Contrebande de tabac : quand le tribunal… tombe dans un vide juridique

Caen : des marchands de merde... père et fils se diversifient dans le tabac de contrebande

Les faits ci-dessous sont difficiles à croire.

Alors que les cigarettes contrefaites se développent en Europe avec des usines clandestines un peu partout (voir 26 janvier), on peut se permettre de transporter 18 tonnes de tabac brut brut (faute de la moindre preuve) jusqu’à la frontière franco-espagnole sans déplacer l’unité de mesure de la justice.

Raison invoquée : il ne s’agit pas (encore) de tabac transformé.

Vendredi 22 avril, un Espagnol de 52 ans a été déféré devant le tribunal correctionnel de Perpignan pour comparution immédiate, soupçonné d’importation de tabac de contrebande, en bande organisée.

Les faits : Le 21 mars, les douaniers ont intercepté un Camion espagnol au Boulou (sur la route de l’Espagne, au sud de Perpignan). La remorque vide avait expliqué au chauffeur aller chercher des tomates près de Perpignan, pour les amener en Belgique. Mais quelques heures plus tard… les douaniers retrouvent le même chauffeur, cette fois dans le sens France-Espagne.

Intrigués de le revoir si tôt, les agents ont immédiatement fait appel au chien renifleur de sédatifs, sans succès. C’est celui qui s’est spécialisé dans le tabac qui a “marqué” : la remorque contenait en fait… 18 tonnes de tabac brut† La nuance (“tabac non manufacturé”) est importante dans cette affaire et a alimenté les débats au tribunal.

A la barre, le camionneur explique : avoir chargé le tabac à Perpignan. Il a dû l’envoyer… en BelgiqueMais pour expliquer son détour par l’Espagne, il dit être venu chercher un ami à La Jonquera : « Je ne voulais pas que mon employeur ou ma femme le sache, alors j’ai fait une fausse commande pour justifier ma présence. je ne devrais pas l’avoir …”, a-t-il déclaré au tribunal.

Cependant, les vrais documents ne justifient pas non plus le transport, a souligné le représentant des douanes : « C’est donc du tabac de contrebande, d’origine indéterminée » et elle a donc demandé une amende douanière de 58 000 euros, correspondant au tarif du ministère de l’agriculture pour les tabacs bruts.

Il s’avère que le camionneur était déjà mal connu des services de police en Espagne et en Italie : il a déjà été condamné à 3 ans de prison pour avoir transporté 300 kilos de résine de cannabis, puis à 5 mois pour 1200 kilos voire 2 ans pour 250 kilos… record qui, en plus des faux documents présentés à la douane, a poussé le ministère public à exiger une peine d’un an de prison avec maintien en détention.

Mais pour l’avocat de la défense, la nature du bien ne permet pas de condamner l’accusé : il n’y a rien dans le droit criminel qui se rapporte au tabac non fabriqué. Dans le code des douanes, on ne parle que des produits manufacturés† Vu le vide juridique de l’affaire, je demande sa libération

Résultat : le tribunal correctionnel de Perpignan a jugé que le tabac saisi ne faisait pas partie des produits devant circuler dans un cadre réglementaire… Il a cependant condamné le prévenu à une amende de 1 000 euros, le prévenu n’ayant pas pu identifier l’origine du la marchandise. Avant de repartir.

Voir aussi notre article sur les tubes à cigarette

Source : www.lemondedutabac.com

  • Savourea Classic'Îles Savourea 10ml 00mg (sans nicotine ni tabac)
    Vous souhaitez changer du Classic habituel, sans tomber dans le bonbon ? Le Classic'Îles est fait pour vous, votre blond classique, une légère touche de vanille en plus. Dosage PG/VG : 50/50 Le e-liquide Classic'Îles Savourea nous propose un mélange de Classic, Vanille. Un véritable e-liquide à l'arôme Classic, Gourmand que les amateurs du genre apprécieront à coup sûr ! La marque Savourea propose le Classic'Îles à différents taux de nicotine afin de correspondre aux besoins de tous les vapoteurs. Composition du Classic'Îles : Cet e-liquide est composé de propylène glycol ainsi que de glycérine végétale à un taux de 50/50. Ce taux de PG/VG permet d'obtenir d'excellentes saveurs tout en ayant une bonne production de vapeur. De plus, la marque Savourea n'utilise pour ses e-liquides que des arômes de qualité alimentaire naturels ou de synthèse dans son e-liquide Classic'Îles. Conseils de conservation pour votre e-liquide : Pensez à conserver votre e-liquide Classic'Îles à l'abri de la chaleur . En effet, la température de conservation idéale est entre 18 et 20°C car au-delà, la chaleur aura tendance à accélérer le processus de péremption. Si la chaleur peut être bénéfique pour accélérer le steep de vos DIY, elle est à éviter avec votre E-liquide 10ml prêt à vaper Savourea. De la même façon, évitez de trop exposer votre e-liquide à la lumière . Bien sûr, si votre e-liquide ne devient pas impropre à la consommation, l'action des UV aura tendance à le brunir et ses arômes de Classic, Vanille ainsi que la nicotine pourraient se dégrader et perdre quelque peu leur saveur. Enfin, gardez votre e-liquide Classic'Îles correctement ferm é afin de conserver au maximum à l'abri de l'air. Tout comme la chaleur et la lumière, l'air influence la conservation de votre e-liquide. Il aura tendance à accélérer le processus de dégradation et votre e-liquide de la marque Savourea pourrait perdre ses arômes plus rapidement. Pour vous aider : Quel taux de nicotine choisir ? Je débute guidez-moi