Douanes ariégeoises : plus de lumière sur cette course-poursuite qui s'est mal terminée…

Douanes ariégeoises : plus de lumière sur cette course-poursuite qui s'est mal terminée...

On connaît désormais les circonstances de cette course-poursuite qui s'est soldée par la mort d'un trafiquant sur la route de retour d'Andorre (voir le 31 juillet). Cependant, le système semblait bien huilé…

Ce lundi 26 juillet, un quatuor quitte Toulouse dans deux voitures. Arrivés au Pas de la Case, en Andorre, les chauffeurs déposent leurs passagers pour leur laisser faire leurs courses. Le plan est de les récupérer plus tard dans la montagne, sur le chemin du retour. Car les acheteurs ont quitté le territoire andorran par un chemin de montagne discret.

•• Ainsi, comme convenu, le quatuor (chauffeurs et acheteurs/contrebandiers) se retrouve à Niaux, près de Tarascon-sur-Ariège. Et s'organiser retour à Toulouse en mode rapide : un véhicule ouvre la voie, l'autre avec les marchandises. Sauf que ce jour-là le système est tombé en panne à cause de l'intervention des douaniers.

Les deux occupants de la voiture "de reconnaissance" passant un rond-point à Tarascon-sur-Ariège n'ont pas vu d'équipage de la brigade des douanes d'Ax-les-Thermes. Ainsi, lorsque le second arrivera au rond-point, il sera intercepté. Dans le coffre : 1 388 paquets de cigarettess.

Mais pendant ce temps, le passager parvient à s'échapper à pied… C'est lui dont le corps sans vie sera retrouvé le lendemain. Les circonstances de sa mort ne sont pas encore connues.

•• LESCependant, le conducteur s'est laissé interpeller. Lors de son audition, ce ressortissant algérien a expliqué – sous le coup d'une procédure de sortie du territoire – qu'il avait participé à l'achat de "cigarettes" andorranes pour un montant de 690 euros et qu'à la revente il espérait réaliser un bénéfice net de 200 euros.

Il a répété cette version lors de sa garde à vue puis, ce vendredi 30 juillet, à la tête de la… Tribunal Correctionnel de Foix, mettez tout sur le dos du passager. Et réalisant qu'il n'en était pas à sa première visite.

Le substitut du procureur, craignant "un risque de récidive", a requis une peine de six mois de prison. Le tribunal, plus clément, a prononcé 8 mois de prison avec sursis, et une amende douanière de 14 150 euros. (Voir aussi les 14 et 8 juin).

Voir aussi notre article sur les tubes à cigarettes

Source : www.lemondedutabac.com

  • Pixie Games QUI EST CE ? - Standard Edition
    qui est-ce ? de hasbro, le plus celebre des jeux de logique et de deduction ! mais qui se cache derriere la carte mystere ? posez des questions pertinentes pour retrouver le personnage figurant sur la carte de votre adversaire : cachez les visages qui ne correspondent pas en fonction de ses reponses et retrouvez ainsi le bon personnage !