Et nous faisons très peu de bénéfices. Mais on n'a pas le choix, on essaie de faire autre chose, mais sans papier, clair de lune et parfois on n'est pas payé L'un d'eux a dit.

Voir aussi notre article sur les tubes à cigarettes

Source : www.lemondedutabac.com

  • Muratti RAIZEUX - Cuir - 37,38,39,40
    Bottines en cuir “RAIZEUX” de Muratti. Avis aux aficionados des chaussures Muratti : la marque portugaise vous réserve bien des surprises cette saison ! En effet, elle sublime ses plus beaux classiques de détails furieusement “trendy”. Ici, c’est la séduisante “ABYGAEL” qui affirme son caractère avec sa robe de cuir croco et sa petite sangle léopard. Chics et rebelles, ces bottines Made in Portugal revendiquent aussi leur esprit “boyish”. Le petit talon épais assure un confort de marche optimal. En plus des lacets, un zip intérieur a été ajouté pour plus de praticité. Rien à redire : vos “ABYGAEL” ne vous quitteront plus d’une semelle… Disponibles en plusieurs versions.