Douanes : l’AFP fait le point sur le procès des douaniers aux méthodes “incroyables”

Douanes : l'AFP fait le point sur le procès des douaniers aux méthodes "incroyables"

jeAFP revient sur la longue procédure (voir 8 mai) impliquant certains douaniers et leurs méthodes d’investigation pour des faits remontant à 7 ans. extraits.

Il a accepté de garder 800.000 euros en espèces au nom de son “oncle” par simple “empathie”: soupçonné de corruption, c’est l’histoire “incroyable” présentée le 25 mai par l’ancien chef du renseignement des douanes du Havre, à la Tribunal correctionnel de Paris.

Dans ce processus, qui est en cours depuis le 9 mai. Et le tribunal tente de comprendre comment cet informateur troublé a totalement dominé son praticien.

Aux manettes, l’ancien patron de l’antenne havraise de l’Opération des douanes (DOD), le bras armé de la puissante Direction nationale du renseignement des douanes (DNRED), tente d’apaiser les graves soupçons de corruption qui pèsent sur lui.

Fin 2016, plus de 800 000 euros en espèces ont été retrouvés dans son bureau et à son domicile lors d’une perquisition, à l’issue de laquelle un autre douanier du Havre s’est suicidé. Un trésor qui, selon l’enquête, ressemble fort à une récompense de son informateur, soupçonné d’avoir pu amener sans aucun contrôle des conteneurs de tabac présumé de contrebande au port du Havre.

L’ex-responsable de l’antenne assure n’avoir gardé cet argent que provisoirement pour son “conseiller”, qui avait été secoué par une enquête policière quelque temps auparavant. Quand il lui donne le plus d’argent” instamment “, cet ancien militaire serbe lui assure qu’il doit le récupérer” dans dix jours

Pourquoi avez-vous accepté un tel service, en violation de toutes les règles de gestion d’un informateur ?

A ce moment je ne pense pas », reconnaît le douanier. S’il a franchi la ligne rouge sans le dire à personne, c’est par ” empathie pour la source car je le connais depuis cinq ans. (…) Nous ne sommes que des humains aussi », se justifie-t-il et, selon ses propres mots, livre une histoire « un peu incroyable ». En revanche, le président s’étonne de ces déclarations « pas forcément très probables ».

“La source”, qui a longtemps été l’informateur fétiche des douanes, avec 32 saisies contre lesquelles il a reçu plus de 400 000 euros, n’avait-il pas un coffre-fort ou d’autres proches à qui cacher cet argent ? Aux commandes, cet ancien militaire serbe a confirmé en tout point l’histoire du douanier à qui il a également offert une montre de luxe Chopard.

C’est une perquisition à son domicile dans une autre affaire de drogue, où la police a saisi 100 000 euros en petites coupures, qui l’ont poussé à déplacer l’argent, qu’il pense avoir été obtenu principalement grâce à sa coopération avec les douanes. † Je pensais que ce serait mieux avec le flic qui savait d’où ça venait. assurait l’informateur, les bras croisés sur son torse corpulent (…)

Depuis trois semaines, les juges tentent de comprendre si l’ancien présentateur est le seul suspect d’une faille dans le système opaque entourant l’informateur serbe, révélée par une saisie douteuse de 43 tonnes de café contrefait en 2015, dont l’importance a été sérieusement remis en cause par l’enquête a été remis en cause : le robusta de mauvaise qualité aurait difficilement pu être vendu.

Découvrez aussi notre article sur la machine à tuber électrique

Source : www.lemondedutabac.com

  • L’escargotière BONVALOT Soupe Gauloise aux Escargots et Pointes d'Orties Sauvages
    Soupe Gauloise aux Escargots et Pointes d'Orties Sauvages Quelques renseignements sur nos produits que nous chouchoutons avec passion : Nous élevons nos escargots en plein air. Nous sortons les bébés escargots (les naissains) dès qu’il n’y a plus de risque de gelées au mois de mai. Dans un souci de durabilité, nous privilégions l’ écosystème naturel. De mai à fin septembre, nos animaux pâturent dans des parcs enherbés par la flore sauvage des riches pâturages de notre région. Cette végétation naturelle avec ses grandes orties, apporte de la fraicheur et une verdure consommée et appréciée de nos escargots. Nos parcs d’élevage sont construits avec des structures en bois qui fournissent également l’ombrage en période de chaleur. Après leur récolte à la main et parfois à quatre pattes, les escargots sont transformés sur la ferme dans notre cuisine aux normes européennes, selon mes recettes, avec quelques inspirations Franc-Comtoises ! Nous privilégions les cuissons douces par petite quantité, qui préservent le moelleux et la saveur. Pour accompagner notre escargot nous utilisons des ingrédients de qualité avec une préférence pour la production locale comme le beurre frais de Nozeroy (haut Jura). Un délice !