Contrefaçon : démantèlement d’une deuxième usine clandestine de cigarettes en France

Contrefaçon : démantèlement d'une deuxième usine clandestine de cigarettes en France

Gabriel Attal, ministre délégué chargé des Comptes publics, félicite les douaniers des brigades d’Aulnay-sous-Bois et de Rungis, qui ont manifestement saisi 28 engins, samedi 3 septembre, dans un entrepôt de Poincy (Seine-et-Marne) dans l’intention à mettre en place une chaîne de production clandestine de cigarettes. Quatre personnes de nationalité moldave qui étaient présentes ont été arrêtées.

C’est ainsi que débute un communiqué de presse des Douanes, que nous reproduisons dans son intégralité.

Samedi 3 septembre à 11 heures, les douaniers de Paris-Est inspectent un entrepôt d’une zone industrielle à Poincy où ils soupçonnent le stockage de tabac de contrebande dans le cadre de la lutte contre le commerce du tabac.

•• Quatre personnes de nationalité moldave sont logées dans le bâtiment de 400 mètres carrés, dont deux chauffeurs et deux ouvriers. Parmi les nombreuses marchandises, les douaniers ont découvert des machines servant à fabriquer du tabac manufacturé, ainsi que des résidus de tabac.

Ces appareils, qui ont été détenus sans preuves, étaient clairement… destiné à la mise en place d’une ou plusieurs lignes de production clandestines de cigarettes.

•• Le parquet de Meaux a été immédiatement prévenu et a décidé de placer les quatre personnes trouvées sur place en garde à vue et de mettre sous scellés les machines-outils. La police de Meaux et la Direction de la police judiciaire des finances (SEJF) ont confisqué le dossier.

C’est la deuxième fois en quelques mois que les douaniers de Paris-Est empêchent l’installation d’une fabrique clandestine de cigarettes dans la commune de Poincy. Une affaire similaire a été menée le 9 décembre 2021 par des douaniers de Marne-la-Vallée. C’était une première en France (voir 17 décembre / à droite).

•• Le ministre a dit : Je félicite les douaniers de Paris-Est qui ont de nouveau déjoué une tentative d’implantation d’une fabrique clandestine de cigarettes sur notre territoire. Dans le cadre de leur mission de protection, les douaniers français se mobilisent contre le commerce du tabac. Au cours des 7 premiers mois de l’année, ils ont déjà sanctionné 10 000 infractions dans ce domaine et saisi 342,8 tonnes de tabac. Cela représente déjà 85 % du total de 402,1 tonnes saisies en 2021. »

Crédit photo : Douanes

Source : www.lemondedutabac.com