Contrefaçon : un vrai changement de modèle pour le marché parallèle du tabac en France

Contrefaçon : un vrai changement de modèle pour le marché parallèle du tabac en France

Les quantités impressionnantes de tabac illicite, évoquées lors du récent démantèlement des filières dans un cadre interrégional (cf. 25, 12 et 8 mai), suggèrent que le marché parallèle du tabac en France (tout ce qui est consommé mais non acheté chez un buraliste) est nature.

Le tabac de contrefaçon prend une importance inattendue. Il remplace de façon spectaculaire les gros envois de tabac de contrebande en provenance des pays de l'Est ou du Maghreb. Ou achats transfrontaliers.

A Marseille, les cigarettes « algériennes » ont disparu des rues depuis le confinement et les différents obstacles aux déplacements transméditerranéens. A Lille, 30% des colis retrouvés dans la rue entre deux détentions à la fin de l'année dernière ne venaient pas de Belgique, mais étaient des contrefaçons.

En effet, la crise sanitaire a accéléré une réorganisation majeure du marché de la contrebande.

•• Côté fournisseur : : au lieu d'amener des lots de cigarettes de loin (Europe de l'Est, Algérie), elles sont fabriquées dans de petites usines clandestines proches du marché français (Belgique, Pays-Bas, Espagne / voir 4 février et 3 mai 2021 et 26 décembre 2020).

En Europe, 128 usines souterraines ont été démantelées l'année dernière. Une trentaine de plus qu'en 2019 (voir 29 juin 2020). Ce sont des usines éphémères, ouvertes et fermées en 6 mois, avant de déménager ailleurs. Tout comme les grands laboratoires de drogue.

•• Côté client final des revendeurs : ce sont désormais des opérateurs disponibles 24h/24 sur les réseaux sociaux, ce nouveau moyen de communication pour le tabac de contrefaçon.

Ces revendeurs (2 000, 3 000 en France ?) – situés dans les grandes agglomérations mais aussi dans les petites ou simples villes – travaillent avec des quantités comprises entre 1 000 et 3 000 cartouches par semaine. En lien avec les réseaux clients, dont certains font également office de services de revente. En général, ces revendeurs interagissent avec plusieurs canaux de tabac de contrefaçon.

•• Du côté du client : fumeurs relativement indifférents à la qualité de leur tabac ("Je fume ce qui est tombé du camion, pas de problème"). L'avantage est que vous pouvez trouver des colis à 4 euros dans votre boîte aux lettres ou à tout moment dans un coin discret de votre maison. Alors pourquoi s'embêter avec un plan de collecte de tabac à la frontière ?

•• Tout au long de la supply chain, il existe toute une organisation industrielle (petites usines souterraines) et logistique (transport dans de petites camionnettes discrètes, garage boxes loués pour le stockage intermédiaire) très mobile et réactive dès qu'apparaît une suspicion de surveillance policière ou douanière.

La production et l'organisation générale sont généralement entre les mains de réseaux composés d'Ukrainiens et d'Arméniens connus pour la dureté de leurs activités clandestines. La logistique s'appuie davantage – pour appeler la région parisienne par exemple – sur des réseaux afghans, bangladais ou maghrébins.

Quant au revendeur final, il se recrute à la fois parmi les jeunes migrants et parmi la légion de nos concitoyens qui font de la contrebande "en douce" sur les réseaux sociaux ou dans tous ces lieux célèbres que l'on connaît dans toutes les villes.

•• Une règle fédère tout ce petit monde : celle de 10 euros. Chaque maillon de la chaîne – production, phases logistiques, revente – rapporte environ 10 euros par cartouche. Par exemple, notre pays connaît une augmentation rapide du tabac de contrefaçon.

À suivre.

Voir aussi notre article sur les tubes à cigarette

Source : www.lemondedutabac.com

  • Tom Press par Reber Hache viande n°22 classique 600 W avec marche arrière Tom Press par Reber - Tom Press par Reber
    Hachoir à viande électrique Tom Press par Reber type 22, 600 Watts, 80 à 120 kg/heure avec marche arrière. Modèle classique pour la charcuterie familiale. Tom Press est agréé SAV officiel France et Benelux de Reber.