Commerce à grande échelle de cigarettes contrefaites: jusqu'à deux ans de fermeté requis à Lyon (AFP)

Rodez: revendeur de cigarettes achetées sur internet

Le procureur de Lyon a demandé vendredi des peines allant de six mois de prison sous surveillance électronique à trois ans de prison, dont un an avec sursis, contre six suspects qui ont été poursuivis dans une affaire de contrebande dans des circonstances inhabituelles, selon un rapport. AFP.

•• Originaires de la banlieue lyonnaise, les six prévenus, âgés de 23 à 29 ans, dont cinq frères, qui comparaissent devant le tribunal correctionnel, sont soupçonnés d'importation e plus de 11,7 tonnes de cigarettes Marlboro contrefaites, en organisant des convois d'ouvreurs et de transporteurs, similaires au «go-fast» utilisé dans le trafic de drogue.

Selon le service des enquêtes financières de Lyon-Dijon, le réseau a effectué une dizaine de voyages depuis la Belgique et en a importé un total 58985 cartouches de 2018 à 2020.

La revente de cigarettes contrefaites a généré 294 925 euros de bénéfices, selon les douaniers. Les actions ont été en partie revendues via les réseaux Facebook, Whatsapp ou Snapchat.

•• " Cette vente de tabac n'est pas un bon plan, c'est le commerce qui met en danger la santé publique ", Estimé le procureur Anaïs Taïbi-Lecoeur.

Le magistrat a estimé que le groupe avait collecté 30 000 euros par mois pendant dix mois. Les chercheurs ont retrouvé 97 cartouches et 75145 euros en espèces lors de quatre perquisitions à domicile en janvier 2020 à Bron, Décines, Meyzieu et Vaulx-en-Velin.

Le colis a été revendu pour un prix de 3 à 5 eurosen fonction des quantités achetées. Au total, cette revente sans taxe ni TVA s'est traduite par une perte fiscale de plus de 4,4 millions d'euros, selon les calculs de la douane, qui a exigé une compensation du même montant au cours du processus.

•• " Cette affaire illustre l'explosion des cigarettes contrefaites ces deux dernières années », Explique Daniel Bruquel, chef du service de prévention du commerce illégal chez Philip Moris, partie civile au procès. (voir 30 septembre 2020). Selon lui, le nombre de cigarettes contrefaites a augmenté de 82% entre 2018 et 2019.

•• Dans la région lyonnaise, selon un audit commandé par l'entreprise, tabac contrefait au début de 2020 représentaient 1,5% de la consommation de cigarettes et atteint 20% en fin d'année après l'isolement sanitaire.

La plupart selon le fabricant usines souterraines sont situés dans les pays européens et les réseaux sociaux sont de plus en plus utilisés pour la revente (voir 29 juin, 16 août et 26 décembre 2020).

Dans ce réseau lyonnais a été appelé un groupe Facebook attribué à l'un des frères impliqués " tabac Lyon ", Avec des publicités, des prix en baisse et des photos promotionnelles et renvoyé à un compte Snapchat appelé" top cigarettes ".

Les six accusés sont jugés pour importation, vente et contrebande de cigarettes contrefaites dans un gang organisé. Ils ont contesté leur implication lors de l'audience. Leurs avocats ont avancé divers motifs de nullité de la procédure.

•• Le verdict a été réservé le 26 mars.

Source : www.lemondedutabac.com

  • Formalis Formation en E-Commerce sur le site Formalis (jusqu'à 88% de réduction)
    Une formation dans le but d’aborder plus sereinement une activité passionnante dans le e-commerce