Douane Haute-Garonne : « un salon de coiffure transformé en tabac illégal » (BSI Frouzins)

Douane Haute-Garonne : « un salon de coiffure transformé en tabac illégal » (BSI Frouzins)

En complément du rapport BSI de Frouzins (voir le 12 juillet), La Dépêche du Midi a interrogé Stéphanie M., inspectrice des douanes qui la dirige depuis 2014. Fragment.

•• " Le gouvernement a fait du tabac une priorité depuis maintenant trois ans. On le sait, la différence de montant des taxes entre l'Andorre et la France alimente la contrebande, notamment vers la métropole toulousaine, avec une violation du monopole de l'Etat sur le tabac.

" La répression de ce trafic d'êtres humains constitue un forte concentration de notre travail avec des passeurs de plus en plus déterminés qui n'hésitent plus à forcer le passage en prenant tous les risques.

•• " Nous poursuivons bien les contrebandiers hors des routes. Par exemple, en collaboration avec la police municipale de Toulouse notamment, ou avec la Police Nationale et la Gendarmerie, nous effectuons des contrôles réguliers dans certaines entreprises comme achats nocturnes qui peut proposer à la vente du tabac et de l'alcool de contrebande.

" Nous pouvons également vérifier d'autres endroits : un Coiffeur qui s'est transformé en tabac (!) ou en bars à chicha qui doivent proposer à leurs clients du tabac à la vente uniquement auprès de détaillants français.

" Si nous ne respectons pas les règles, nous infligeons des amendes mais nous pouvons aller jusqu'à demander une fermeture administrative ".

Voir aussi notre article sur les tubes à cigarettes

Source : www.lemondedutabac.com