Iqos : CNCT et DNF attaquent Philip Morris France pour "publicité illégale"

Iqos : CNCT et DNF attaquent Philip Morris France pour "publicité illégale"

Philip Morris France and Products a comparu jeudi 23 septembre devant le tribunal correctionnel de Paris pour "publicité illégale" sur Iqos, selon leAFP dont nous reprenons la majeure partie du communiqué de presse.

Au début de l'audience, le Comité national contre le tabagisme (CNCT) et l'Association pour les droits des non-fumeurs (DNF) accusent le plus grand producteur de tabac au monde d'avoir enfreint la loi qui interdit toute publicité pour le tabac.AFP. L'objectif est : un site internet pour promouvoir ce nouveau dispositif. Les deux associations s'attaquent également à une campagne d'affichage trop visible "de l'extérieur des bureaux de tabac".

•• " Iqos n'est pas un produit du tabac », a expliqué Astrid Mignon Colombet, qui représente la compagnie de tabac devant la 31e salle.. La distinction doit être faite entre l'appareil électronique et ses charges, dit-elle. L'annonce portait sur l'appareil, pas sur les bâtonnets de tabac. Elle n'est donc pas soumise à la réglementation sur les produits du tabac, fait-elle valoir.

" Si j'achète cette box Iqos, à quoi ça sert si je n'achète pas de recharges tabac ? », a demandé le président de la Chambre. Tout comme une cigarette électronique, c'est un accessoire " a répondu la défense. " Iqos est absolument inutile si vous n'y mettez pas de tabac », a déclaré Delphine Raynal-Cantagrel, qui représente l'association DNF : « ce n'est pas un objet de décoration ".

•• Le fabricant a également défendu son droit d'informer les consommateurs sur une alternative moins nocive : c'est " un produit qui, outre la prévention et la résiliation, s'inscrit dans une troisième démarche de réduction des risques « Affirme sa défense.

La CNCT et la DNF, constituées en parties civiles, réclament 1,73 million d'euros aux deux filiales de Philip Morris.

•• Le Comité national contre le tabagisme poursuit également le groupe Nextinteractive pour « complicité » pour la diffusion sur le site de entreprise BFM a publié un rapport sur Iqos et a également poursuivi la British American Tobacco Company pour "publicité illégale" de son produit de vapotage Vype. Le tribunal rendra sa décision le 3 décembre.

Source : www.lemondedutabac.com