Cigarettes contrefaites : une deuxième usine clandestine en France… que demander de plus ?

Cigarettes contrefaites : une deuxième usine clandestine en France... que demander de plus ?

La saisie par les équipes des douanes de Paris-Est, le 3 septembre, d’un ensemble de 28 machines destinées à mettre en place une chaîne de production de cigarettes contrefaites (voir 14 septembre) – à moins d’une heure de route de Paris – n’a rien d’étonnant (c’est la deuxième découverte de ce type en France / voir 17 décembre 2021).

Rappelons-nous. La France est de loin le premier marché européen de cigarettes contrefaites en Europe.

•• Le dernier rapport KPMG pour l’année 2021 fera état d’environ 7,9 milliards de cigarettes contrefaites. Soit 15,4 % de l’ensemble des cigarettes consommées (le total du marché parallèle – la contrebande de vraies cigarettes et les achats transfrontaliers additionnés – correspond à 35,4 % de la consommation / voir 3 août et 26 juin).

Ces cigarettes contrefaites doivent venir de quelque part… Hier, nous nous sommes souvenus du rôle très probablement joué par le Belgique où les saisies à la chaîne se multiplient (8 usines depuis le début de l’année / voir 14 septembre).

•• Ce qui est surprenant, c’est que cette deuxième usine clandestine française se situe dans la même zone industrielle que la première, à proximité Meaux (Seine et Marne). Les contrebandiers de tabac n’hésitent pas à prendre tous les risques.

La présence sur le site de quatre Moldaves confirmerait l’hypothèse émise par des proches de l’entreprise depuis la découverte de la première usine cet hiver : ces établissements clandestins pourraient être l’œuvre de trafiquants/grossistes/revendeurs basés en région parisienne (notamment la banlieue sud) et ayant décidé de investir dans la fabrication. Les promesses du marché sont si fortes. À suivre … Crédit photo : Douanes

Voir aussi notre article sur les tubes à cigarette

Source : www.lemondedutabac.com

  • France Herboristerie Tisane Ronce (Mûrier) feuille 1 KILO Rubus fructicosus
    DESCRIPTION : Tisane Ronce (Mûrier) EN SAVOIR PLUS : La ronce commune est un arbrisseau vivace par ses tiges souterraines, produisant chaque année de nouvelles tiges aériennes sarmenteuses qui vivent deux ans, ne fructifiant que la deuxième année. Les tiges et les pétioles des feuilles portent des aiguillons acérés. Les tiges arquées peuvent atteindre trois à quatre mètres de long, et leur extrémité rejoint le sol la deuxième année et s'enracine par marcottage, émettant ensuite de nouvelles tiges qui colonisent rapidement le terrain.