Douanes : « Le gouvernement contraint à revoir le cadre du contrôle douanier » (Les Échos)

Nice: retour de Dubaï ... du tabac bon marché mais une conviction coûteuse

Un amendement a été apporté au projet de loi de finances (budget) par l’exécutif pour réformer le code des douanes. Le Conseil constitutionnel a jugé en septembre que les dispositions relatives aux contrôles douaniers étaient contraires à la Constitution et a donné un an au gouvernement pour les amender.

C’est ainsi qu’un article de fait écho du 27 octobre, revenant sur une information que nous avons déjà rapportée à nos lecteurs sur une décision du Conseil constitutionnel qui risque de réduire sensiblement les capacités de contrôle routier des douaniers (voir 2 octobre).

•• Annulations en série des contrôles douaniers. C’est le scénario que redoutent les douaniers depuis la décision choc du Conseil constitutionnel en septembre. Leur marge de liberté pour rechercher et contrôler les marchandises, les moyens de transport et les personnes lors de la détection des fraudeurs pourrait être fortement restreinte.. Cette situation a poussé le gouvernement à déposer un amendement à la loi de financement pour 2023.

Le 22 septembre, le Conseil constitutionnel a provoqué l’émoi à Bercy, qui a estimé que les dispositions de l’article 60 du code des douanes, en vigueur depuis 1948, ne réglementaient pas suffisamment les contrôles. Celles-ci prévoient que les agents peuvent intervenir “sans le consentement de la personne concernée, ni l’autorisation préalable de l’autorité judiciaire et sans qu’il soit nécessaire d’établir au préalable qu’il existe des indices de la commission d’une infraction pénale”. Et ce, dans tous les lieux publics, à tout moment, “à l’égard de toute personne sur place, y compris la possibilité de fouiller ses vêtements et ses bagages”.

•• Aux yeux des sages, cette formulation risquait de porter atteinte à la liberté d’aller et venir et au respect de la vie privée. Ils ont donc estimé que l’article était inconstitutionnel et n’ont pas demandé son abrogation immédiate, mais le 1er septembre 2023.

Avec ce retard d’un an, ” le Conseil a (…) reconnu l’impact très déstabilisateur de sa décision sur les missions douanières », souligne l’exécutif dans son amendement du 7 octobre, étant donné que « réforme urgente de l’article 60 du code des douanes “. Plus précisément, il propose l’utilisation d’une injonction, ” eu égard au caractère technique des modifications à apporter, qui sont directement liées à la pratique opérationnelle des douanes, et à la complexité des travaux à effectuer “.

•• La réforme consistera à contrôler le pouvoir d’inspection des marchandises, des moyens de transport et des personnes, pour justifier son application par les agents des douanes. », précise le texte du gouvernement ajouté au projet de budget pour 2023.

Un premier pas a été franchi : cet amendement autorisant l’exécutif à mettre en œuvre cette réforme par ordonnance a logiquement été retenu dans le projet de loi de finances après l’activation du premier 49.3 à l’Assemblée nationale.

Mais les inquiétudes des douaniers ne se sont pas apaisées. Dans un rapport du 19 octobre, l’Unsa des Douanes regrette l’absence de progrès. Le syndicat, affilié à la CGC des Douanes, réclame depuis septembre » l’élaboration d’un texte réécrit qui favorise la simplicité d’action et rejette toute forme de construction juridique trop complexe “. Pour les représentants des douaniers, la décision des sages “détruit” leur travail.

•• La sénatrice LR Catherine Dumas a interrogé début octobre le ministre de l’Économie. ” Les douanes sont responsables de plus de 80% des saisies de drogue et de 100% des saisies de tabac […] ; les fouilles autorisées par l’article 60 du code des douanes ont permis ces dernières années de lutter contre le terrorisme ‘ a-t-elle supplié (voir 11 octobre).

Dans son rapport publié le 26 octobre, la mission d’information du Sénat sur la lutte contre l’évasion fiscale s’est également penchée sur cette question. ” Le législateur doit intervenir avant l’abrogation des dispositions les signaler.

Voir aussi notre article sur les tubes pour faire les cigarettes

Source : www.lemondedutabac.com